Jean-Baptiste Baronian

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Jean-Baptiste Baronian

Autres noms Alexandre Lous
Activités romancier, critique littéraire, anthologiste
Naissance 29 avril 1942 (72 ans)
Drapeau de la Belgique Anvers
Langue d'écriture français
Genres Fantastique, roman policier
Distinctions Académie royale de langue et de littérature françaises de Belgique (2002)

Œuvres principales

  • Panorama de la littérature fantastique de langue française

Jean-Baptiste Baronian de son vrai nom Joseph Lous Baronian, né le 29 avril 1942 de parents arméniens, est un écrivain belge de langue française. Il est également connu sous son pseudonyme de Alexandre Lous.

Biographie[modifier | modifier le code]

Romancier, auteur de nouvelles fantastiques, d’anthologies et de livres pour enfants, critique et essayiste, il a travaillé dans l'édition, chez Marabout. Jean-Baptiste Baronian a publié à ce jour une cinquantaine d'ouvrages, parmi lesquels Une bibliothèque excentrique, paru en 2004.

Il est membre de l'Académie royale de langue et de littérature françaises.

Il est aussi président des Amis de Georges Simenon, association créée en 1987, établie à Bruxelles, qui publie périodiquement Les Cahiers Simenon. Il est actuellement membre du jury du Prix Nocturne.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

(non exhaustive)

Romans et nouvelles
  • Le Bureau des Risques et périls (Éditions de Fallois/L’âge d’homme)
  • L'un l'autre (Morel)
  • Autour de France (Laffont, 1974)
  • Scènes de la ville obscure (Laffont)
  • Le diable Vauvert (Laffont, 1979)
  • Place du jeu de balle (Laffont, 1980; Labor, 1994)
  • Lord John (Hermé,1986; Labor, 1986 et 2001)
  • Meurtes sans mémoire (Denoël)
  • Jugement dernier (Denoël)
  • Tableaux noirs (Clancier-Guénaud)
  • Le grand Chalabala (Anti-mondes N°3)
  • Le tueur fou (Rivages/Noir N°202, 1995)
  • Matricide (Labor/Espace Nord n° 112, 1996)
  • L'été est une saison morte (Métailié/noir N° 6, 1998)
  • Disques fantômes (Pré aux sources, 1998)
  • Miroirs obscurs : treize contes fantastiques (Labor, 2003)
  • Histoires fantômes (La Renaissance du livre, 2003)
  • Les papillons noirs (La table ronde, 2004)
  • Neuf petits crimes très ordinaires (Le grand miroir, 2006)
  • La nuit du pigeon (Labor/Espace Nord n° 256, 2006)
  • Quatuor X (Métailié/Noir n° 126)
  • Meurtre à Waterloo (Luc Pire, 2011)
Essais
  • Jean Ray l'archange fantastique (Librairie des Champs Elysées, 1982)
  • Un nouveau fantastique (L’Âge d'Homme)
  • Panorama de la littérature fantastique de langue française (Stock, 1978)
  • Panorama de la littérature fantastique de langue française (La Renaissance du Livre, 2000)
  • Simenon ou le roman gris : Neuf études sentimentales (Éditions Textuel, 2002)
Anthologies
  • Récits de science-fiction, 1973, récits de J-H Rosny Aîné
  • La France fantastique, 1973
  • La Belgique fantastique, 1975
  • Histoires terribles de revenants, 1979
  • Histoires terribles d'animaux, 1981
  • Romans préhistoriques, 1985, récits de J-H Rosny Aîné
  • Contes fantastiques, 1986, récits de Théophile Gautier
  • Le démon de février, 1998, récits de Gérard Prévot
  • L'invitée de Lorelei, 1999, récits de Gérard Prévot
Livres pour enfants
Autres
  • Baudelaire, 2006, biographie (Gallimard, 2006, collection Folio biographies)
  • Verlaine (Gallimard, 2008, collection Folio biographies)
  • Rimbaud (Gallimard, 2009, collection Folio biographies) - Prix de littérature 2011 du parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles[1]
Source 
Bibliothèque royale de Belgique : Dépôt légal

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Littérature: Jean-Baptiste Baronian primé par le Parlement de la Fédération », sur http://www.rtbf.be,‎ 22/11/2011 (consulté le 22/11/2011)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]