Erkki Salmenhaara

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Erkki Salmenhaara

Description de cette image, également commentée ci-après

Erkki Salmenhaara et Onerva 1987 Photo Copyright H.C. Fantapié

Naissance 12 mars 1941
Helsinki, Drapeau de la Finlande Finlande
Décès 19 mars 2002 (à 61 ans)
Helsinki, Drapeau de la Finlande Finlande
Activité principale Compositeur, professeur, musicologue
Formation Académie Sibelius
Université d'Helsinki
Maîtres Joonas Kokkonen, György Ligeti

Erkki Olavi Salmenhaara (Helsinki 12 mars 194119 mars 2002), est un compositeur, critique, professeur et musicologue finlandais. Élève de Joonas Kokkonen à l'Académie Sibelius de Helsinki, puis de György Ligeti à Vienne, en 1963, il défend sa thèse de doctorat sur Ligeti à l'Université de Helsinki en 1970.

L'œuvre[modifier | modifier le code]

Salmenhaara a composé pour toutes les compositions instrumentales et vocales, ainsi que de la musique électronique, un des premiers en Finlande et un opéra Portugalin nainen (La femme portugaise), sur un sujet de Robert Musil. On est tenté de classer la musique de sa maturité de néo-tonale ou néo-simpliste. Lui-même refusait la qualification de minimaliste. Son œuvre symphonique comprend cinq symphonies, les poèmes symphoniques Le Bateau ivre, Suomi-Finland, La Fille en minijupe, Illuminations, des concertos (pour cor, orgue, deux violons, violoncelle), ainsi que Requiem profanum pour piano, orgue, soprano, alto, baryton et cordes. Parmi ses œuvres électroniques, on peut retenir Antropoidien tanssi, réalisé avec Erkki Kurenniemi dans le studio de l'Université de Helsinki.

  • Siebzehn kleine Stücke pour clavier, 1957–60
  • Suoni successivi pour clavier à 4 mains, 1962
  • Symphonie nº 1, 1962
  • Symphonie nº 2, 1963
  • Symphonie nº 3, 1963–64
  • Le Bateau ivre, poème symphonique pour orchestre, d'après Arthur Rimbaud, 1965–66
  • Suomi, poème symphonique, 1966
  • La fille en mini-jupe pour orchestre, 1967
  • Requiem profanum, 1968–69
  • Portugalin nainen (La Femme portugaise), opéra d'après Robert Musil, 1970–72
  • Symphonie nº 4 – Nel mezzo del cammin di nostra vita, 1972
  • Concerto pour cor, 1973
  • Missa profana, 1977
  • Introduktion und Choral, Orgelkonzert, créé par Karl-Erik Welin, 1978
  • Concerto pour deux violons et orchestre, 1980
  • Klaviersonate, 1981
  • Concerto pour violoncelle, 1983–87
  • Lintukoto, Symphonie nº 5 d'après Aleksis Kivi, 1989

Autres activités musicales[modifier | modifier le code]

Salmenhaara a travaillé comme professeur de musicologie à l'Université de Helsinki de 1961 à 1975 et comme critique musical dans le quotidien Helsingin Sanomat pendant plus de dix ans. Il a reçu de nombreux prix, en particulier pour sa biographie du compositeur Leevi Madetoja et son Histoire de la musique finlandaise (avec Fabian Dahlström et Mikko Heiniö, 4 vol. 1996). La liste de ses écrits, articles, manuels et autres publications est une des plus volumineuses des musicologues finlandais, avec en particulier les biographies de Jean Sibelius, les études sur son Concerto pour violon, sur Tapiola et sur les symphonies de Brahms. Salmenhaara a été président de l'Association des compositeurs finlandais de 1974 à 1976 et de l'Association des orchestres symphoniques de 1974 à 1978. Les œuvres de Salmenhaara sont peu diffusées en France, sinon par ses liens avec la Jeune Philharmonie de Seine-Saint-Denis qui lui a commandé plusieurs ouvrages, l'a souvent joué et enregistré et a créé Illuminations quelques jours après sa disparition.

Publications[modifier | modifier le code]

  • Sointuanalyysi, 1968.
  • Das musikalische Material und seine Behandlung in den Werken Apparitions, Atmosphères, Aventures und Requiem von György Ligeti (Dissertation), 1970.
  • Tapiola : Sinfoninen runo Tapiola Sibeliuksen myöhäistyylin edustajana, 1970.
  • Soinnutus : Harmoninen ajattelu tonaalisessa musiikissa, 1970.
  • Tutkielmia Brahmsin sinfonioista, 1979.
  • Jean Sibelius, 1984.
  • Leevi Madetoja, 1987.
  • Löytöretkiä musiikkiin : Valittuja kirjoituksia 1960–1990, 1991.
  • Suomen musiikin historia 1–3, 1995–1996.

Discographie[modifier | modifier le code]

(sélection)

  • Suomi-Finland, La Fille en mini-jupe, Adagietto, Le bateau ivre. Orchestre Philharmonique de Tampere, Eri Klas. Ondine ODE-1031-2.
  • Piano chamber music. Jouni Somero, piano – Raymond Cox, violon – Laura Bucht, violoncelle. FC FCRCD-9727.
  • Complete solo piano music. Jouni Somero, piano. 2 CD FC FCRCD-9707
  • Symphonie no 5 : Lintukoto Orchestre de la radio finlandaise, Akateeminen laulu, Riikka Hakola soprano, Jorma Hynninen baryton, Jorma Panula. UHCD350.
  • Adagio pour hautbois et cordes, Elegia no  5, Lamento pour cordes. Orchestre de chambre Dionysos, Corinne Jobart, hautbois, Henri-Claude Fantapié : Lamenti du XXe siècle MUSE93 DDD CD110.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

(sélection en français et anglais)

  • Korhonen, Kimmo : Erkki Salmenhaara in profile
  • Jyrhämä, Outi : Erkki Salmenhaara (1941–2002). Kansallisbiografia SKS.
  • Fantapié, Henri-Claude : Illuminations, il est grand temps in Muualla, täällä, Ateena Kustannus. 2001
  • Fantapié, Henri-Claude : Quelques réflexions personnelles, suppositions et supputations, à propos du naïf dans l'art ou pour servir à une interprétation de l'œuvre d'Erkki Salmenhaara. Boréales no 9/10. 1978. p. 244–258
  • Fantapié, Henri-Claude : Le sacré, le rituel et le profane dans deux œuvres d'Erkki Salmenhaara. Études finno-ougriennes, Tome 41. 2009. ADÉFO L'Harmattan.
  • Rickards, Guy : Erkki Salmenhaara : Finnish music from the avant-garde to the euphonious. The Guardian, Thursday 23 May 2002 02.26 BST