Crisis on Infinite Earths

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Crisis on Infinite Earths
Éditeur DC Comics
Fréquence Mensuel
Format Série Limitée
Date(s) de publication Avril 1985 à Mars 1986
Numéros 12
Personnages principaux Tous les personnages de l'Univers DC

Scénariste(s) Marv Wolfman
Dessinateur(s) George Pérez

Crisis on Infinite Earths est une série en douze parties écrite par Marv Wolfman et dessinée par George Perez, publiée en 1985 par DC Comics à l'occasion des cinquante ans de la société. L'objectif principal de cette série était de réinventer complètement l'univers DC en se débarrassant du concept de terres multiples tel qu'il était utilisé depuis des années et considéré comme confus. Au cours de cette saga, on assista donc à la disparition de nombreux héros et à la mise en place des bases qui servirent à un redémarrage total de la chronologie de l'univers DC.

La série a été publiée en français chez Semic en 185 volumes.

Histoire[modifier | modifier le code]

Sur Terre-III, le Syndicat du Crime tente en vain de lutter contre une vague d'anti-matière sous les yeux d'un personnage énigmatique, Pariah. Alexander Luthor (le Lex Luthor de cette terre) qui sait que rien ne peut être fait pour sauver son monde, parvient de justesse à envoyer son fils sur Terre-I où il espère qu'il sera sauf. Puis Terre-III disparaît.

Pendant ce temps, Monitor et Harbringer, qui sont conscients que cette menace pèse sur toutes les Terre, recrutent des super-héros et super-vilains de différentes réalités et époques afin de la contrecarrer. Monitor leur explique la situation et les envoie protéger des tours de très haute technologie, censées protéger les différentes Terres. Pendant ce temps, sur Terre-I, Batman voit une courte apparition de Flash II qui annonce une catastrophe imminente avant de disparaître.

Malgré les tours et l'intervention de nombreux super-héros, des vagues d'anti-matière détruisent peu à peu les réalités. Pendant ce temps, Monitor, qui cherche un plan de secours, étudie la physionomie d'Alexander Luthor Jr., le fils d'Alexander Luthor, qui en traversant la barrière séparant les univers alors qu'une vague d'antimatière dévastait son univers a intégré une part d'antimatière dans son propre organisme. Grâce à ses connaissances technologiques, il crée aussi Doctor Light II et parvient à amener Pariah sur son satellite, lui qui est condamné à assister à la destruction de toutes les Terres. Il est alors assassiné par Harbringer, qui était corrompue par l'Anti-Monitor et le Psycho-Pirate.

Avec la mort de Monitor, Harbringer est délivrée de l'emprise maléfique de l'Anti-Monitor, et avec l'aide de Pariah et Alexander Luthor Jr., met en œuvre la dernière partie du plan de Monitor : la fusion de toutes les époques en une seule, et le début de la fusion entre les quelques Terres existant encore.

Une équipe regroupant les super-héros les plus puissants des différents univers est mise sur pied pour combattre Anti-Monitor, mais malgré tous leurs pouvoirs, c'est un échec. Supergirl I parviendra tout de même à fortement blesser Anti-Monitor, au prix de sa vie. Affaibli, Anti-Monitor s'enfuit tandis que Kal-El, le Superman de Terre-I pleure la perte de sa cousine. Peu après, un autre coup est porté aux plans d'Anti-Monitor lorsque Flash II se sacrifie pour détruire une arme qui devait finir de détruire les différentes réalités.

Profitant de la confusion qui règne, consécutivement à la fusion partielle des différentes Terres, les super-vilains s'unissent sous la bannière de Brainiac et Lex Luthor de Terre-I et prennent possession des différentes Terres. La bataille fait rage entre héros et vilains, lorsque le Spectre intervient et met fin au conflit, exhortant chaque camp à s'unir pour détruire Anti-Monitor. Au terme d'un combat d'anthologie, ils parviennent à vaincre.

