Barrage Grand Inga

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

5° 32′ 45″ S 13° 33′ 25″ E / -5.54583, 13.55694 ()

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Inga.

Le barrage Grand Inga est un projet hydroélectrique sur le Congo en République démocratique du Congo. Il serait établi à proximité du site des chutes d'Inga dans la province du Bas-Congo, à une trentaine de kilomètres au nord de la ville de Matadi. Deux barrages, Inga I et Inga II existent déjà sur le site.

Il existe un autre projet pour un troisième barrage, dénommé projet Inga III, qui profiterait du site des barrages Inga I et Inga II. Le projet Grand Inga est d'une autre nature, puisque nécessitant d'importants travaux et investissements complémentaires à Inga I, II, et III.

Inga I, II, et III[modifier | modifier le code]

Inga I, II, et III ont été ou devraient être construits en rive droite du fleuve, profitant du Nkokolo, une vallée sèche ancien lit du fleuve. Ses berges atteignaient, avant mise sous eau, 150 mètres de haut au niveau des chutes d'Inga, parallèles au site. Il est utilisé pour alimenter en eau Inga I et Inga II, éventuellement Inga III.

Un barrage, le barrage de Shongo, a permis de mettre sous eau le Nkokolo. L'eau est captée à 10 kilomètres en amont du site du barrage Inga II, à une altitude de 125 mètres, pour atteindre 115 mètres au niveau du bief alimentant les barrages Inga I et Inga II. Un canal d'une longueur de quelques centaines de mètres, situé à l'ouest du barrage Inga I (45 mètres de dénivelé, 115-70 mètres), alimente le barrage Inga II (50 mètres de dénivelé, 115-65 mètres). Un canal creusé en amont des deux autres barrages permettrait d'établir le barrage Inga III en contrebas des deux autres, et d'ainsi bénéficier d'un dénivelé de 55 mètres (115-60 mètres). Les 3 barrages développeraient ainsi une puissance totale de 6 275 MW à pleine puissance (Inga I et II fonctionnent actuellement à environ 20 % de leur capacité, et Inga III n'existe pas encore)[1].

Grand Inga[modifier | modifier le code]

Le barrage Grand Inga permettrait quant à lui la production de quelque 39 000 MW. Le projet prévoit la construction d’un barrage en amont de la prise d’eau de Nkokolo, qui permettrait de générer une retenue d’eau à une altitude de 200 mètres (contre 125 mètres actuellement au même endroit) dans la vallée de la rivière Bundi, qui serait elle-même barrée quelques kilomètres plus loin par un barrage au niveau de son confluent avec le Congo (actuellement à 45 mètres d’altitude). Entre la retenue d’eau et le fleuve, désormais 155 mètres de dénivelé sur le deuxième fleuve le plus puissant du monde. Une centrale ici construite permettrait de produire 39 000 MW, soit le double du potentiel du barrage des Trois-Gorges sur le Yangzi Jiang. Pour un investissement et des coûts écologiques sensiblement moindres qu’aux Trois-Gorges, à Assouan ou Itaipu.

In fine, le total du complexe des barrages d'Inga (parfois dénommé lui-même "Grand Inga") comprendrait 4 unités de production, pour une puissance totale de 45 275 MW répartie comme suit :

  • Inga I (fonctionnant actuellement à 20% de ses capacités, 45 mètres de chute) : 351 MW
  • Inga II (fonctionnant actuellement à 20% de ses capacités, 50 mètres de chute): 1 424 MW
  • Inga III (en projet, 55 mètres de chute) : 4 500 MW
  • Grand Inga / centrale de la Bundi (en projet, 155 mètres de chute) : 39 000 MW

Opposition au projet[modifier | modifier le code]

Certains observateurs remettent en cause le projet pour son coût très élevé (estimé entre 80 et 100 milliards de dollars[2]) dans un pays connu pour sa corruption endémique, et qui risque donc de peu profiter à la population[3]. De plus, des milliers d'hectares de forêt seraient immergés, ce qui nuirait grandement à la biodiversité et aux écosystèmes locaux.

Visualisation du projet du barrage Grand Inga[modifier | modifier le code]

Le site actuel : Inga I, II et III Le site actuel : Inga I, II et III
Le site actuel : Inga I, II et III
Le site en projet : Grand Inga.


Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (fr) « Barrage Grand Inga, DR Congo », International Rivers,‎ ? (consulté le 14 mars 2012)
  2. (fr) « Ces grands barrages hydroélectriques controversés » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?). Consulté le 2013-03-20
  3. (fr) « Grand Inga n’est–il qu’une grande illusion? », Terri Hathaway, International Rivers,‎ 1° avril 2005 (consulté le 05 décembre 2011)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • Katembo - Photographies des sites d'Inga I et II en 2005.
  • Wikimapia - Image satellite du site