Heliconius numata

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Heliconius numata est un insecte lépidoptère appartenant à la famille des Nymphalidae, à la sous-famille des Heliconiinae, tribu des Heliconiini et au genre Heliconius.

Historique et dénomination[modifier | modifier le code]

  • Heliconius numata a été décrit par Pieter Cramer en 1780 sous le nom de Papilio numata [1].
  • La localité type est le Surinam

Noms vernaculaires[modifier | modifier le code]

Il se nomme Numata Longwing en anglais.

Heliconius numata superioris
Heliconius numata revers

Taxinomie[modifier | modifier le code]

Sous-espèces [2]
  • Heliconius numata numata présent en Guyane, Guyana et au Surinam.
  • Heliconius numata aristiona Hewitson, 1853 ; présent en Bolivie et au Pérou.
  • Heliconius numata arcuella Druce, 1874 ; présent au Pérou.
  • Heliconius numata aulicus Weymer, 1883; présent au Venezuela
  • Heliconius numata aurora Bates, 1862; présent au Brésil.
  • Heliconius numata bicoloratus Butler, 1873 ; présent au Pérou.
  • Heliconius numata ethra(Hübner, [1831]); présent au Brésil.
  • Heliconius numata euphone Felderr, 1862; présent en Colombie et en Équateur
  • Heliconius numata geminatus Weymer, 1894; présent au Brésil.
  • Heliconius numata holzingeri Fernández & Brown, 1976; présent au Venezuela
  • Heliconius numata ignotus Joicey & Kaye, 1917; présent au Pérou.
  • Heliconius numata illustris Weymer, 1894; présent au Pérou.
  • Heliconius numata jiparanaensis Neustetter, 1931; présent au Brésil.
  • Heliconius numata lenaeus Weymer, 1891
  • Heliconius numata lyrcaeus Weymer, 1891; présent au Pérou.
  • Heliconius numata mavors Weymer, 1894; présent au Brésil.
  • Heliconius numata messene Felderr, 1862; présent en Colombie
  • Heliconius numata mirus Weymer, 1894; présent en Bolivie.
  • Heliconius numata nubifer Butler, 1875; présent au Brésil.
  • Heliconius numata peeblesi Joicey & Talbot, 1925; présent au Venezuela.
  • Heliconius numata pratti Joicey & Kaye, 1917; présent au Pérou.
  • Heliconius numata robigus Weymer, 1875 ;
  • Heliconius numata silvana (Cramer) au Guatemala, Venezuela, Brésil, Guyana et au Surinam.
  • Heliconius numata sourensis Brown, 1976; présent au Brésil.
  • Heliconius numata superioris Butler, 1875; présent au Brésil.
  • Heliconius numata talboti Joicey et Kaye, 1917; présent au Pérou.
  • Heliconius numata tarapotensis Riffarth, 1901; présent au Pérou.
  • Heliconius numata zobrysi Fruhstorfer, 1910; présent au Brésil.

Description[modifier | modifier le code]

C'est un très grand papillon d'une envergure d'environ 78 mm, aux ailes allongées et arrondies de couleur marron et orange, à l'ornementation très diversifiée du fait de sa capacité de mimétisme avec plusieurs espèces[3],[4].

Chenilles[modifier | modifier le code]

La chenille est blanche avec des taches noires et des épines noires[5].

Biologie[modifier | modifier le code]

Heliconus numata pratique le mimétisme ; il imite plusieurs Melinaea, ce qui est un mimétisme müllerien. Les études faites par Mathieu Joron et ses collègues chercheurs du CNRS et du MNHN, ont montré chez Heliconus numata la présence d'un supergène ou groupement de gènes, soit un bloc d'une trentaine de gènes immobilisés par des inversions de séquences génétiques et qui de ce fait ne sont pas affectés par les recombinaisons chromosomiques. Ce groupe de gènes est donc transmis en bloc d'une génération à l'autre, évitant ainsi les formes intermédiaires. Sept formes mimétiques sont présentes chez Heliconus numata [6],[7].

Plantes hôtes[modifier | modifier le code]

Les plantes hôtes sont des Passiflora[5].

Écologie et distribution[modifier | modifier le code]

Il réside en Guyane, Guyana et au Surinam, au Guatemala, Venezuela, en Équateur, Colombie, Bolivie, au Brésil et au Pérou[2].

Heliconius numata numata

Biotope[modifier | modifier le code]

Il réside dans la forêt tropicale.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Cramer, [1780]; Uitl. Kapellen 4 (25-26a): pl. 297, f. C-D
  2. a et b funet
  3. parc de Sanguay
  4. le complexe numata sur cahurel entomologie
  5. a et b learn about butterflies
  6. Sciences et Avenir, 18/08/2011
  7. Génétique : Le mimétisme d'un papillon a été élucidé, article dans Science & Vie n° 1130, novembre 2011, p. 28.

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :