Kit vidéo pour stupide pute trop gâtée

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Kit vidéo pour stupide pute trop gâtée
Épisode de South Park
Titre original Stupid Spoiled Whore Video Playset
Numéro d'épisode Saison 8
Épisode 12
Code de production 812
Réalisation Trey Parker
Scénario Trey Parker
Diffusion États-Unis : 1er décembre 2004
France :
Chronologie
Précédent Course à l'audience Le Don incroyable de Cartman Suivant
Liste des épisodes de South Park
Saison 8 de South Park

Kit vidéo pour stupide pute trop gâtée (Stupid Spoiled Whore Video Playset en version originale) est le douzième épisode de la huitième saison de la série animée South Park, ainsi que le 123e épisode de l'émission.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Paris Hilton arrive à South Park pour l'ouverture d'un magasin vendant le nécessaire pour devenir une fille facile. Après le suicide de son chihuahua Tinkerbell, elle décide de rester un peu plus longtemps pour tenter de faire de Butters son nouvel animal de compagnie en le déguisant en ourson.

Résumé[modifier | modifier le code]

Paris Hilton arrive à South Park pour inaugurer un nouveau magasin d'accessoires de mode pour devenir "Une vraie salope". Wendy, Bébé et les autres filles viennent la voir. Paris est désignée comme "Un exemple pour toutes les jeunes filles du monde". La boutique s'appelle "Stupide Pute trop gâtée". Wendy est d'abord interloquée par le personnage, se demandant pour quelle raison elle est célèbre, puis elle est choquée par ce qui se vend dans la boutique.

Paris Hilton part en limousine, et son chien Tinkerbell se tire une balle dans la tête, ne pouvant plus supporter l'attention excessive dont l'entoure sa maîtresse. Paris est inconsolable mais en repérant Butters elle veut à tout prix en faire son nouveau chien. Elle parvient à l'emmener avec elle (Butters n'a pas le droit de monter dans la voiture d'une inconnue sauf si c'est une limousine).

Wendy, quant à elle, est très choquée par le comportement de ses camarades. Elle va voir son père et réussit à l'amadouer avec un peu de psychologie mais celui-ci, bien que réticent au départ, ne voit ensuite rien de mal à ce que sa fille s'habille en Paris Hilton après avoir été convaincu par des filles dans la boutique qui lui ont promis de lui faire ce qu'il voulait s'il leur achetait un sac à main.

Butters se retrouve déguisé en ourson par Paris Hilton. Elle propose à ses parents de l'acheter pour 200 millions de dollars. Stephen Stotch envisage sérieusement la possibilité, au nom du bien-être du reste de la famille (lui et sa femme).

Les filles font une fête et Wendy n'est pas invitée. Elles invitent tous les garçons de l'école, qui sont assez inquiétés par leur nouveau comportement (elles font des allusions très explicites sur ce qui les attend à leur fête). Cartman est le seul qui tient à se faire inviter, malheureusement sans succès. Entre-temps, les parents de Butters annoncent à Paris qu'ils refusent de vendre leur fils pour 200 millions de dollars... mais qu'ils acceptent de le lui céder pour 250 millions. Butters est horrifié, mais son père lui laisse une chance : s'il réunit la somme tout seul, il pourra rester avec ses parents.

La fête des filles bat son plein. Wendy fait appel à la plus "perverse et obscène" salope de tout South Park : Monsieur Esclave. Celui-ci accepte de l'aider. Butters est en plein désarroi, n'ayant pas réussi à réunir 250 millions de dollars. Au dernier moment, il découvre l'album photo des animaux suicidés de Paris, et s'enfuit, effrayé.

Wendy et M. Esclave arrivent à la fête. Butters s'y réfugie et Paris arrive alors que M. Esclave la critique et la traite de "rien du tout". Elle le défie alors à un Combat de Poufs.

Le duel prend place à South Park, l'élection de la plus grosse pute de l'année. Paris commence, baisers au présentateur, foule d'hommes, insertion d'ananas dans le vagin, ... M. Esclave, de son côté, se contente de la regarder. Finalement, il se lève, enlève son pantalon, prend son élan, court et insère Paris tout entière dans son rectum. South Park entière est effarée, et M. Esclave fait un beau discours sur la responsabilité des parents qui doivent apprendre aux enfants à ne pas suivre les mauvais exemples. Les filles s'excusent auprès de Wendy, Butters ne sera pas vendu mais sera puni pour avoir fait perdre 250 millions à ses parents.

