Röschenz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Röschenz
Blason de Röschenz
Héraldique
Vue du village de Röschenz avec un arc-en-ciel
Vue du village de Röschenz avec un arc-en-ciel
Administration
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Canton Bâle-Campagne
District Laufon
communes limitrophes
(voir carte)
Burg im Leimental, Metzerlen-Mariastein, Kleinlützel, Dittingen, Laufon et Liesberg
NPA 4244
N° OFS 2791
Démographie
Population 1 814 hab. (31 mars 2011)
Densité 180 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 25′ 00″ N 7° 29′ 00″ E / 47.416667, 7.483346 ()47° 25′ 00″ Nord 7° 29′ 00″ Est / 47.416667, 7.483346 ()  
Altitude 450 m
Superficie 1 007 ha = 10,07 km2
Divers
Langue Allemand
Localisation

Géolocalisation sur la carte : canton de Bâle-Campagne

Voir sur la carte administrative du Canton de Bâle-Campagne
City locator 14.svg
Röschenz

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte administrative de Suisse
City locator 14.svg
Röschenz

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte topographique de Suisse
City locator 14.svg
Röschenz
Liens
Site web www.roeschenz.ch
Sources
Référence population suisse[1]
Référence superficie suisse[2]

Röschenz, appelé jadis en français Roeschenez et terrasse du Laufonnais, est une commune suisse du canton de Bâle-Campagne, située dans le district de Laufon.

Histoire[modifier | modifier le code]

Les premières traces d'occupation humaine dans la région datent de la préhistoire lorsque les habitants de l'époque trouvent dans les grottes de Tschäpperfels au bord de la Lucelle. Environ 500 ans avant J.-C., les Celtes s'installent au même endroit, chassés en -100 par l'immigration des Helvètes. Les deux peuples sont repoussés en -58 par les Romains, eux-mêmes repoussés en 500 par les incursions des peuples germaniques qui apportent avec eux l'agriculture. Henri II du Saint-Empire fait probablement don de la région au diocèse de Bâle en 1004, la première mention du nom de Röschenz datant de 1302 lors d'un recensement. D'après les archives du diocèse, Röschenz comptait 160 habitants en 1580.

Au début du XVIe siècle Röschenz est touché par la révolte des Rustauds, puis par la révolte des habitants contre le prince-évêque de Bâle et leur conversion en masse à la réforme protestante. Il faudra attendre la contre-réforme menée par l'évêque Blarer de Wartensee en 1589 pour que la région repasse à la foi catholique. Elle est ensuite durement touchée par la guerre de Trente Ans qui ne se termine qu'en 1648. Finalement, la localité doit subir une famine au début des années 1870.

Entre 1792 et 1815, toute la vallée de la Birse comme le reste de l'Évêché de Bâle sont annexés à la France et font partie du département du Mont-Terrible avant d'être rattachés à Berne lors du Congrès de Vienne, puis finalement, en 1994, au canton de Bâle-Campagne après les sous-plébiscites jurassiens.

Monuments[modifier | modifier le code]

La place centrale du village abrite l'ancienne école, datant de 1838, et aujourd'hui transformée en centre paroissial. Sur la même place se trouve également l'église Sainte Anne de style roman tardif, construite en 1827.

Personnalités[modifier | modifier le code]

Ignace Cueni, fondateur des Carrières Jurassiennes SA, député au Grand conseil 1902-1922


Sources[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Bilan de la population résidante permanente (total) selon les districts et les communes, en 2011 », sur Office de la Statistique du Canton de Bâle-Campagne (consulté le 17 juillet 2011)
  2. « Statistique de la superficie 2004/09 : Données communales », sur Office fédéral de la Statistique (consulté le 23 septembre 2010)

Sur les autres projets Wikimedia :