Grigori Andreïevitch Spiridov

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
G. А. Spiridov

Grigori Andreïevitch Spiridov (en russe : Григорий Андреевич Спиридов), né le 19 avril 1713, décédé en 1790 à Moscou.

Amiral russe, il fut l'un des chefs des forces navales de la Russie impériale et participa à la célèbre bataille de Chesmé.

Biographie[modifier | modifier le code]

Grigori Andreïevitch Spiridov débuta sa carrière dans la marine impériale de Russie en 1723. Promu officier en 1733, dès 1741, il commanda plusieurs navires de la Flotte de la mer Baltique. Au cours de la guerre de Sept Ans (1756-1763), il fut responsable d'un débarquement de 2000 hommes lors de la mise en état de siège de la forteresse de Kolberg en Pologne par le comte Piotr Alexandrovitch Rumyantsev (1725-1796). En 1762, promu amiral il fut affecté au commandement du port de Revel puis, en 1766, de Kronstadt.

Марка СССР, 1987 г.

Au cours de la guerre russo-turque de 1768-1774, Grigori Andreïevitch Spiridov commanda une escadre de la Flotte de la mer Baltique envoyée en mission en Méditerranée afin de soutenir les Grecs dans leur lutte contre les Turcs au cours de l'été 1769. Au début de l'année 1770, il commanda les troupes de débarquement chargée de capturer Mistra, Arcadia, et Navarin (Pylos).

Le 5 juillet 1770, une escadre sous le seul commandement du comte Alexeï Orlov, avec Grigori Andreïevitch Spiridov en avant-garde attaqua la flotte turque dans le détroit de Chios et força les Turcs à se réfugier dans la baie de Chesmé. Dans la nuit du 5 juillet 1770, l'escadre de la marine impériale de Russie commandée par Grigori Andreïevitch Spidirov et Samuel Karlovitch Greig détruisit la flotte turque au cours de la bataille navale de Chesmé (5 juillet au 7 juillet 1770). Cette victoire navale permit à la Russie d'établir sa suprématie en mer Égée. De 1771 à 1773, Grigori Andreïevitch Spiridov assura le commandement de cette région.

Lors de sa démission de la marine en 1774, Grigori Andreïevitch Spiridov éprouva du ressentiment à l'égard du comte Alexeï Orlov auquel on attribua toutes les victoires de l'amiral.

Distinctions[modifier | modifier le code]

À noter[modifier | modifier le code]

Une frégate blindée porta le nom de l'amiral Grigori Andreïevitch Spiridov.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]