Dorsale médio-atlantique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ouverture de l'océan Atlantique il y a 180 millions d'années
Carte de la dorsale

La dorsale médio-atlantique est un relief sous-marin qui se situe au milieu l'océan Atlantique et dans l'océan Arctique.

Elle commence à 333 kilomètres au sud du cercle polaire arctique par 87° de latitude nord. Elle s'arrête près de l'île Bouvet par 54° de latitude sud. Les crêtes les plus élevées de cette chaîne de montagnes forment des îles à la surface de l'océan Atlantique.

La dorsale médio-atlantique fait partie de la tectonique des plaques. Elle constitue un système divergent entre :

Ces plaques tectoniques s'écartent continuellement ; ainsi, l'océan Atlantique s'agrandit au niveau de la dorsale d'environ 2 à 3 centimètres par an selon la latitude dans la direction est-ouest.

La dorsale médio-atlantique, segmentée par de nombreuses zones de fracture composées de failles transformantes, peut être divisée en plusieurs sections dont la dorsale Kolbeinsey entre l'Islande et Jan Mayen et la dorsale Mohns au nord-est de Jan Mayen.

La dorsale médio-atlantique fait partie des trois zones d'activité sismique les plus importantes de la planète, avec la ceinture de feu du Pacifique et la ceinture alpine.

Découverte[modifier | modifier le code]

L'existence d'une chaîne sous-marine sous l'océan Atlantique avait été supposée par Matthew Fontaine Maury en 1850. La chaîne fut découverte lors l'expédition du HMS Challenger en 1872. Une équipe de scientifiques à bord, menée par Charles Wyville Thomson découvrit une large élévation au milieu de l'Atlantique. L'existence fut confirmée par sonar en 1925. Dans les années 1950, la cartographie des fonds océaniques terrestres par Bruce C. Heezen, Maurice Ewing et Marie Tharp révéla que la dorsale médio-Atlantique avait une curieuse bathymétrie de vallées et de chaînes de montagnes avec une vallée centrale ayant une activité sismique, épicentre de nombreux tremblements de terre. Ewing, Heezen et Tharp découvrirent que la dorsale était une partie d'un système pratiquement continu de 40 000 km de long de chaînes sur le plancher océanique de la Terre, contribuant à l'acceptation générale de la théorie d'Alfred Wegener sur la dérive des continents.

Extrémités[modifier | modifier le code]

À son extrémité sud, près de l'île Bouvet, la dorsale médio-atlantique se transforme en dorsale indo-atlantique et continue vers l'est par le plateau de Crozet, alors que dans l'ouest elle est prolongée par la dorsale de la Scotia. Près de l'équateur, la dorsale médio-atlantique est partagée dans l'arête Atlantique nord et l'arête atlantique sud par la Fosse Romanche, un fossé étroit d'une profondeur maximum de 7758 m, un des endroits les plus profonds de l'océan Atlantique.

Îles créées par la dorsale médio-atlantique, du nord au sud[modifier | modifier le code]

Hémisphère nord :

Hémisphère sud :

  • Ascension (The Peak, Green Mountain, 859 m, at 07°59'S, 14°25'W)
  • Tristan da Cunha (Queen Mary's Peak, 2062 m, at 37°05'S, 12°17'W)
  • Île Gough (Edinburgh Peak, 909 m, at 40°20'S, 10°00'W)
  • Île Bouvet (Olavtoppen, 780 m, at 54°24'S, 03°21'E)