King Ink

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

King Ink est le premier recueil de poèmes de Nick Cave.

Paru une première fois chez Black Spring Press en 1988, King Ink s'ouvre sur les textes de Prayers on Fire et se referme sur les textes de l'album Tender Prey, sorti peu de temps avant la même année. King Ink reprend des textes de chansons, plusieurs textes inédits, pièces de théâtre en un acte, incluant une partie de son travail avec l'artiste américaine Lydia Lunch, son ex petite-amie[1].
Nick Cave y relate, entre autres, sa rencontre avec Blixa Bargeld proche collaborateur depuis cette époque, de leur première rencontre à ses impressions, lors d'une émission télévisée néerlandaise[2].


Références[modifier | modifier le code]

  1. King Ink 2 sortit quelques années plus tard. Toutes parues chez Le Serpent à Plumes, les traductions francophones des livres de Nick Cave sont généralement de mauvaise qualité.
  2. Des échardes à l'âme, chez Black Press, p.  181-182 de l'édition française parue au Serpent à Plumes

Liens Externes[modifier | modifier le code]