Léopold Ier de Bade

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Léopold Ier.
Léopold Ier, grand-duc de Bade

Léopold Ier de Bade (Leopold I. von Baden), né le 29 août 1790 et mort le 24 avril 1852, fut grand-duc de Bade de 1830 à 1852.

Famille[modifier | modifier le code]

Fils morganatique de Charles Ier Frédéric, Margrave, électeur, puis Grand-Duc de Bade et de Louise-Caroline Geyer de Geyersberg, titrée comtesse Hochberg, Léopold et ses frères furent reconnus aptes à monter sur le trône en 1817 par leur neveu le grand-duc Charles II de Bade qui n'avait que des filles et était proche de la tombe. Le grand-duc mourut peu après et son oncle, demi-frère des Hochberg, monta sur le trône sous le nom de Louis Ier de Bade.

Célibataire connu pour ses débauches, ce prince quiquagénaire n'avait pas d'enfant mais on prétendait qu'il avait été l'amant de sa belle-mère la baronne de Hochberg et qu'il était en fait le père de ses plus jeunes demi-frères.

Très vite et pour des raisons dynastiques, on fit épouser à Léopold dès le 25 juillet 1819 Sophie de Suède (1801-1865), sa petite-nièce, fille de Gustave IV de Suède, le roi fou déchu de son trône et de Frédérique de Bade qui vivait chichement en exil à Baden.

Il s'agissait de renforcer les droits au trône de Léopold en donnant à ses futurs enfants le sang dynastes des Bade. La reine de Suède en exil n' avait pas la possibilité de refuser une alliance qu'elle méprisait.

Sept enfants sont nés de cette union :

  • Louis (1824-1858), dément, qui lui succéda. Sans alliance.
  • Charles (1832-1906), il épousa morganatiquement Rosalie von Beust

Biographie[modifier | modifier le code]

Léopold Ier de Bade

L'extinction de la dynastie de Bade étant proche, Maximilien Ier de Bavière (roi) époux de Caroline de Bade réclama en son nom l'héritage du grand-duché de Bade. Afin de préserver ses États, Charles II de Bade, petit-fils et successeur de Charles-Frédéric trouva une solution: En 1817, il promulgua une loi de succession qui permit aux enfants du second mariage de Charles Ier Frédéric, bien qu'issus d'une union morganatique, d'accéder aux droits dynastiques du grand-duché de Bade. Désormais, les enfants Hochberg devinrent princes et princesses grand-ducaux de Bade. Cette loi permit à Léopold de Hochberg de succéder à son demi-frère Louis Ier sous le nom de Léopold Ier de Bade en 1830.

Des rumeurs circulèrent concernant sa mère. La comtesse Louise Caroline Geyer Geryersberg von Hochberg aurait été la commanditaire de l'enlèvement du fils de Charles II de Bade et de son épouse française, fille adoptive de Napoléon Ier, Stéphanie de Beauharnais connu sous le nom de Kaspar Hauser pour permettre à son fils d'accéder au trône du grand-duché de Bade. D’autres rumeurs circulèrent lorsque le jeune Kaspar Hauser fut assassiné qui soupçonnèrent l'épouse du grand-duc.

Libéral mais dépressif, traumatisé sans doute par l'ambition et les intrigues de sa mère et de son épouse, cherchant un réconfort dans une consommation compulsive d'alcool, Léopold fut confronté aux troubles politiques de la première moitié du XIXe siècle et annonçait ouvertement qu'il détestait régner et qu'il souhaitait abdiquer ce que son épouse empêcha.

Son fils aîné, atteint de folie et qui haïssait sa mère, lui succéda sous le nom de Louis II.

Léopold Ier appartint à la quatrième branche de la Maison de Bade, elle-même issue de la première branche de la maison ducale de Bade. Léopold Ier est l'ascendant de l'actuel chef de la maison ducale de Bade le prince Maximilien de Bade.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes et sources[modifier | modifier le code]

Léopold, grand duc de Baden