Fontaine Stravinsky

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Fontaine Stravinski)
Aller à : navigation, rechercher
Fontaine Stravinsky
Fontaine des automates
Paris-St-Merri.JPG

La fontaine Stravinsky et, au fond, l'église Saint-Merri

Présentation
Type
Architecte
Construction
Géographie
Pays
Région
Commune
Arrondissement
Adresse
Localisation
Coordonnées
Localisation sur la carte de Paris
voir sur la carte de Paris
Red pog.svg

La fontaine Stravinsky, ou fontaine des Automates, réalisée en 1983, est l'œuvre conjointe de Jean Tinguely et Niki de Saint Phalle. Elle est créée dans le cadre du pourcentage du budget de la construction du Centre national d'art et de culture Georges-Pompidou. C'est une commande publique entre la ville de Paris, le ministère de la Culture et le Centre Pompidou. L'œuvre est la propriété de la ville de Paris qui se charge de son entretien.

Ce monument évoque l'œuvre musicale d'Igor Stravinsky. Compositeur russe du XXe siècle, celui-ci est un symbole de l'éclectisme et de l'internationalisme artistique.

La fontaine Stravinsky est bâtie sur la place Igor-Stravinsky près de l'IRCAM (le centre de recherche en musique contemporaine). Elle est composée de seize sculptures rendant hommage aux compositions du musicien. Chacune d'entre elle fait référence à Igor Stravinsky, parfois directement comme L'Oiseau de feu, qui est une réduction du gigantesque Sun God réalisé à l'Université de Californie à San Diego par Niki de Saint Phalle, la même année. Parfois les éléments font seulement allusion à Igor Stravinsky comme La Sirène, La Vie , L'Amour, Le Serpent, La Mort[1].

Les sculptures ont été réalisées en résine ou par assemblage d'éléments en résine et d'éléments métalliques ou assemblages d'éléments métalliques. C'est une œuvre composite conçue pour un espace public et une œuvre en mouvement. Les sculptures sont toutes mécanisées, noires ou colorées et sont animées par des jets d'eau. C'est surtout grâce au soutien de Madame Claude Pompidou que cette fontaine a pu être réalisée conjointement par les deux artistes, le souvenir de la collaboration des deux artistes à la fois, lors de la création de Paradis fantastique, effayait encore les commanditaires qui redoutaient une œuvre dans le même style[2].

La fontaine a été conçue comme un lieu de repos et de rencontre. Les sons que produit la fontaine évoquent la musique. Et l'œuvre, par son emplacement et par sa nature, offre une multiplicité de points de vue. La mobilité des sculptures couplée à la richesse de l'environnement offre au spectateur une œuvre en perpétuelle mouvance.

Peu après l'inauguration de la fontaine Stravinsky, Niki de Saint phalle et Jean Tinguely collaborent à une autre fontaine : la Fontaine de Château-Chinon, que les deux artistes réalisent sur la commande de François Mitterrand, alors maire de Château-Chinon.

Sculptures[modifier | modifier le code]

La Fontaine occupe 17 mètres de largeur sur 33 de longueur. Réparties dans le bassin de 580 m2, se trouvent les seize sculptures, qui représentent :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :