La Belle Personne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La Belle Personne

Réalisation Christophe Honoré
Scénario Christophe Honoré
Gilles Taurand
d'après l'œuvre de Madame de La Fayette
Acteurs principaux
Sociétés de production Scarlett Production
Arte France
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre comédie dramatique
Sortie 2008
Durée 1 h 30 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

La Belle Personne est un film français de Christophe Honoré sorti le 17 septembre 2008[1]. C'est une adaptation libre du roman La Princesse de Clèves de Madame de La Fayette. Prévu au départ pour être un téléfilm[2], il a été diffusé avant même sa sortie dans les salles sur Arte le 12 septembre 2008, Arte France Cinéma étant coproducteur du film.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Le film dresse le portrait d'une adolescente, Junie, qui change de lycée après la mort de sa mère. Elle rejoint alors le foyer de sa tante, son oncle et son cousin Matthias.

Matthias devient alors l'ambassadeur de Junie auprès de son groupe d'amis. Junie est draguée par les camarades de Matthias. C'est avec Otto, le plus discret d'entre eux, qu'elle va avoir une relation amoureuse. Le professeur d'italien de Junie, le séduisant Nemours aux conquêtes nombreuses, va tomber amoureux d'elle. Mais Junie refuse l'amour par peur de le gâcher.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Entre parenthèses, les correspondances avec les personnages de La Princesse de Clèves.

Festivals et palmarès[modifier | modifier le code]

Projet et réalisation[modifier | modifier le code]

Pour ce film qui traite de l'adolescence, qui est selon lui « l'âge où, quelle que soit l'époque, on éprouve les chocs esthétiques les plus forts », Christophe Honoré ne veut pas étudier la jeunesse de manière sociologique mais « préserver sa part de mystère[3]. ». C'est pourquoi il a privilégié les gros plans pour s'approcher des visages[3].

Pour faire ce film, le réalisateur s'est remémoré la série d'Arte de 1994 sur l'adolescence Tous les garçons et les filles de leur âge et a aussi pensé aux teen movies[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Fiche du film La Belle Personne sur le site UniFrance
  2. Information sur le site d'AlloCiné
  3. a, b et c Macha Séry, « Entretien avec Christophe Honoré « L'adolescence est l'âge où on éprouve les chocs esthétiques les plus forts » », Le Monde,‎ 7 septembre 2008 (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]