Haddon Hall

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Haddon Hall
Image illustrative de l'article Haddon Hall
La tour d'entrée et la façade ouest dominant la Wye
Période ou style Tudor
Type Manoir médiéval
Début construction XIe siècle
Propriétaire initial Guillaume Peverel (1087)
Destination initiale Motte féodale
Propriétaire actuel Famille Manners (ducs de Rutland)
Destination actuelle Habitation privée, partiellement ouverte au public
Protection Grade I
Coordonnées 53° 11′ 38″ N 1° 38′ 59″ O / 53.193899, -1.64975353° 11′ 38″ Nord 1° 38′ 59″ Ouest / 53.193899, -1.649753  
Pays Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Nation constitutive Drapeau de l'Angleterre Angleterre
Comtés métropolitains et non-métropolitains d'Angleterre Derbyshire
Commune Bakewell

Géolocalisation sur la carte : Derbyshire

(Voir situation sur carte : Derbyshire)
Haddon Hall

Géolocalisation sur la carte : Angleterre

(Voir situation sur carte : Angleterre)
Haddon Hall

Haddon Hall est un manoir anglais situé sur les rives de la Wye près de Bakewell dans le Derbyshire. Il fait partie des propriétés du duc de Rutland, Sir David Manners ; il est occupé par son frère, Lord Edward Manners, et sa famille. C'est une vaste demeure de style médiéval dont les parties les plus anciennes datent du XIe siècle. Passé par mariage dans la famille Vernon, il fut agrandi et remanié plusieurs fois entre le XIIIe et le XVIIe siècle. Il appartient à la famille Manners depuis 1565, date de la mort de George Vernon, sa fille Dorothy ayant épousé en 1563 John Manners, fils cadet du Comte de Rutland[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Architecture[modifier | modifier le code]

Le château demeura inhabité de la fin du XVIIe siècle jusque vers les années 1920, la famille Manners préférant résider à Belvoir Castle (en), dans le Leicestershire, et a été peu remanié depuis la fin du XVIe siècle, demeurant ainsi « l'exemple le plus remarquable d'un manoir médiéval existant actuellement en Angleterre »[2].

Entièrement construit dans un calcaire local gris, visiblement sans véritable plan d'ensemble, il mélange divers styles architecturaux, les diverses ailes ayant été construites à des époques différentes : la salle de banquet, avec sa galerie des ménestrels, et le porche d'entrée (avec son jardin médicinal) datent du XIVe siècle ; le clocher octogonal qui jouxte l'entrée de la chapelle Saint-Nicolas et les appartements comtaux du XVe siècle[3], la grande galerie, construite à la fin du XVIe siècle est de style élisabéthain[4], de même que les jardins qui descendent en terrasses vers la Wye[5].

Utilisation d'Haddon Hall[modifier | modifier le code]

Dans la littérature[modifier | modifier le code]

Depuis la fin du XVIIIe siècle court une légende concernant les circonstances du mariage de la belle Dorothy Vernon avec un cadet de famille, à l'origine de nombreux ouvrages littéraires, romans ou pièces de théâtre, qui situent leur intrigue à Haddon Hall[6].

Au cinéma et à la télévision[modifier | modifier le code]

La demeure et son parc sont fréquemment utilisés tant au cinéma qu'à la télévision[7]. Ils ont servi, en particulier, de décor pour trois adaptations de Jane Eyre : deux films, celui de Franco Zeffirelli en 1996 et celui de Cary Fukunaga en 2011, et une mini-série de la BBC en 2006[8].

Galerie[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :