Lac Bangwelo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Lac Bangwelo
Image illustrative de l'article Lac Bangwelo
Administration
Pays Zambie Zambie
Géographie
Coordonnées 11° 01′ 30″ S 29° 54′ 40″ E / -11.025, 29.9111 ()11° 01′ 30″ Sud 29° 54′ 40″ Est / -11.025, 29.9111 ()  
Type Lac d'eau douce
Superficie 9 840 km2
Longueur 75 km
Altitude 1 140 m
Profondeur
 · Maximale
 · Moyenne
 
10 m
4 m
Volume 5 millions de m3
Hydrographie
Alimentation Chambeshi, etc
Émissaire(s) Lwapula

Géolocalisation sur la carte : Zambie (relief)

(Voir situation sur carte : Zambie (relief))
Lac Bangwelo

Le lac Bangwelo[1] (11° 01′ 30″ S 29° 54′ 40″ E / -11.025, 29.9111 ()) est un lac d’eau douce situé en Zambie.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Son nom signifie « la place où l’eau et le ciel se rejoignent ».

Géographie[modifier | modifier le code]

Le lac est la source de la rivière Luapula et est alimenté par 17 rivières. Il est situé à 1140 m d’altitude, fait environ 75 km de long et a une superficie de 9 840 km2[2]. Sa profondeur moyenne est de 4 mètres. Sa surface est variable selon les saisons.

Marécages de Shoebill Island à la saison sèche

Le lac et les marécages sont alimentés au nord par la rivière Chambeshi et se déverse au sud par la rivière Luapula qui alimente le lac Moero puis le fleuve Congo.

Le lac est découpé en trois zones parallèles :

  • Au nord-ouest, le lac Chifunabuli (50 km sur 5 km qui est relié au reste du lac par un passage (Péninsule Lifunge) de 250 mètres de large ;
  • Au sud-est, le lac Walipupe (30 km sur 13 km) ;
  • Au centre, le lac Bangwelo qui est le lac principal.

Au nord, à l’est et au sud du lac s’étendent les marécages de Bangwelo qui font environ 120 km de long sur 75 km de large. En temps de crues, les marécages peuvent atteindre une superficie de 15 000 km2[3]. Au sud du lac, on retrouve une plaine inondable en saison des pluies.

Peuplement[modifier | modifier le code]

L'enseigne de vaisseau Victor Giraud au milieu des roseaux (Élisée Reclus, 1892)

La zone est habitée par le peuple Bemba. Le lac connaît une pêche saisonnière et la population augmente durant cette période. Le lac est également peuplé de crocodiles potentiellement dangereux pour les pêcheurs[4].

La ville de Samfya se situe au sud-ouest du lac et est le centre régional pour le transport et le tourisme sur le lac. Les centres habités principaux se trouvent sur les îles de Chilubi, Mbabala et Chishi. La ville principale au nord du lac est Nsombo.

David Livingstone fut le premier Européen à voir le lac lors de ses explorations. Il mourut en 1873 non loin du lac[5].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) William Vernon Brelsford, Fishermen of the Bangweulu swamps : a study of the fishing activities of the Unga Tribe, Rhodes-Livingstone Institute, Livingstone, 1946, 169 p.
  • (en) H.N. Chabwela et R.C.V. Jeffery (dir.), Managing the wetlands of Kafue Flats and Bangweulu Basin : proceedings of the WWF-Zambia Wetlands Project Workshop, Musungwa Safari Lodge, Kafue National Park, Zambia, 5th-7th November, 1986, IUCN, Gland (Suisse), 1992, 113 p. (ISBN 2-8317-0102-3)
  • (fr) Jean-Jacques Symoens, Exploration hydrobiologique du bassin du Lac Bangweolo et du Luapula : résultats scientifiques, Cercle hydrobiologique de Bruxelles, 1964

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Également connu sous le nom de Bangweolo, Bangweulu ou Bangouéolo
  2. (en) « Bangweulu - Encyclopaedia Britannica » (consulté le 20 avril 2014)
  3. Google Earth (http://earth.google.com) 31 janvier 2007.
  4. http://www.times.co.zm/news Info Zambie du 31 janvier 2007.
  5. David Livingstone & Horace Waller (Ed): The Last Journals of David Livingstone in Central Africa from 1865 to his Death. (Two Volumes). John Murray, 1874.