Toutes les Terres ont désormais fusionné en une seule réalité. Certains héros se retrouvent désormais sans passé, tandis que pour d'autres, leur histoire a changé. Tous les participants à la guerre contre Anti-Monitor ont toutefois gardé leurs souvenirs d'antan, ce qui leur fait prendre conscience que tout danger n'est peut-être pas écarté. En effet, peu après, Anti-Monitor attaque la réalité désormais unique, et tous n'ont d'autre choix que de l'affronter une nouvelle fois. Doctor Light II, sous la direction d'Harbringer, et Alexander Luthor Jr., parvient à porter un coup fatal à Anti-Monitor, puis Kal-L, le Superman de Terre-II et Superboy de Terre Prime l'achèveront. Alexander Luthor ouvre une porte à une dimension paradisiaque et s'en va avec Kal-L, Superboy-Prime et la Lois Lane de Terre-II (qui avait été sauvée par Luthor).

Personnages tués ou disparus au cours de Crisis[modifier | modifier le code]

Personnages apparus au cours de Crisis[modifier | modifier le code]

Terres apparaissant dans Crisis[modifier | modifier le code]

La nature secrète de Crisis[modifier | modifier le code]

La plupart des personnages de DC ne se souviennent pas de la bataille contre l'Antimonitor ni de l'existence du Multivers, et celle-ci fut à nouveau révélée par Parrallax lors de Zero Hour. Le Psycho-pirate, Lady Quakk et Pariah étaient des exceptions. Dans un arc narratif de 2002 de Supergirl, la Supergirl pre-Crisis voyage jusqu'à la Terre post-Crisis et on découvre que le Spectre est capable de traverser les frontières de l'espace-temps et était au courant de Crisis depuis toujours. Grant Morrison dans Animal Man fait intervenir le Syndicat du Crime de Terre-III dont des membres retrouvent temporairement leur existence grâce aux pouvoirs du Psycho-pirate.

Per Degaton, un ennemi de la Société de Justice d'Amérique se souvient du Multivers. Avec le Quatrième Monde existant en dehors du Multivers, Darkseid se souvient parfaitement des événements de Crisis. Certains membres du Green Lantern Corps, comme Ch'p aussi. John Constantine se souvenait des événements de Crisis et ne fut pas affecté par ceux-ci.

Finalement dans le one-shot Planetary/Batman: Night on Earth, il est insinué que Elijah Snow laissa temporairement l'Univers Wildstorm pour pouvoir assister à cet événement.

Fin planifiée[modifier | modifier le code]

George Perez dans une interview publiée dans la revue wizard explique que Chris Claremont suggéra de faire tuer le Superman moderne par l'Antimonitor. À la fin du combat, Kal-L de Terre-II aurait réalisé qu'il était maintenant seul, sans sa Terre, sans sa Loïs et que la nouvelle Terre n'avait maintenant plus de Superman pour la protéger. Il se verrait obligé à rajeunir et prendre la place de Kal-El.

Si cette fin avait été utilisée, la mini-série The Man of Steel aurait sans doute proclamé le retour du "super-héros originel" en tant que Kal-L (maintenant "Kal-El") qui commence sa vie dans l'Univers DC post-Crisis, devant faire face aux versions modernes de Lex Luthor et de Loïs Lane et à un Batman plus perturbé et complexe que celui qu'il avait connu. Pourtant, cette idée fut rejetée à la conception du scénario de John Byrne.

Publication[modifier | modifier le code]

En France[modifier | modifier le code]

Citations dans la culture populaire[modifier | modifier le code]

La chanson Westerner du groupe franco-canadien Judge Rock fait référence aux pages 20 à 23 du troisième épisode de Crisis, "Oblivion upon us". Les personnages Jonah Hex, Scalphunter (Brian Savage), Bat Lash, Nighthawk, et Johnny Thunder apparaissent nommément dans les paroles. Elle n'est pas sur youtube.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]