Ibrahim ibn Ya'qub

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Ibrāhīm ibn Yaʿqūb (en arabe, إبراهيم بن يعقوب), soit Abraham Ben Jacob, aussi transcrit Ibn Jakub ou Ben Jakub ou Ibrahim Ibn Jaqub al Israïli at-Turtushi, ou Avraham ben Yaakov (en hébreu) est un commerçant et voyageur andalou du Xe siècle.

Natif de de Tortosa en Catalogne, commerçant juif au service du calife Omeyade de Cordoue Al-Hakam II, il a voyagé à travers l'Europe Centrale et Orientale pendant la seconde moitié du Xe siècle. Durant les années 960-970, il a été envoyé en ambassade par le calife Al-Hakam II auprès d'Otton Ier du Saint-Empire germanique. Ce voyage l'a porté en Irlande en passant par Bordeaux et l'Île de Noirmoutier. Il a ensuite traversé le Saint-Empire, en passant par Utrecht, Mayence et Fulda, en visitant les terres du royaume des Tchèques et sur les bords de la Vistule, la ville commerciale de Cracovie. Il a finalement quitté l'Europe par la Sicile.

Le traité qu'il a rédigé au retour de son voyage est le premier document écrit sur les villes de Prague et de Cracovie, ainsi que Vineta sur Mer Baltique, il y rapporte en détail la vie et les coutumes des peuples slaves. Nous connaissons l'histoire de ses voyages grâce au livre d'Abu Abdullah al Bakri, Kitâb al-Masâlik wál-Mamâlik (le Livre de Routes et de Royaumes).

Plus récemment, Norman Davies a rassemblé dans le livre God's Playground, la partie de l'histoire relative aux territoires qui sont de nos jours en Pologne[réf. nécessaire].

Sources[modifier | modifier le code]

  • Thierry Dutour, La ville médiévale. Origines et triomphe de l’Europe urbaine, Paris, éditions Odile Jacob, 2003, traduction espagnole La ciudad medieval. Orígenes y triunfo de la Europa urbana, Buenos Aires, 2005.