Eucalyptus globulus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gommier.

L’Eucalyptus commun ou Gommier bleu (Eucalyptus globulus) est un arbre sempervirent de la famille des Myrtaceae originaire d'Australie. Il est largement cultivé et peut croître jusqu'à 30-55 m de haut.

Autres noms communs[modifier | modifier le code]

Eucalyptus bleu, arbre à fièvre

Description[modifier | modifier le code]

L'écorce du gommier bleu pèle en larges bandes. Les feuilles des arbres juvéniles apparaissent par paires sur des tiges carrées. Elles mesurent de 6 à 15 cm de long et sont couvertes d'une pruine cireuse bleu-gris, qui est à l'origine du nom de « gommier bleu ». Les feuilles des arbres matures sont alternes, étroites, en forme de faux et d'un vert foncé luisant. Elles poussent sur des tiges cylindriques et mesurent de 15 à 35 cm de long. Les boutons floraux en forme de toupie sont côtelés et recouverts d'un opercule aplati portant un bouton central. Les fleurs couleur crème sont solitaires à l'aisselle des feuilles et produisent un abondant nectar que les abeilles transforment en un miel à saveur prononcée. Les fruits ligneux mesurent de 1,5 à 2,5 cm de diamètre ont une capsule très dure. De nombreuses petites graines s'échappent par des valves qui s'ouvrent sur le dessus du fruit.

Culture[modifier | modifier le code]

Cet arbre à croissance rapide se développe mieux avec des grandes quantités d'eau qu'il va chercher en profondeur (permettant ainsi le développement d'autres essences) mais sait se contenter d'une faible quantité.

Aire de répartition[modifier | modifier le code]

L'aire de répartition naturelle de cette espèce inclut la Tasmanie et le sud de l'État de Victoria. On en retrouve aussi des groupes isolés sur l'île de King dans le détroit de Bass et au sommet des You Yangs. Elle s'est bien acclimatée dans d'autres parties du monde.

Foret d'eucalyptus au Portugal, trois ans après un incendie: toute biodiversité a disparu.

Plantation en Europe et Afrique[modifier | modifier le code]

En Europe méridionale, l'eucalyptus bleu a été abondamment planté pour la production de pâte à papier, du fait de sa croissance prolifique. Mais les résultats escomptés ne sont pas durables.

  • L'eucalyptus épuisant les sols, le reboisement sur une parcelle précédemment plantée en eucalyptus est tres médiocre.
  • La biodiversité des plantations d'eucalyptus est plus faible que celle des forêts de pins les plus épaisses, voir quasi nulle pour les plantations les plus épaisses. Le terme de désert vert est repris pour les plantations d'eucalyptus[1].
  • Par ailleurs, l'eucalyptus est très sensible aux incendies de forêts, comme au Portugal en 2006. Les hautes températures de combustion de la résine de l'arbre et de la litière de feuilles provoquent la stérilisation du sol.

Composition[modifier | modifier le code]

Huiles essentielles (eucalyptol, ...), aldéhydes, hydrocarbures, pinène, camphrène, azulène, tanin, résine.

Pharmacopée[modifier | modifier le code]

On lui prête des propriétés balsamique (pour préparer des baumes), hypoglycémiante (pour faire diminuer la concentration en sucre), antiseptique et ses feuilles sont toujours utilisées en pharmacie (extrait liquide, teinture, essence).

Divers[modifier | modifier le code]

Le gommier bleu a été proclamé emblème floral de Tasmanie le 27 novembre 1962. Le nom latin de l'espèce, « globulus », fait référence à la forme de l'opercule du fruit. On lui prétait le pouvoir de guérir le paludisme.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Eucalyptus », Les Amis de la Terre (consulté le 30 janvier 2010)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Galerie[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir