District de Multan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
District de Multan
Le district de Multan (en orange) au sein du Pendjab et du Pakistan.
Le district de Multan (en orange) au sein du Pendjab et du Pakistan.
Administration
Pays Drapeau du Pakistan Pakistan
Province Pendjab
Chef-lieu Multan
Démographie
Population 5 000 000 hab. (2012)
Densité 1 344 hab./km2
Géographie
Superficie 372 100 ha = 3 721 km2

Le district de Multan est une subdivision administrative du sud de la province du Pendjab au Pakistan. Il est constitué autour de sa capitale, Multan, qui est la ville la plus peuplée du sud de la province, et la cinquième au niveau national. Le district est entouré par le district de Khanewal au nord et à l'est, de Lodhran à l'est, de Bahawalpur au sud, et enfin de Muzaffargarh à l'ouest.

Situé dans le sud rural et agricole du Pendjab, le district est pourtant le plus urbanisé du fait de la présence de Multan. Avec près de cinq millions d'habitants, le district est le centre culturel et économique de cette région peu développée et dont la population s'identifie parfois comme « seraiki ».

Histoire[modifier | modifier le code]

À l'époque de la partition des Indes en 1947, la région connait des mouvements de populations, les minorités hindoues et sikhs émigrant en Inde, tandis que des musulmans faisaient le trajet inverse. La population majoritairement musulmane a soutenu la création du Pakistan et donc la Ligue musulmane.

Géographie et climat[modifier | modifier le code]

La rivière Chenab traverse le district, qui connait par ailleurs un climat semi-aride, chaud en été et doux en hiver, ainsi que relativement sec, malgré une saison de pluies en juillet et août.

Économie[modifier | modifier le code]

Marché de fruits à Multan.

L'économie du district, comme le reste du sud du Pendjab, repose majoritairement sur l'agriculture. Le secteur profite d'un climat chaud et d'un système d'irrigation hérité du Raj britannique, et cultive du riz, du blé, du coton, des mangues, des citrons et divers autres fruits et légumes[1]. On trouve d'ailleurs à Multan une université agricole, et des centres de recherches sur le coton et la mangue[2]. L'industrie locale est surtout orientée vers le textile.

Le district est relativement bien desservie par les transports, dont surtout le train, qui relie la ville de Multan à Dera Ghazi Khan, Lodhran et Khanewal. Ces deux dernières gares sont des nœuds ferroviaires qui déversent respectivement le sud et le nord du pays. La route nationale no 5 traverse le district, et une autoroute y passant est en projet pour relier ensemble les réseaux actuels du nord et sud du pays.

Démographie[modifier | modifier le code]

Lors du recensement de 1998, la population du district a été évaluée à 3 116 851 personnes, dont environ 42 % d'urbains, ce qui en fait le district le plus urbanisé du sud de la province. Le taux d'alphabétisation était de 43 % environ, dont 53 pour les hommes et 32 pour les femmes[3].

La langue la plus parlée du district est le pendjabi, dont principalement le dialecte multani, qui certains considèrent comme faisant partie du seraiki, qu'ils estiment être une langue à part entière.

Administration[modifier | modifier le code]

Vue de nuit de la Clock Tower à Multan.

Le district est divisé en quatre tehsils, Multan, Multan Saddar, Shujabad et Jalalpur Pirwala, et 77 Union Councils[4]. Seulement trois villes dépassent les 30 000 habitants, et la plus importante est de loin la capitale Multan. Elle regroupait à elle seule plus d'un tiers de la population totale du district selon le recensement de 1998, alors que ces trois villes représentaient elles 97 % de la population urbaine.

Avant 1985, le district comprenait aussi les tehsils de Kabirwala et Mian Channu, mais ces derniers ont été intégrés dans le nouveau district de Khanewal cette année.

Ville Population (est. 2009)[5]
Multan 1 606 481
Shujabad 70 595
Jalalpur Pirwala 30 910

Politique[modifier | modifier le code]

Rassemblement politique du Mouvement du Pakistan pour la Justice à Multan.

Le district est représenté par les treize circonscriptions no 194 à 206 à l'Assemblée provinciale du Pendjab. Lors des élections législatives de 2008, elles sont remportées par huit candidats du Parti du peuple pakistanais, trois de la Ligue musulmane du Pakistan (N) et deux de la Ligue musulmane du Pakistan (Q)[6], et durant les élections législatives de 2013 elles ont été remportées par onze candidats de la Ligue musulmane du Pakistan (N) et deux du Mouvement du Pakistan pour la Justice[7].

À l'Assemblée nationale, il est représenté par les six circonscriptions no 148 à 153. Lors des élections législatives de 2008, elles ont été remportées par trois candidats du Parti du peuple pakistanais, deux de la Ligue musulmane du Pakistan (N) et un de la Ligue musulmane du Pakistan (Q)[8], et durant les élections législatives de 2013 elles sont remportées par quatre candidats de la Ligue musulmane du Pakistan (N) et deux du Mouvement du Pakistan pour la Justice[9]. Ces derniers se trouvent être les anciens ministres fédéraux Shah Mehmood Qureshi et Javed Hashmi.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) History of Multan sur multan.dc.lhc.gov.pk
  2. (en) Agriculture sur City District Government, Multan
  3. (en) Multan District at a glance sur census.gov.pk.
  4. (en) « Number of UCs in Multan likely to soar », sur The Nation (consulté le 11 décembre 2014)
  5. (en) Statistique sur les plus grandes villes du Pakistan, World Gazetteer. Consulté le 9 juin 2009
  6. General election 2008 - Punjab Assembly sur le site officiel de la Commission électorale du Pakistan
  7. General election 2013 - Punjab Assembly sur le site officiel de la Commission électorale du Pakistan
  8. General election 2008 - National Assembly sur le site officiel de la Commission électorale du Pakistan
  9. General election 2013 - National Assembly sur le site officiel de la Commission électorale du Pakistan

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]