Blixa Bargeld

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Emmerich.

Blixa Bargeld

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Blixa Bargel en juillet 2007

Informations générales
Nom de naissance Emmerich
Naissance 12 janvier 1959 (55 ans)
Berlin-Friedenau Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Activité principale musicien, chanteur, acteur, poète (spoken word)
Genre musical Musique industrielle, dark ambient, musique expérimentale
Années actives Depuis 1980
Labels Mute, EGO, Some Bizzare, Our Choice, Rough Trade, Potomak
Site officiel www.blixa-bargeld.com

Blixa Bargeld, de son vrai nom Christian Emmerich, né le 12 janvier 1959 à Berlin, est un musicien, artiste, compositeur, auteur et comédien allemand. Il adopte son pseudonyme en référence à l'artiste dadaïste Johannes Theodor Baargeld ; c'est aussi une marque de stylo à bille et signifie littéralement argent liquide en allemand.

Blixa Bargeld est un des membres fondateurs du groupe berlinois Einstürzende Neubauten en 1980. Il fut en outre de 1983 à 2003 guitariste du groupe Nick Cave and the Bad Seeds ; proche collaborateur de Nick Cave depuis cette époque, celui relate leur première rencontre et son impression dans King Ink I lors d'une émission télévisée hollandaise[1]. Il collabore avec Nick Cave sur l'album Your Funeral... My Trial, avec Anita Lane sur l'album Dirty Pearl en 1993, coécrit et composé avec elle et Mick Harvey.

Il a pris part à des projets théâtraux de Heiner Müller, de Werner Schwab et de Peter Zadek, fait des installations vidéos et des performances solo. En 2007, il a lancé un projet de collaboration avec Alva Noto appelé ANBB (abréviation de Alva Noto et Blixa Bargeld).

Œuvres[modifier | modifier le code]

Filmographie[modifier | modifier le code]

  • Recycled
  • Die Totale Therapie
  • Die Terroristen!
  • Les Ailes du désir (jouant lui-même, dans un concert de Nick Cave and the Bad Seeds)
  • Dandy (1987, de Peter Sempel)
  • Nihil oder Alle Zeit der Welt (jouant lui-même, 1988, de Uli M Schueppel)
  • Kalt wie Eis
  • Jahre der Kälte/Frozen Stories (bande originale, 1993, de Uli M Schueppel)
  • Liebeslieder (1995)
  • Palast der Republik (2004)
  • Halber Mensch (2005)
  • On Tour with Neubauten.org (2006)
  • Listen With Pain (2006)
  • Blixa Bargeld: Rede / Speech DVD (2006)
  • Elektrokohle – von wegen (jouant lui-même, bande originale, (1994, de Uli M Schueppel)
  • Publicité pour les magasins Hornbach (spoken word)

Références[modifier | modifier le code]

  1. Des échardes à l'âme, chez Black Press, page 181-182 de l'édition française parue au Serpent à Plumes

Lien externe[modifier | modifier le code]

Site officiel de Blixa Bargeld