L'épisode se termine avec Paris qui se trouve dans le rectum de M. Esclave. Elle rencontre le roi grenouille et la chanson de Lemmiwinks retentit.

Commentaire[modifier | modifier le code]

L'épisode est totalement consacré à la critique de Paris Hilton et à sa réputation de fille facile (la star crache du sperme tout au long de l'épisode[1] et fait l'amour avec plusieurs hommes devant tout South Park). Ainsi, dans les commentaires audio, les créateurs exprimeront une fois de plus leur mépris pour celle qui « non seulement dit aux petites filles de rire d'elle, mais aussi d'être comme elle. »

Paris Hilton a réagi à la diffusion de l'épisode en déclarant « Je ne l'ai pas vu, mais dès lors qu'on vous copie ou qu'on vous imite, on ne peut que s'en sentir flattée, donc quoi que disent les gens, j'en ris. Ça ne me pose pas de problème »[2].

Notes[modifier | modifier le code]

  • Cet épisode est un hommage à la popularité de l'épisode Le Camp de la mort de tolérance. En effet, Trey Parker et Matt Stone ont été surpris qu'il soit parmi les cinq épisodes préférés des fans, d'autant qu'un retour de Lemmiwinks était prévu à la place de Génial-O. Suite à cette déconvenue pour leurs fans, ils ont réagi en décidant de mettre le thème de Lemmiwinks dans cet épisode.
  • Le parfum de Paris Hilton, « Skank », signifie « pétasse » mais est traduit "poliment" par "Morue".
  • Alors que M. Esclave avait recraché Lemmiwinks, Paris Hilton n'a toujours pas été régurgitée. Elle apparaîtra sur un magazine de l'épisode Le Vagin tout neuf de M. Garrison et reviendra avec toutes les stars caricaturées dans la série dans 200.
  • Lorsque Paris Hilton défie M.Esclave, des hommes surgis de nulle part crient "Combat de poufs!". C'est une référence à Combat d'infirmes.
  • Paris Hilton est vue hors du rectum de M. Esclave dans Le nouveau look de Britney.
  • Lorsque Butters se trouve dans la limousine de Paris Hilton et qu'il commence a feuilleter les pages d'un livre de cette dernière :"My pets" autrement dit "Mes animaux" nous pouvons voir que l'un des chiens photographiés par la star s'est suicidé en s'adonnant à la pratique rituel des samouraïs.. le seppuku

Erreurs[modifier | modifier le code]

  • Le Roi Crapaud parle à Paris Hilton dans le corps de M. Esclave alors qu'il dit être libre dans Le Camp de la mort de tolérance.
  • Quand M. Esclave s'enfonce Paris Hilton dans le rectum, son T-shirt gris qu'il porte sous sa veste en cuir disparaît mystérieusement.
  • Lorsque M.Esclave commence à parler, on peut voir Wendy habillée en fille facile dans la foule.
  • Quand Bertha(Red) vient pour ouvrir la porte à Cartman, elle porte des gants qui disparaissent quelques secondes plus tard.
  • Lorsque Stephen et Linda Stotch, après une longue réflexion, décident de vendre Butters pour 250 millions de dollars, à la place des 200 proposé par Paris Hilton, Stephen réclame du cash et payé d'avance, une fois Butters parti gagner les 250 millions nécessaire pour le garder, Stephen demande alors un chèque.

Références culturelles[modifier | modifier le code]

  • Le logo du magasin inauguré par Paris Hilton est une parodie de Hello Kitty habillé de façon sexy avec une perruque.
  • Le Kit vidéo pour stupide pute trop gâtée est explicitement inspiré de la manière dont le film 1 Night in Paris a été tourné.
  • Le Kit vidéo pour stupide pute trop gâtée est fabriqué par Letcher-Price, une parodie de Fisher-Price, on peut y apercevoir une reproduction des poupées Bratz.
  • Butters reprend Sixteen Tons en y rajoutant ses propres paroles.
  • La scène où les deux filles utilisent le Kit vidéo pour stupide pute trop gâtée parodie les pubs de jouets pour filles.
  • La scène où Paris Hilton veux adopter Butters pour remplacer son chien, pourrait faire référence au film de Francis Veber, Le Jouet, avec la réplique "Je veux ça !".

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :