Ligue musulmane

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ligue.

La Ligue musulmane, All India Muslim League (Muslim League en abrégé) était le groupe politique pendant la période de domination britannique qui prônait avec vigueur la création d'une nation à majorité musulmane séparée sur le sous-continent indien et qui conduisit cet objectif jusqu'à son terme en 1947, avec la création du Pakistan.

Fondée en 1906 pour préserver les droits fondamentaux des indiens musulmans, la Ligue fut d'abord encouragée par les Britanniques et était, d'une manière générale, plutôt favorable aux occupants. Cependant, elle choisit de se tourner vers la lutte en faveur de l'indépendance de l'Inde en 1913. Pendant longtemps, elle appellera à l'unité hindoue-musulmane dans une Inde unie et indépendante. C'est seulement en 1940, au congrès de Lahore, par peur de la domination hindoue, qu'elle adoptera comme objectif la création d'un État à majorité musulmane séparé de la nation indienne indépendante prévue.

Jinnah et la Ligue musulmane conduisirent le combat pour la partition du Raj britannique en deux États distincts[1]. Après la formation du Pakistan en 1947, la Ligue devint le parti politique dominant et fut rebaptisée Ligue musulmane de tout le Pakistan. Son fonctionnement comme parti politique était cependant beaucoup moins efficace que comme groupe de pression. Elle déclina et perdit sa popularité. Aux élections de 1954, elle perdit le pouvoir au Pakistan oriental, aujourd'hui Bangladesh, puis au Pakistan occidental (territoire actuel) peu après. À la fin des années 1960, elle s'était fractionnée en multiples factions avant de disparaître dans les années 1970.

En Inde, son parti successeur après la partition est l'Indian Union Muslim League, qui compte des parlementaires fédéraux.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) "Stafford Cripps", Open University