Giovanni Animuccia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Giovanni Animuccia

Giovanni Animuccia, né vers 1520 à Florence et mort à Rome vers le 20 mars 1571, est un compositeur italien de la Renaissance.

Biographie[modifier | modifier le code]

Giovanni Animuccia est originaire de Florence. Il travaille à Rome au service du cardinal Ascanio Sforza[1]. En 1555, il devient maître de chapelle (mæstro di cappella) de la maîtrise Cappella Giulia de la Basilique Saint-Pierre. Il occupe le poste jusqu'à sa mort en 1571[2]. Il compose pour la congrégation de l'Oratoire fondée par Philippe Néri. En 1563, il supervise la publication d’Il primo libro delle laudi spirituali, un recueil de chants de louange à trois ou quatre voix. Il publie deux autres recueils, combinant chants sacrés et profanes. Le premier, intitulé Il primo libro de madrigali, a tre voci, con alcuni motetti, et madrigali spirituali, paraît en 1565[3]. Il secondo libro delle laudi, paru en 1570, contient des chants jusqu'à huit voix[4].

Giovanni Animuccia est le frère de Paolo Animuccia.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]