Kiran Desai

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Kiran Desai

Description de l'image  Kiran Desai (473640173).jpg.
Activités écrivain
Naissance 3 septembre 1971 (42 ans)
New Delhi
Drapeau de l'Inde Inde
Langue d'écriture anglais
Genres Roman
Distinctions Prix Booker, National Book Critics Circle Award

Kiran Desai (née à New Delhi, le 3 septembre 1971) est une écrivaine indienne, la fille de la romancière et nouvelliste Anita Desai. De citoyenneté indienne, elle est résidente permanente aux États-Unis.

Son deuxième roman, La Perte en héritage (The Inheritance of Loss) lui a notamment valu le Prix Booker en 2006.

Biographie[modifier | modifier le code]

Née en Inde, Kiran Desai a vécu dans son pays natal jusqu'à l'âge de 14 ans. Elle et sa mère quittent alors l'Inde pour Londres où elles vivent une année puis, finalement, partent et s'installent aux États-Unis.

Kiran Desai étudie la littérature au Bennington College de Bennington dans l'État du Vermont, à la Hollins University dans l'État de Virginie et à l'Université Columbia à New York.

Elle interrompt ses études à l'Université Columbia durant deux années, laps de temps pendant lequel elle collabore au magazine The New Yorker et écrit son premier roman. Ce dernier, initulé Le Gourou sur la branche (Hullabaloo in the Guava Orchard), publié en 1998, est élogieusement critiqué, notamment par Salman Rushdie[1] et remporte le Betty Trask Award, prix décerné par la Société des auteurs à un premier roman d'un écrivain âgé de moins de 35 ans et citoyen du Commonwealth.

Elle publie son deuxième roman, La Perte en héritage (The Inheritance of Loss) en 2006. Également saluée par la critique en Asie, en Europe et aux États-Unis, cette nouvelle œuvre obtient le Prix Booker[2], [3] en 2006 et le National Book Critics Circle Award dans la catégorie fiction[4].

Depuis 2010, Kiran Desai est la compagne de l'écrivain turc Orhan Pamuk, lauréat du prix Nobel de littérature en 2006[5].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Le Gourou sur la branche (Hullabaloo in the Guava Orchard), traduit de l'anglais par Jean Demanuelli, Éditions Calmann-Lévy, 1999, (ISBN 2-7021-3012-7)
  • La Perte en héritage (The Inheritance of Loss), traduit de l'anglais par Claude et Jean Demanuelli, Éditions des 2 terres, 2007, (ISBN 978-2-84893-043-5)

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Critiques de Hullabaloo in the Guava Orchard sur le site de Book Browse
  2. (en) « Kiran Desai wins Booker Prize », The Times of India,‎ 11 octobre 2006 (Article de The Times of India du 11 octobre 2006%5D lire en ligne)
  3. (en) « Kiran Desai - The Man Booker Prizes », The Booker Prizes Foundation (consulté le 23 août 2013)
  4. (en) Hillel Italie, « Desai's 'Inheritance' Wins Book Critics Circle Award », The Washington Post,‎ 9 mars 2007 (consulté le 23 août 2013)
  5. Kaya Genc, « Orhan Pamuk’s Unlikely New Role », The Millions,‎ 9 janvier 2012 (lire en ligne)