Kurt-Jürgen Freiherr von Lützow

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lützow.

Le titre de cet article contient le caractère ü. Quand celui-ci n'est pas disponible ou n'est pas désiré, le titre de l'article peut être représenté comme Kurt-Juergen Freiherr von Luetzow.

Kurt-Jürgen Freiherr von Lützow
Naissance 7 août 1892
Marienwerder
Décès 20 juillet 1961 (à 68 ans)
Hanovre
Origine Allemand
Allégeance Flag of the German Empire.svg Empire allemand
Flag of Germany.svg République de Weimar
Flag of German Reich (1935–1945).svg Troisième Reich
Arme War Ensign of Germany 1903-1918.svg Deutsches Reichsheer
Flag of Weimar Republic (war).svg Reichswehr
Balkenkreuz.svg Wehrmacht, Heer
Grade Generalleutnant
Années de service 1914 – 1945
Conflits Première Guerre mondiale,
Seconde Guerre mondiale
Commandement 12. Infanterie-Division
XXXV. Armeekorps
Faits d'armes Seconde Guerre mondiale
Distinctions Croix de chevalier de la Croix de fer avec feuilles de chêne

Kurt-Jürgen Freiherr von Lützow[Notes 1] (7 août 1892 à Marienwerder - 20 juillet 1961 à Hanovre) est un Generalleutnant allemand qui a servi au sein de la Heer dans la Wehrmacht pendant la Seconde Guerre mondiale.

Il a été récipiendaire de la Croix de chevalier de la Croix de fer avec feuilles de chêne. La Croix de chevalier de la Croix de fer et son grade supérieur : les feuilles de chêne sont attribués pour récompenser un acte d'une extrême bravoure sur le champ de bataille ou un commandement militaire avec succès.

Biographie[modifier | modifier le code]

Commandant le 35e corps d'armée, il est fait prisonnier par l'armée soviétique non loin de Bobrouisk, le 5 juillet 1944, lors de l'offensive de l'opération Bagration, après avoir été encerclé. Il a été victime des ordres d'Hitler interdisant tout repli, épuisé de défendre une position indéfendable. Il ne rçut l'autorisation de battre en retraite alors que son corps d'armée était encerclé.

Il fut condamné le 25 juin 1950, à Moscou, à 25 année d'emprisonnement pour crimes de guerre. Il fut libéré et rapatrié en janvier 1956[1].

Décorations[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Freiherr est un titre de noblesse, pouvant se traduire comme Baron, et non une partie d'un nom de famille. La forme féminine est Freifrau et Freiin.
Citations
  1. op. cit. Vassili Grossmann (2005) p. 397-8
  2. a et b Scherzer 2007, p. 519.

Source[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (de) Fellgiebel, Walther-Peer (2000). Die Träger des Ritterkreuzes des Eisernen Kreuzes 1939-1945. Friedburg, Allemagne: Podzun-Pallas. ISBN 3-7909-0284-5.
  • (de) Scherzer, Veit (2007). Ritterkreuzträger 1939–1945 Die Inhaber des Ritterkreuzes des Eisernen Kreuzes 1939 von Heer, Luftwaffe, Kriegsmarine, Waffen-SS, Volkssturm sowie mit Deutschland verbündeter Streitkräfte nach den Unterlagen des Bundesarchives. Jena, Allemagne: Scherzers Miltaer-Verlag. ISBN 978-3-938845-17-2.
  • Vassili Grossman (trad. Antony Beevor et Luba Vinogradova), Carnets de guerre : De Moscou à Berlin, 1941-1945 [« A Writer at War »], Paris, Calmann-Lèvy (no 30969),‎ 2007 (1re éd. 2005), poche, 512 p. (ISBN 978-2-253-12249-4)

Liens externes[modifier | modifier le code]