Léon d'Hervey de Saint-Denys

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Léon d'Hervey de Saint-Denys

Marie-Jean-Léon Le Coq, baron d'Hervey de Juchereau, marquis de Saint-Denys, né le 6 mai 1822 à Paris où il est mort le 2 novembre 1892, est un sinologue français, connu surtout pour ses recherches sur le sommeil et les rêves, et les rêves lucides en particulier.

Le sinologue[modifier | modifier le code]

Professeur de langue chinoise à l'École spéciale des langues orientales, il est nommé commissaire spécial pour l'Empire chinois à l'Exposition universelle de 1867, où sont présentés pour la première fois des pavillons nationaux et où l’espace réservé à la Chine suscite particulièrement la curiosité[1],[2].

En 1874, il succède à Stanislas Julien à la chaire des langues et littératures chinoises et tartares mandchoues au Collège de France et il est élu membre de l'Académie des inscriptions et belles-lettres en 1878. Il fut le professeur de Paul Pelliot.

La découverte du rêve lucide[modifier | modifier le code]

Dès l’âge de 14 ans, Hervey de Saint Denys avait tenu un journal de nuit dans lequel il notait ses rêves au réveil. Il pensait tout d’abord y trouver matière à faire des dessins originaux, puis il découvrit que les rêves constituaient un sujet intéressant à étudier pour eux-mêmes. En même temps qu'il notait ses observations, il lisait tous les ouvrages, tant anciens que modernes, qu’il pouvait trouver sur le sujet. En 1855, il songea à proposer un mémoire sur la théorie du sommeil et des rêves à l'Académie des inscriptions, mais finalement y renonça. Ce n’est qu’en 1867 qu’il fait paraître anonymement son ouvrage, Les Rêves et les moyens de les diriger. Sous-titré Observations pratiques, c’est un livre profondément original en ce sens qu'il est né sur ses propres observations sur les rêves, commencées dans l’adolescence et poursuivies pendant de nombreuses années.

Ouvrages[modifier | modifier le code]

Onirologie
  • Les Rêves et les moyens de les diriger ; Observations pratiques. Paris: Librairie d'Amyot, Éditeur, 8, Rue de la Paix. (Publié anonyme), 1867 ; texte en ligne sur wikisource
  • Rééditions et à traductions :
    • Paris : Tchou/Bibliothèque du Merveilleux. Préface by Robert Desoille. Édité by Jacques Donnars. Cette édition n'as pas l’appendice.
    • 1977. Plan de la Tour : Éditions d'Aujourd'hui. (Fascimilé reprint du Tchou-Édition).
    • (en) 1982. Dreams and how to guide them. Translated by N.Fry and edited by Morton Schatzman. London. Gerald Duckworth. (ISBN 0-7156-1584-X.[à vérifier : ISBN invalide]) (abbreviated version)
    • Broché. Édition Cartouche/Paris. (ISBN 978-2915842234).
    • 2008 (French Édition) (New edition), (ISBN 9782915495515). Paperback, 240 Pages. Buenos Books International/Paris.
    • (nl) 2013. Dromen: Praktische Observaties. (traduction Hollandaise) (E-book) (ISBN 978-90-82096309). Édité et traduction par Drs. Carolus M. den Blanken. [1]
Sinologie et traductions du chinois
  • Recherches sur l'agriculture et l'horticulture des Chinois et sur les végétaux, les animaux et les procédés agricoles que l'on pourrait introduire dans l'Europe occidentale et le nord de l'Afrique, 1850
  • La Chine devant l'Europe, 1859 Texte en ligne
  • Poésies de l'époque des Thang (VIIe, VIIIe et IXe siècles de notre ère), traduites du chinois, avec une étude sur l'art poétique en Chine, 1862. [lire en ligne]
    Réédition partielle :Écoutez là-bas, sous les rayons de la lune, traduction de Li Bai et notes par le marquis d'Hervey Saint-Denis, révisées par Céline Pillon, 2004
  • Recueil de textes faciles et gradués en chinois moderne, avec un tableau des 214 clefs chinoises et un vocabulaire de tous les mots compris dans les exercices, publié à l'usage des élèves de l'École spéciale des langues orientales, 1869
  • Ban Zai Sau, pour servir à la connaissance de l'Extrême-Orient, 4 vol., 1873-1880
  • Ethnographie des peuples étrangers à la Chine, ouvrage composé au XIIIe siècle de notre ère, par Ma-touan-lin, 2 vol., 1876-1878 Texte en ligne 1 2
  • Trois nouvelles chinoises, 1885. Réédition in Six nouvelles chinoises, 1999
  • La Tunique de perles, Un serviteur méritant, et Tang le Kïaï-Youen, trois nouvelles chinoises, 1889. Réédition in Six nouvelles chinoises, 1999
  • Six nouvelles nouvelles, 1892. Réédition : Six nouvelles nouvelles chinoises, 1999
Histoire de l’Italie
Traductions de l’espagnol
  • Le Poil de la prairie, comédie en 5 actes de Don Manuel Breton de Los Herreros, 1847 Texte en ligne
  • Insurrection de Naples en 1647, étude historique de Don Angel de Saavedra, duc de Rivas, 2 vol., 1849 Texte en ligne 1 2

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Henri Cordier (1892). Necrologie: Le Marquis d'Hervey Saint Denys . T'oung Pao- International Journal of Chinese Studies. Vol. 3 No. 5, pag. 517-520. Éditeur E.J. Brill/Leiden/The Netherlands.
  • Alexandre Bertrand (1892). Annonce du décès de M. le marquis Léon d'Hervey de Saint-Denys, membre de l'Académie. Comptes rendus des séances de l'Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, Vol. 36, Issue 6, page 377.
  • Alexandre Bertrand (1892).Paroles prononcées par le Président de l'Académie à l'occasion de la mort de M. le marquis d'Hervey-Saint-Denys. Comptes rendus des séances de l'Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, Vol. 36, Issue 6, pages 392-397.
  • B. Schwartz (1972). Hervey de Saint-Denys: Sa vie, ses recherches et ses découvertes sur le sommeil et les reves. Rev. E.E.G. Neurophysiol., 2,2,p. 131-139.
  • C.M. den Blanken & E.J.G. Meijer (1988/1991). An Historical View of "Dreams and the Ways to Direct Them; Practical Observations" by Marie-Jean-Léon LeCoq, le Marquis d'Hervey-Saint-Denys. Lucidity Letter, December, 1988, Vol.7, No.2,p. 67-78. Revised Édition:Lucidity, 1991,Vol.10 No.1&2, p. 311-322.
  • B. Schwartz (1992). Ce qu'on a du savoir, cru savoir, pu savoir sur la vie du marquis d'Hervey de Saint-Denys. Oniros no. 37/38, pag. 4-8. Oniros/Paris.
  • O. de Luppé, A. Pino, R. Ripert & B. Schwartz (1995). D'Hervey de Saint-Denys 1822-1892; Biographie, Correspondance familiale, l'œuvre de l'onirologue & du sinologue; les hommages rendus à l'auteur lors du centenaire de sa mort et l'exposition artistique autour de ses rêves. Oniros, BP 30, 93451 Ile Saint-Denis cedex. The homages are by Carolus den Blanken, Celia Green, Roger Ripert and Paul Tholey.
  • Angel Pino, « Abrégé dûment circonstancié de la vie de Marie Jean Léon Le Coq, baron D’Hervey, marquis de Saint-Denys, professeur au Collège de France et membre de l’Institut, sinologue de son état, onironaute à ses heures : une enquête à l’usage, non exclusif, des futurs biographes », in Marie-Claire Bergère & Angel Pino (éd.), Un siècle d’enseignement du chinois à l’École des langues orientales, 1840-1945, Paris, L’Asiathèque, 1995 95-129.
  • Angel Pino et Isabelle Rabut, « Le marquis D’Hervey-Saint-Denys et les traductions littéraires. À propos d’un texte traduit par lui et retraduit par d’autres », dans Viviane Alleton et Michael Lackner (dir.) , De l'un au multiple. Traduction du chinois vers les langues européennes, Paris, Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 1999 [lire en ligne] (Archive) p. 114-142. ISBN 273510768X, 9782735107681.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Pierre Aymar-Bression, Histoire générale de l’Exposition universelle de 1867. Les Puissances étrangères, 1868, col. 394-403.
  2. Théophile Gautier « Chinois et Russes à l'Exposition universelle de Paris » in Le Moniteur universel, mai 1867

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]