Gliese 581 e

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Gliese 581 e
Vue d'artiste de Gliese 581 e
Vue d'artiste de Gliese 581 e
Étoile
Nom Gliese 581
Constellation Balance
Ascension droite 15h 19m 26s
Déclinaison -07° 43′ 20″
Type spectral M3
Planète
Caractéristiques orbitales
Demi-grand axe (a) 0,03  ua
Excentricité (e) 0
Période (P) 3,14942  j
Caractéristiques physiques
Masse ≥ 1,7 ± 0,2  MT
Découverte
Méthode Vitesses radiales
Date 2009
Informations supplémentaires

Gliese 581 e (Gl 581 e) est une exoplanète découverte dans le système planétaire de l'étoile Gliese 581, une naine rouge de 0,31 masses solaires située à quelque 20,3 années-lumière (soit 6,2 pc, ou encore 1,92×1014 km) de la Terre, dans la constellation de la Balance. À la date de sa découverte, il s'agit de la moins massive des planètes détectées autour d'étoiles « normales », c'est-à-dire abstraction faite des pulsars. À une distance orbitale de seulement 0,03 UA de son étoile (ce qui est hors de la zone habitable), il est peu probable qu'elle dispose d'une atmosphère en raison de sa température de surface élevée et du fort rayonnement de l'étoile à proximité[1],[2],[3],[4].

Découverte[modifier | modifier le code]

La planète a été découverte par l'équipe de Michel Mayor de l'observatoire de Genève en Suisse, en utilisant le spectromètre HARPS de l'observatoire européen austral, avec le télescope de 3,6 mètres de l'observatoire de La Silla, au Chili. La découverte a été annoncée le .

Planète Masse
(M)
Demi-grand axe
(UA)
Période orbitale
(d)
 Excentricité 
Gliese 581 e  ≥ 1,7 ± 0,2   0,0284533 ± 0,0000023   3,14867 ± 0,00039 Fixée à 0
Gliese 581 b  ≥ 15,6 ± 0,3   0,0406163 ± 0,0000013   5,36841 ± 0,00026 Fixée à 0
Gliese 581 c  ≥ 5,6 ± 0,3   0,072993 ± 0,000022   12,9191 ± 0,0058 Fixée à 0
Gliese 581 g*  ≥ 3,1 ± 0,4   0,14601 ± 0,00014   36,562 ± 0,052 Fixée à 0
Gliese 581 d  ≥ 5,6 ± 0,6   0,21847 ± 0,00028   66,87 ± 0,13 Fixée à 0
Gliese 581 f  ≥ 7,0 ± 1,2   0,758 ± 0,015   433 ± 13 Fixée à 0
* L'existence de Gliese 581 g reste à confirmer par des mesures indépendantes[5].
Système planétaire de Gliese 581[6].

Le signal extraterrestre de Gliese Ragbir Bhathal[modifier | modifier le code]

En décembre 2008, le Docteur Ragbir Bhathal, astronome à la Western University de Sydney capte une pulsation lumineuse émanant de l'étoile Gliese 581[réf. à confirmer][7]. Ce signal lumineux émis de manière régulière et à forte puissance n'a pas pu être expliqué. Ne s'agissant pas d'un défaut des appareils de réception, d'un phénomène spatial connu ou d'un bruit de fond lumineux, cette pulsation d'origine inconnue porte le nom de « signal extraterrestre de Gliese Ragbir Bhathal ». Le fait que dans ce système solaire la source lumineuse se trouve à proximité de 3 planètes situées dans la zone habitable (Gliese 581 c, Gliese 581 d et Gliese 581 g), et provienne de la planète la plus proche du soleil, donc la plus apte à capter l'énergie d'origine solaire, fait de ce signal lumineux une grande source de fantasme pour les ufologues qui voient en lui une tentative de communication émise depuis la constellation de la Balance[réf. à confirmer][8].

Il est cependant remarquable que seuls les ufologues se soient emparés du sujet et non les astrophysiciens alors que ceux-ci sont en pleine recherche de vie extraterrestre. Par ailleurs, il est impossible de trouver un article référencé sur ce signal, la biographie du chercheur n'en parle pas. La seule mention qu'on trouve ne parle pas de Gliese 581 et ne cite d'ailleurs aucune source précise pour ce signal. Ce dernier n'étant présent que sur les sites ufologiques et apparentés, ses caractéristiques et celles de sa découvertes n'étant précisées nulle part, son origine pas davantage, le moins qu'on puisse dire est que le mystère le plus opaque entoure son existence, et que rien de tout cela ne semble scientifique.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Mayor et al., « The HARPS search for southern extra-solar planets,XVIII. An Earth-mass planet in the GJ 581 planetary system », Astronomy and Astrophysics,‎ 2009 (lire en ligne)
  2. Rincon, Paul, Amos, Jonathan, « Lightest exoplanet is discovered », BBC,‎ 21 avril 2009 (consulté le 21 avril 2009)
  3. Overbye Dennis, « Astronomers Find Planet Closer to Size of Earth », New York Times,‎ 21 avril 2009 (lire en ligne)
  4. « Most Earthlike Planet Yet Found May Have Liquid Oceans », National Geographic,‎ 21 avril 2009 (consulté le 22 avril 2009)
  5. (en) ScienceNow – 12 octobre 2010 « Recently Discovered Habitable World May Not Exist, » par Richard A. Kerr.
  6. (en) Steven S. Vogt, R. Paul Butler, Eugenio J. Rivera, Nader Haghighipour, Gregory W. Henry, Michael H. Williamson, « The Lick-Carnegie Exoplanet Survey: A 3.1 M_Earth Planet in the Habitable Zone of the Nearby M3V Star Gliese 581 », arXiv (avant publication dans l'Astrophysical Journal),‎ 29 septembre 2010 (lire en ligne)
  7. (en) « Gliese 581g mystery: Scientist spotted 'mysterious pulse of light' from direction of new'Earth planet last year », sur Dailymail.com
  8. « Signal extraterrestre détecté près de la planète Gliese 581g en décembre 2008 », sur zone-ufo.com

Lien externe[modifier | modifier le code]

  • (en) Gliese 581 e sur l’Encyclopédie des Planètes extrasolaires