Jonah Hex

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Hex.
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec Jonah Hex (film).
Jonah Hex
Personnage de fiction apparaissant dans
Jonah Hex.

Alias Jonah Woodson Hex, The Mark of the Demon, Hex, The Scar
Naissance 1er novembre 1838 au Wyoming
Décès 1904, tué par George Barrow
Activité(s) lieutenant dans l’armée sudiste, chasseur de primes
Pouvoirs as de la gâchette, il se sert d’un Colt Peacemaker
commande aux zombies
Famille Woodson Hex (père d’origine apache et kiowa, décédé)
Virginia « Ginny » Hex (mère, décédée)
Mei Ling (épouse, décédée)
Jason Hex (fils)
Mei-Wong et Mei-Song (enfants adoptifs)
Affiliation Black Lantern Corps

Créé par John Albano et Tony DeZuniga
Première apparition All-Star Western #10 (1972)
Éditeur(s) DC Comics

Jonah Hex est un personnage de fiction, super-héros appartenant à l'univers de DC Comics. Créé par John Albano et Tony DeZuniga, il apparaît pour la première fois dans le comics All-Star Western #10 en 1972. La même année le magazine est renommé en Weird Western Tales.

Biographie[modifier | modifier le code]

Virginia et Woodson Hex ont un fils Jonah. Woodson était alcoolique et violent avec sa famille. Suite à une violente dispute, sa mère abandonne son mari et ses enfants pour partir avec un vendeur itinérant. En 1851 Woodson Hex et son fils partent pour trouver de l'or en Californie. En chemin ils traversent le camp d'une tribu Apache. Woodson vend son fils Jonah (13 ans) au chef de la tribu contre quelques peaux de fourrure.

Jonah Hex est éduqué par les Apaches (tir, combat, chasse, pistage...) mais traité comme un esclave. Jusqu'au jour où il sauve le chef Apache de l'attaque d'un Puma. Jonah gagne sa liberté mais reste dans le camp des Apaches. Hex se lie d'amitié avec "Noh-Tante", le fils du chef, mais ils deviennent rivaux pour une femme. Durant une compétition entre Hex et Noh-Tante, Hex est blessé dans le camp Kiowa. Les Apaches le croient mort. Recueilli par les blancs chasseurs de bison, Hex jure de ne plus retourner dans le camp Apache.

En 1861 Hex rejoint l'armée des États confédérés d'Amérique. La guerre éclate entre le nord et sud. Ironie du sort, Hex ancien esclave se retrouve du côté des esclavagistes du Sud. Hex se lie avec Jeb Turnbull, et, troublé, refuse de soutenir le Sud. Il part au Fort Charlotte dans l'armée de l'Union qui lui demande l'emplacement de son unité, mais Hex refuse de la leur indiquer. Cependant l'argile sur son cheval permet de trouver l'emplacement des rebelles.

Tous les rebelles sont capturés dont "Jeb Turnbull", Hex est félicité par le chef de l'union, qui le fait passer pour un traitre. Hex essaie alors de faire échapper les prisonniers du Fort Charlotte, mais ils sont capturés et massacrés par les soldats du Nord. Quentin Turnbull promet de venger la mort de son fils Jeb.

Hex repart dans le camp Apache où il découvre que Noh-Tante est marié à sa bien-aimée et leur rivalité reprend. Il leur raconte son histoire mais pour déterminer qui dit la vérité, le chef organise un combat entre Noh-Tante et Hex. Hex tue Noh-Tante avec un couteau au lieu de son tomahawk (trafiqué). Le Chef Apache considère cela comme un assassinat, le marque de la marque du démon au visage et le chasse de la tribu.

Publication[modifier | modifier le code]

En 1994 est publié Jonah Hex: Two Gun Mojo de Joe R. Lansdale, Tim Truman, Sam Glanzman, mais les chanteurs Edgar Winter et Johnny Winter portent plainte pour diffamation. Ils sont décrits comme "Autumn Brothers" les méchants du sud en albinos. Joe R. Lansdale dit avoir fait une parodie. Ils sont acquittés et le juge dira que les parodies sont couvertes par le Premier amendement de la Constitution des États-Unis[1].

En 1999 sort la mini série Jonah Hex: Shadows West #1-3 de Joe R. Lansdale, dans cette version Jonah Hex commande des zombies.

Comics[modifier | modifier le code]

Séries principales
  • All-Star Western #10-12 (1972)
  • Weird Western Tales #12-14 et 16-38 (1972–1977)
  • Jonah Hex (Vol. 1) #1-92 (1977-1985) par John Albano et Tony DeZuniga
  • Jonah Hex Spectacular (automne 1978)
  • Hex #1-18 (1985–1987)
  • Jonah Hex: Two Gun Mojo #1-5 (1993) par Joe R. Lansdale et Timothy Truman
  • Jonah Hex: Riders of the Worm and Such #1-5 (1995)
  • Jonah Hex: Shadows West #1-3 (1999)
  • Jonah Hex (Vol. 2) #1-70 (2005-2011) par Jimmy Palmiotti, Bill Tucci, Justin Gray, Paul Mounts…
  • Jonah Hex: Guns of Vengeance (2007)
  • Bullets Don’t Lie (2009)
  • Jonah Hex: No Way Back (2010) (en)
  • All-Star Western #1-34, #0 (2011-2014) par Jimmy Palmiotti, Justin Gray, Moritat, Staz Johnson...
Autres apparitions

Autres médias[modifier | modifier le code]

Le groupe franco-canadien Judge Rock met en scène Jonah Hex dans sa chanson Westerner, sur l'album Narrative mindfucking. Les paroles évoquent '"Oblivion upon us", le troisième épisode de Crisis on Infinite Earths, dans lequel Hex apparaît, entouré de Nighthawk, Bat Lash, Brian Savage et Johnny Thunder.

Recueils en français[modifier | modifier le code]

  1. Le Colt de la vengeance (2010)
  2. Origines
  3. La Traversée du désert
  4. La Guerre des six-coups

Éditeurs[modifier | modifier le code]

  • DC Comics : comics de western et Jonah Hex Vol. 1
  • DC Comics (label Vertigo) : mini-séries et one-shots à partir des années 1990 ; Jonah Hex Vol. 2
  • Panini : tomes 1 à 4 (première édition des tomes 1 à 4)

Apparitions dans d'autres médias[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Film[modifier | modifier le code]

Équipes artistiques[modifier | modifier le code]

Joe R. Lansdale, Michael Fleisher, Denys Cowan, Klaus Janson, Timothy Truman, Sam Glanzman, Jimmy Palmiotti, Jordi Bernet, Justin Gray, Luke Ross, José Luis García-López, J.H. Williams III, Frank Quitely, Billy Tucci

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. [1] newsarama.com, 2003
  2. (en) Peter Clines, « Review Superman/ Shazam: The Return of Black Adam », Cinéma Blend (consulté le 10 janvier 2011)