François Guérif

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

François Guérif

Description de cette image, également commentée ci-après

François Guérif au Festival international du roman noir de Frontignan, juin 2008.

Autres noms Frank Lamar
Activités éditeur, critique de cinéma
Naissance 16 novembre 1944 (69 ans)
Langue d'écriture Français
Genres roman policier
Distinctions Prix Ellery Queen du meilleur éditeur de l’année 1997

François Guérif, né le 16 novembre 1944 à La Limouzinière (Loire-Atlantique), est un éditeur, directeur de collection littéraire et critique de cinéma français.

Biographie[modifier | modifier le code]

François Guérif arrive dans le monde du livre "en cherchant une échappatoire au professorat"[1]. Il commence par la profession de libraire. En 1977 il ouvre la librairie le Troisième œil, spécialisée dans le cinéma, le roman policier et la science-fiction.

À partir de 1978, il devient éditeur d'abord pour Red label, puis pour Fayard noir. Ces deux collections s’essoufflent rapidement avec 22 et 24 titres parus. De 1979 à 2001, il est le rédacteur en chef puis le directeur de la revue Polar.

En 1986, à la demande d'Édouard de Andréis, directeur de la maison d'édition Rivages, alors indépendante, il crée les collections Rivages/Noir et Rivages/Thriller. À ce titre, il est le découvreur pour le monde francophone de quelques-uns des plus grand écrivains américains de romans policiers et de romans noirs, au premier rang desquels James Ellroy.

Il est très fidèle à ses auteurs dont il cherche à publier l’œuvre entière en leur attachant le plus possible un seul traducteur. Ses auteurs le lui rendent bien. Quand une bataille d'éditeurs s’est engagée pour acquérir les droits de L.A. Confidential, James Ellroy l'a soutenu, lançant notamment : « L'argent, on s'en fout. Le livre, c'est avec François, sinon rien »[1].

En 1997, François Guérif reçoit le prix Ellery Queen du meilleur éditeur de l’année ; il est le premier non-Américain à recevoir ce prix.

Il est l’auteur de nombreux ouvrages dans le cadre de ses différentes activités.

Publications de François Guérif[modifier | modifier le code]

Essais[modifier | modifier le code]

  • François Guérif et Stéphane Levy Klein, Belmondo, Paris, PAC, coll. « Têtes d'affiche », 1976, 222 p. (ISBN 2-853-36014-8)
  • Marlon Brando, PAC, coll. « Têtes d'affiche », 1977, 251 p. (ISBN 2-853-36037-7)
  • Vincente Minnelli, Paris, ÉDILIG, coll. « Filmo » 8, 1984, 143 p. (ISBN 2-856-01077-6)
  • Claude Chabrol, Un jardin bien à moi, propos recueillis par François Guérif, Paris, Denoël, coll. « Conversations avec… », 1998, 280 p. (ISBN 2-207-24632-9)
  • Claude Chabrol et François Guérif, Comment faire un film, Paris, Rivages poche, coll. « Petite bibliothèque », 2004, 91 p. (ISBN 2-743-61268-1)
  • James M. Cain, Paris, Séguier, 1992, 309 p. (ISBN 2-840-49000-5)
  • Le cinéma policier français, éditions Veyrier
  • Le film noir américain, éditions Denoël, 1999
  • Panthéon noir, éditions Séguier
  • Steve McQueen, éditions Denoël, 2001
  • Robert Mitchum, éditions Denoël, 2003
  • Ciné Miscellanées, Payot, coll. "Petite Bibliothèque Payot" no 777, 2010 (ISBN 978-2-228-90596-1)
  • Conversations avec Claude Chabrol, Payot, 2011 (ISBN 978-2-228-90683-8)
  • Du polar. entretiens avec Philippe Blanchet, Payot, 2013 (ISBN 978-2-228-90882-5)
Collaborations
  • John Wayne : le dernier géant / François Pascal ; avec la collaboration de François Guérif et Pascal Mérigeau. Paris : Éditions du Grand Bouchet, 1979, 111 p.
  • Le Dahlia noir : autopsie d'un crime de 1947 à James Ellroy / Stéphane Bourgoin & Jean-Pierre Deloux ; avec la participation de François Guérif. Paris : E-dite, 2006, 286 p. (ISBN 2-846-08198-0 et 978-2-846-08198-6)

Traductions[modifier | modifier le code]

  • Marilyn Monroe (Marilyn : an untold story) / Norman Rosten ; trad. de l'américain par François Guérif. (Précédé de) Marilyn Monroe par elle-même : entretien avec Georges Belmont. Paris : Lherminier, 1984, 189 p. (Le Cinéma en mémoire). (ISBN 2-862-44029-9)
  • Vie et mort d'Humphrey Bogart (Humphrey Bogart) / Nathaniel Benchley ; traduit par Jean-Pierre Déporte et François Guérif. Paris : Lherminier, 1979, 239 p. (Le Cinéma en mémoire). (ISBN 2-862-44016-7)

Préfaces et appareils critiques[modifier | modifier le code]

Filmographie[modifier | modifier le code]

En qualité d'acteur[modifier | modifier le code]

En qualité de scénariste[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]


Notes et références[modifier | modifier le code]