Dittingen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Dittingen
Blason de Dittingen
Héraldique
Église de Dittingen
Église de Dittingen
Administration
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Canton Bâle-Campagne
District Laufon
Code postal 4243
N° OFS 2784
Démographie
Population 748 hab. (31 mars 2011)
Densité 111 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 26′ 26″ N 7° 29′ 50″ E / 47.440555, 7.497222 ()47° 26′ 26″ Nord 7° 29′ 50″ Est / 47.440555, 7.497222 ()  
Altitude 404 m
Superficie 675 ha = 6,75 km2
Divers
Langue Allemand
Localisation

Géolocalisation sur la carte : canton de Bâle-Campagne

Voir sur la carte administrative du Canton de Bâle-Campagne
City locator 14.svg
Dittingen

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte administrative de Suisse
City locator 14.svg
Dittingen

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte topographique de Suisse
City locator 14.svg
Dittingen
Liens
Site web www.dittingen.ch
Sources
Référence population suisse[1]
Référence superficie suisse[2]

Dittingen est une commune suisse du canton de Bâle-Campagne, située dans le district de Laufon.

Histoire[modifier | modifier le code]

Située dans une vallée latérale de la Birse, la commune de Dittingen est connue dès l'époque romaine pour ses carrières de pierre.

Si la première mention du nom de la commune (à l'époque appelée Tittingen) date de 1300, l'église Saint-Nicolas du village est antérieure à 1400 (le chœur et clocher datant de 1506).

Après avoir fait partie du diocèse de Bâle dès 1462, la commune est intégrée à la République rauracienne en 1792 1793 puis à la France (département du Mont-Terrible) jusqu'en 1815 où le Congrès de Vienne attribue l'ancien Evêché de Bâle au canton de Berne. Elle rejoindra finalement le demi-canton de Bâle-Campagne en 1994 suite aux plébiscites en cascades du Jura.

Dittingen est une commune résidentielle d'ouvriers et d'employés (plus des deux tiers des habitants travaillent à l'extérieur de la commune en 2000) de la banlieue bâloise.

Personnalités[modifier | modifier le code]

Jean Tschäni, dit le rebelle, allié de P. Péquignat durant les Troubles (1730-1740)

Cenek Prazak, artiste-peintre (1914-1996)

Claude Cueni, auteur en langue allemande XX et XXIème s., de mère jurassienne

Blason[modifier | modifier le code]

Le blason de la commune représente Saint Wendelin dans une robe noire muni d'un bâton et d'une sacoche dorée sur un fond de prairie verte. À sa droite et à sa gauche se trouvent deux arbres verts, le fond de l'écusson est blanc.

Sources[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Bilan de la population résidante permanente (total) selon les districts et les communes, en 2011 », sur Office de la Statistique du Canton de Bâle-Campagne (consulté le 17 juillet 2011)
  2. « Statistique de la superficie 2004/09 : Données communales », sur Office fédéral de la Statistique (consulté le 23 septembre 2010)

Sur les autres projets Wikimedia :