Eberhard Weber

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Eberhard_Weber

alt=Description de l'image Eberhard_Weber.jpg.
Informations générales
Naissance 22 janvier 1940 (74 ans)
Stuttgart
Genre musical Jazz
Instruments contrebasse
Labels ECM

Eberhard Weber est un contrebassiste, bassiste et compositeur de jazz allemand, né le 22 janvier 1940 à Stuttgart, Allemagne. Weber est connu pour avoir un son et un phrasé particulièrement reconnaissables[1]. Ses compositions et ses albums sont souvent considérés comme du « jazz de chambre », caractéristique du style de la maison de disques ECM.

Biographie[modifier | modifier le code]

Eberhard Weber commence à enregistrer dans les années 1960, en particulier avec le pianiste Wolfgang Dauner. Ils joueront dans des styles divers, du jazz mainstream, jazz-rock au free jazz. Durant cette période, il joue aussi avec les pianistes Hampton Hawes et Mal Waldron, les guitaristes Baden Powell de Aquino et Joe Pass, et le violoniste Stéphane Grappelli.

Weber ne sort son premier album qu'en 1973, The Colours of Chloë, chez ECM. En 1974, il abandonne définitivement la contrebasse pour une basse électrique droite à 5 cordes de sa conception[2]. Son association avec ECM le mène à collaborer avec d'autres artistes du label, Gary Burton (Ring, 1974; Passengers, 1976), Ralph Towner (Solstice, 1974; Sound and Shadows, 1977), Pat Metheny (Watercolors, 1977), et Jan Garbarek.

Dans les années 1970, il fonde son propre groupe avec Charlie Mariano au saxophone soprano et flûte, Rainer Brüninghaus au piano, et Jon Christensen à la batterie. Après le premier album, Yellow Fields (1975), Christensen quitte le groupe et est remplacé par John Marshall. Ils enregistrent deux albums supplémentaires, Silent Feet (1977) et Little Movements (1980), avant que le groupe ne se sépare.

Depuis les années 1980, Weber a régulièrement collaboré avec la chanteuse britannique Kate Bush, jouant sur quatre de ses albums studio (The Dreaming, 1982; Hounds of Love, 1985; The Sensual World, 1989; Aerial, 2005).

Depuis 1978, Weber a fait une priorité de sa collaboration au groupe de Jan Garbarek, avec de très nombreuses tournées et une douzaine d'albums[3] (Chorus, 1984).

En juin 2007, Weber a souffert d'un accident vasculaire cérébral qui l'a rendu temporairement incapable de jouer[4].


Discographie[modifier | modifier le code]

En leader[modifier | modifier le code]

Compilation:

  • Works (1985)
  • Selected Recordings (2004)
  • Colours (2010) (reissue of 'Yellow Fields', 'Silent Feet' and 'Little Movements')

En sideman[modifier | modifier le code]

Avec Gary Burton

Avec Kate Bush

Avec Jan Garbarek

Avec Pat Metheny

Avec Ralph Towner

Avec Mal Waldron

Autres

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Endless Days - PopMatters Music Review »
  2. « Biographie d'Eberhard Weber sur le site de son agent »
  3. Steve Lake et Paul Griffiths, Horizons touched: the music of ECM, Granta UK,‎ 2007 (ISBN 978-1-86207-880-2) [détail des éditions], p. 65-66
  4. « Eberhard Weber's medical condition »