Kriya Yoga

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Kriyā (क्रिया) signifie "pratique"; le kriya yoga est ainsi la méthode conduisant vers la libération qui suit des techniques pratiques utilisant la concentration et l'énergie[1]. Cela implique des actes d'auto-purification, d'auto-analyse et de développement de la prise de conscience de soi. Ces trois démarches constituent le Kriyā Yoga[2]. En sanskrit, kriyā signifie : 1) cérémonie ; 2) travail ; 3) action créatrice, chez Mâ Ananda Moyî[3].

Pour les débutants, il est bon de signaler qu'il existe de nombreuses pratiques de kriyā yoga, mais qu'elles doivent toutes être exécutées sous l'égide d'un professeur reconnu.

Le Kriyā Yoga dans les Yogasūtra de Patañjali[modifier | modifier le code]

Dans le deuxième chapitre de son Yoga Sūtra, intitulé Sādhana pāda (« chapitre de la pratique d'une discipline spirituelle »), Patañjali décrit deux formes de yoga : kriyā yoga (yoga des techniques)[4] et aṣṭāṅga-yoga (yoga à huit membres).

"Le kriyā yoga (ou pratique du yoga) se fait selon trois modalités inséparables : un effort soutenu, la conscience intérieure de soi, et l'abandon à la volonté divine. Le kriyā yoga est pratiqué en vue d'atténuer les causes de souffrance et de permettre le samâdhi [contemplation, union avec le Dieu personnel ou absorption dans l'Absolu]." (trad. Françoise Mazet)

Suivent diverses techniques spirituelles : distinguer impermanent et permanent, arracher le sentiment de son importance, méditer, dissocier celui qui voit de ce qui est vu.

L'école de yoga appelée Kriyā Yoga[modifier | modifier le code]

Le Kriyā Yoga est un yoga très ancien qui a été réintroduit en Inde par Lahiri Baba Mahasaya qui, lui-même, reçut l'initiation par Babaji Maharaj. Selon ses promoteurs, le Kriyā Yoga accélère l'évolution spirituelle, et provoque un état profond de sérénité et de communion avec la divinité.

Il a été popularisé en Occident par Paramahansa Yogananda, grâce à son livre Autobiographie d'un yogi (1946-1951). La formation se fait directement auprès d'un maître. L'initiation au Kriyā Yoga peut se faire auprès des ācārya habilités par le maître à initier.

Au XXIe siècle, Paramahansa Prajnananda est l'un des maîtres vivants du Kriyā Yoga. Il succède à Paramahansa Hariharananda qui avait reçu la succession de Paramahansa Yogananda. Signalons qu'en ce siècle nous rencontrons beaucoup de maîtres réalisés qui enseignent le Kriyā de Babaji comme le maitre swâmî Shankarananda giri disciple de Prabhuji (swami Narayana giri), lui-même disciple de Sri Yukteswarji, maître de Yogananda.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Encyclopedia of Hinduism par C.A. Jones et J.D. Ryan publié par Checkmark Books, page 248, ISBN 0816073368
  2. swâmî Satyananda, Propos sur la liberté. Commentaires des Yoga-Sutras de Patañjali, Ed. Satyanandashram, 2005, p. 92.
  3. Jean Herbert et Jean Varenne, Vocabulaire de l'hindouisme, Dervy, p. 1985, p. 59)
  4. Yogasūtra (II-1): tapaḥ svādhyāye ʻśvara praṇidhānāni kriyā yogaḥ

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Textes de Kriyâ-Yoga[modifier | modifier le code]

  • Yogananda, Autobiographie d'un yogi (1946-1951), trad. de l'an., Paris, Éditions Adyar, 1968, 495 p.
  • Yogananda, Autobiographie d'un yogi, Paris, Éditions J'ai lu, 2007, 608 p. + cahier photos de 16 pages.
  • Yogananda, Autobiographie d'un yogi, éditions EKY (Éditions kriya Yoga de Babaji), 2004, 484 pages, traduction de la première édition publiée en 1946 par la Librairie Philosophique. ISBN 1-895383-10-2

Études[modifier | modifier le code]

  • David Frawley, "Yoga et Ayurveda", Ed. Turiya, 2004, 400 p., ISBN 2951801904
  • swâmî Satyananda, Propos sur la liberté. Commentaires des Yoga-Sutras de Patañjali, Ed. Satyanandashram, 2005, 286p.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :