Frankie Yankovic

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Yankovic.

Frankie Yankovic

alt=Description de l'image Frank Yankovic 1958.JPG.
Informations générales
Surnom America's Polka King
Naissance 15 juillet 1915
Drapeau des États-Unis Davis, Virginie-Occidentale
Décès 14 octobre 1998 (à 83 ans)
Drapeau des États-Unis New Port Richey, Floride
Genre musical Slovenian-style polka Easy listening
Instruments accordéon

Frankie Yankovic (15 juillet 1915, Davis, Virginie-Occidentale - 14 octobre 1998, New Port Richey, Floride), était un musicien de polka, vainqueur d'un Grammy Award. Connu comme le "Roi de la Polka ", Yankovic est le premier artiste à avoir joué dans le style Slovène (également appelé Cleveland style) pendant une longue et brillante carrière.

D'ancêtres slovènes, il était de Cleveland, Ohio. Yankovic a réalisé près de 200 enregistrements dans sa carrière. En 1985, lors de la 28e cérémonie des Grammy awards, il est le premier à se voir décerner un prix dans la catégorie Meilleur enregistrement Polka.

Yankovic s'égarait rarement de la polka, mais il a enregistré avec le chanteur de country Chet Atkins, le chanteur pop Don Everly et fait une version de “Too Fat Polka” avec le comédien Drew Carey, également de Cleveland. Frankie Yankovic a eu une relation de longue date avec le virtuose de l'accordéon Joey Miskulin.

Biographie[modifier | modifier le code]

À 9 ans Frankie commence à jouer pour les pensionnaires et les voisins. Un jour la mère de Frankie arrive à la maison avec un accordéon. À 15 ans il maitrisait l'accordéon et s'était fait une réputation après avoir joué à plusieurs endroits.

Au grand dam de son père, l’intérêt de Frankie se tourne vers l'accordéon piano. Frankie a seulement eu quelques cours dans sa vie, le premier par Joe Notari et les autres par Joe Trolli.

Le premier groupe de Frankie était constitué de camarades comme Frank Skufka au banjo, Bull Dunlavey au saxophone, Al Naglitch au piano, et Lee Novak à la batterie.

Se faisant peu à peu une réputation, ils sont rapidement devenus l’un des groupes les plus populaires en ville. En 1932, les choses ont vraiment commencé à changer. Le Docteur James Malle invite Frankie à jouer sur son émission de radio slovène dominicale.

Plus tard, Heinie Martin s’en charge. La Radio va alors donner à Frankie une grande exposition car tout le monde l’écoutait à cette époque. Rapidement les gens ont commencé à demander à Frankie de faire un enregistrement. Heinie pensait également que ce serait une bonne idée. En 1938, Frankie s’adresse à Columbia Records et RCA Records, leur demandant d'enregistrer pour eux. Alors que les deux sociétés refusent l’offre, il se décide à faire deux enregistrements à ses frais sous le nom de The Slovene Folk Orchestra. Il porte alors les deux enregistrements au magasin Mervar Record qui les vendra aussi rapidement qu'il les avait eus. L'année suivante, Frankie enregistre deux autres 78 tours, une fois de plus financés par ses soins. En 1940, Frankie épouse sa première femme June. Yankovic s’enrôle dans les Forces armées de 1943 à décembre 1945, et fait quelques enregistrements pendant son congé juste avant son départ pour l'Europe. Il a combattu dans la Bataille des Ardennes, où de sévères gelures ont failli lui valoir l'amputation de ses mains et de ses pieds; heureusement, il fut capable de battre la gangrène et reçu par la suite le Purple Heart. Bien que les docteurs lui aient conseillé de faire amputer ses doigts, il refusa, car cela signifiait pour lui qu'il ne serait plus capable de jouer de l'accordéon. après l'armée Frankie forme à nouveau son quatuor avec Hokavar à la basse, Naglitch au piano, et Georgie Cook sur le banjo.

Frankie qui aimait le son du Solovox commence à l'utiliser. Mais le son n'était pas assez complet. En 1946, Johnny Pecon rejoint le groupe ce qui produit la plénitude et le son que Frankie recherchait. Pecon jouerait l’harmonie et Frankie jouerait la mélodie. Ce fut une première pour deux accordéons d’être dans un même groupe. Plus tard, la même année, Columbia offre à Frankie un contrat d’enregistrement avec une option de deux ans qui a en tout duré 26 années. En 1948, Columbia publie Just Because et la chanson rompt alors la barrière entre la musique Polka et la musique populaire. Il remportera un single de platine pour ce titre et un autre pour la chanson Blue Skirt Waltz (1949). Frankie Yankovic obtient le titre de Roi de la Polka en battant Duke Ellington dans un battle de leurs groupe à Milwaukee.

Également en 1948, Frankie est devenu roi de la Polka en Amérique. Frankie et les Yanks étaient sur la bonne voie, de plus en plus populaire et faisant de plus en plus de voyages. Bientôt Frankie s’entoure de quatre hommes qu'il considère comme le meilleur des groupes. Il s’agit de Tops Cardoni à l'accordéon, Al Leslie à la basse, Buddy Griebel au piano et Carl Paradis au banjo et la guitare.

Yankovic a continué d'enregistrer pour Columbia durant les années 1950 et une grande partie des années 1960, enregistrant les chansons les plus connues du genre: : Beer Barrel Polka, Who Stole the Keeshka?, Too Fat Polka, Hoop De Doo, In Heaven There Is No Beer et beaucoup d'autres.

Yankovic a également été accueilli par la série de télévision Polka Time pour la chaine télévisée de Buffalo (New York), WKBW-TV 26 semaines en 1962. Il faisait la navette depuis Cleveland pour chaque épisode diffusé en direct. Il a également participé à une émission semblable à Chicago vers la même époque.

Après deux décennies chez Columbia, Yankovic les quitte pour RCA en 1968, et a plus tard continué à enregistrer pour une succession de petits labels. Il a publié son autobiographie en 1977. Frankie a reçu le premier Grammy award dans la catégorie de Polka en 1986. À contrecœur forcé par son âge de s'asseoir quand il jouait, Yankovic annonce sa retraite en 1994. Il continue d'enregistrer pour le label Cleveland International, qui publie Songs Of The Polka King, Vol. 1 en 1996 et Vol. 2 en 1997.

Yankovic a gagné un Grammy award en 1985 pour son album 70 Years of Hits.

Yankovic n'a aucun lien avec Weird Al Yankovic[1] (qui s'est lui-même fait connaitre en tant que joueur de polka), bien qu'Al ait joué à l'accordéon "Who Stole the Kishka?" sur un des derniers albums de Frankie, Songs of the Polka King, Vol. 1.

La santé de Yankovic était défaillante. En 1998 il fait une chute à son domicile de New Port Richey, en Floride, près de Tampa. Yankovic meurt le 14 octobre 1998, des suites d'une Insuffisance cardiaque, à l'âge de 83 ans. Il est enterré à Cleveland au Calvary Cemetery[2]. Des centaines d'amis, sa famille, ses fans fidèles et musiciens se sont retrouvés pour lui dire adieu.

À son apogée, Yankovic et son groupe, les Yanks, jouaient sur les routes 325 spectacles par an. De son vivant, Yankovic a vendu 30 millions d'albums et gagné le premier Grammy award pour un album de polka (1985).

Square en l'honneur de Frankie[modifier | modifier le code]

Intersection signpost

Le Square à l'intersection de Waterloo Rd. et East 152nd St. à Cleveland 41° 34′ 08″ N 81° 34′ 31″ O / 41.569, -81.5752, non loin de là où Frankie a grandi, a été nommé en l'honneur de Frankie Yankovic lors d'une cérémonie le 21 août 2007.

Dave Wolnik, batteur de longue date pour Frankie, observe dans la biographie de Yankovic de Bob Dolgan publiée l'année dernière que le fameux musicien n'a pas de rue à son nom dans sa propre ville. C'est ce qui a lancé la campagne pour le square par la "National Cleveland-Style Polka Hall of Fame" and Museum and le conseiller municipal Michael Polensek, accorde à Dolgan[3].

Anecdotes[modifier | modifier le code]

  • "Pennsylvania Polka", joué par Frankie Yankovic, peut être entendu plusieurs fois dans le film Un jour sans fin.
  • Il a coécrit son autobiographie en 1977 avec un journaliste de Cleveland, Bob Dolgan. En 2006, Dolgan écrit America’s Polka King, une nouvelle biographie de Yankovic.
  • La musique de Frankie apparait également dans le film Les Grincheux (Grumpy old men), de Donald Petrie et dans la série, initialement diffusée sur HBO, Les Soprano.
  • Son album annoncé à la télé , Dance Little Bird, a été sélectionné comme ayant l'une des pires pochettes d'album de tous les temps. Voir, The WORST album covers in the world...EVER! de Nick DiFonzo (London, UK: New Holland Publishers, 2004, p. 90). La pochette composée d'un oiseau géant semblable au personnage de 1, rue Sésame dansant avec une nymphe blonde, peut être vue ici. La couverture a plus tard été remplacée par une image de Yankovic pour la réédition du CD.

Anciens membres du groupe[modifier | modifier le code]

  • Adolph Poczatek (Pozatek) (1911-1984) Violon, Banjo Tenor, Plectrum Banjo, Accordéon, Mandoline, Cordiovox, Guitare, Piano. A tourné et enregistré avec Frankie au cours de sa carrière. Il a fait des apparitions dans les spectacles de Phil Donahue, Lawrence Welk, et des concerts directs à la radio. Son premier groupe était 'The Polka Aces' relativement connus dans la communauté de Chicago. Adolph Poczatek apparait fréquemment avec des groupes de polka incluant Verne Meisner, Roman Posedi et Joe Kovich.
  • Johnny Pecon
  • Joey Miskulin - il a commencé à jouer avec Frankie Yankovic en 1962 à l'âge de 13 ans. C'était le début d'une relation qui a duré les 35 années qui suivirent. Joey a développé son adresse avec l'accordéon et la musique en tournant avec le groupe. Joey a commencé à écrire et arranger des chansons pour Yankovic, il a même arrangé et produit certains albums de Frankie dont celui qui a gagné un Grammy "70 Years of Hits".

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.bbc.co.uk/dna/h2g2/A539606
  2. Vigil, Vicki Blum (2007). Cemeteries of Northeast Ohio: Stones, Symbols & Stories. Cleveland, OH: Gray & Company, Publishers. ISBN 978-1-59851-025-6
  3. (en) Brian Albrecht, « Saluting king of polka: Square named in honor of Frankie Yankovic », The Plain Dealer,‎ 2007-08-22 (lire en ligne) Includes photos.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Dolgan, Bob (2006). America's Polka King: The Real Story of Frankie Yankovic. Cleveland, OH: Gray & Company, Publishers. ISBN 978-1-59851-026-3

Liens externes[modifier | modifier le code]