Dead Space (jeu vidéo)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Dead Space.
Dead Space
Image illustrative de l'article Dead Space (jeu vidéo)

Éditeur Electronic Arts
Développeur Visceral Games
Concepteur Glen Schofield
Musique Jason Graves

Date de sortie Icons-flag-us.png Icons-flag-ca.png 13 octobre 2008[1]
Icons-flag-eu.png 24 octobre 2008[1]
Icons-flag-au.png 23 octobre 2008[1]
Genre Survival horror
Mode de jeu Solo
Plate-forme
Ordinateur(s)
Console(s)
Téléphone(s) mobile(s)
Média B-RD, DVD
Langue Multilingue
Contrôle Clavier, souris
Manette

Évaluation PEGI : 18+
ESRB : M
Moteur Godfather Engine[2], Havok

Dead Space est un jeu vidéo de type survival horror développé par Visceral Games, anciennement EA Redwood Shores[3], et édité par Electronic Arts, commercialisé en octobre 2008 sur Windows, PlayStation 3, et Xbox 360. Le jeu se centre sur un ingénieur nommé Isaac Clarke, luttant contre des Nécromorphes, réanimés en humain, à bord d'un vaisseau, le USG Ishimura[4].

Le jeu est positivement accueilli par la presse spécialisée, et recense plus de deux millions d'exemplaires vendus. Dead Space 2 et Dead Space 3 sont commercialisés le 25 janvier 2011[5], et le 5 février 2013, respectivement[6]. En outre, au-delà du cadre des jeux vidéo, Dead Space sera aussi adapté en bande dessinée. Enfin, un film d'animation américain intitulé Dead Space: Downfall viendra compléter l'univers du jeu ; bien que le héros, Isaac Clarke, n'y soit pas présent, ce film aborde en effet les origines de l'infection.

Système de jeu[modifier | modifier le code]

Dead Space est un jeu de tir objectif, ou TPS, à la troisième personne, la caméra étant placée au-dessus de l'épaule droite du joueur, et se caractérise par l'absence d'interface traditionnelle[4]. Les objectifs assignés au joueur et les diverses options de jeu comme l'inventaire sont accessibles par hologramme, projeté au-dessus de l'arme de Isaac. De ce fait, le jeu ne se met pas en pause lorsque le joueur accède au menu, accentuant la pression sur le joueur.

Un magasin (stock) peut être trouvé dans le jeu, ainsi que des plans permettant l'amélioration ou l'achat d'armes et objets supplémentaires. L'apesanteur et le vide spatial sont des environnements inédits apparaissant dans Dead Space. Isaac peut se déplacer dans un niveau sans gravité en utilisant son scaphandre et ses bottes magnétiques qui lui permettent de s'accrocher. Il pourra même aller sur la coque du vaisseau. Cependant Isaac peut mourir par manque d'oxygène s'il se trouve dans une zone de vide spatial. Conformément à la profession d'Isaac, qui est un ingénieur plutôt qu'un soldat, les armes du jeu semblent surtout improvisées, comme un cutter à plasma, le lance-flammes et le fusil d'impulsion. Le joueur possède aussi une capacité de stase lui permettant de figer temporairement des ennemis ou des objets, et une capacité de télékinésie pour prendre et déplacer des objets. Des journaux audio et vidéos peuvent être trouvés partout dans le jeu, ce qui fournit des bribes d'informations sur l'histoire. Le combat dans Dead Space se complique, du fait que les nécromorphes ne meurent pas simplement lorsque le joueur leur tire dessus. En fait, quand ils sont blessés les nécromorphes peuvent adopter de nouvelles positions et tactiques de combats. Pour défaire le nécromorphe, Isaac doit utiliser le « démembrement stratégique », la séparation méthodique de membres du nécromorphe. Le producteur exécutif de Dead Space, Glen Schofield, déclare que « le thème principal de Dead Space est le démembrement »[réf. nécessaire], et les prévisualisations du jeu montraient déjà le caractère sanglant du jeu.

Le joueur peut aussi améliorer ses armes et équipements, à l'aide de points de force, utilisables sur des stations d'améliorations situées dans le vaisseau. Plus tard dans le jeu, les nécromorphes deviennent plus forts et il apparait que dans quelques secteurs, les Nécromorphes ont commencé à créer une ruche semblable aux films Aliens. Avec l'évolution des ennemis, le jeu devient beaucoup plus difficile. Certains deviennent plus forts pendant que d'autres deviennent plus rapides et plus puissants.

Scénario[modifier | modifier le code]

L'action de Dead Space se déroule en 2508. En ce début du XXVIe siècle, les ressources naturelles de la Terre sont pratiquement arrivées à épuisement et l'espèce humaine est partie à la conquête de l'espace pour trouver de nouveaux moyens de subvenir à ses besoins en matières premières. Pour ce faire, des vaisseaux spatiaux d'un genre nouveau, les brise-surface, sont conçus pour arpenter l'espace à la recherche d'exoplanètes exploitables. L'intrigue débute lorsque l'un de ces vaisseaux, l'USG Ishimura (Ishimura s'écrit en japonais 石村, et signifie littéralement « Village de pierre ») — alors le plus connu des brise-surface car le premier à avoir été construit — ne donne plus signe de vie ; toute communication semble avoir été coupée alors que l'Ishimura avait commencé à démanteler et exploiter une nouvelle planète, Aegis VII. Une petite équipe technique est alors envoyée afin de rétablir le contact avec le brise-surface ; parmi les membres de cette équipe se trouve un ingénieur chargé de pénétrer à l'intérieur du bâtiment pour y réparer le système de communication défaillant, Isaac Clarke.

Clarke — appelé ainsi en référence aux écrivains de science fiction Isaac Asimov et Arthur C. Clarke[7] — et son équipe ne tardent pas à découvrir que ce vaisseau est vide de toute présence humaine et que l'équipage a été infecté par un mystérieux virus, qui a la capacité de réanimer le corps des morts en les transformant en monstres, les nécromorphes. Se retrouvant isolé des autres membres de l'équipe, Clarke va devoir se débrouiller pour survivre et trouver une solution pour fuir l'Ishimura.

Résumé[modifier | modifier le code]

Suite à la réception d'un message de détresse suivi d'une rupture totale des communications avec l'un de ses vaisseaux de type « brise-surface », l'USG Ishimura, qui opérait en orbite autour de la planète Aegis VII, la Concordance Extraction Corporation ou CEC envoie une petite équipe de maintenance à bord de l'USG Kellion pour enquêter sur les raisons de l'avarie et y remédier. Cette équipe se compose de cinq membres d'équipage : le capitaine Zach Hammond secondé de ses deux caporaux, Chen et Johnson, ainsi que deux ingénieurs, Kendra Daniels et Isaac Clarke[8]. À la suite d'un mauvais fonctionnement du système de guidage, le Kellion manque son approche et s'écrase sur le quai de l'Ishimura, provoquant d'importants dommages au petit vaisseau. Indemne, l'équipe pénètre dans l'Ishimura, apparemment désert, afin de remplir sa mission et trouver un autre moyen de transport[8]. Mais alors qu'ils se trouvent dans le sas d'accueil et examinent les premiers éléments à leur disposition, ils sont attaqués par d'étranges créatures ; Chen et Johnson sont tués tandis que Clarke se retrouve séparé de Hammond et Daniels[9]. Ces derniers, ayant pu accéder aux systèmes informatiques du vaisseau et en constater les défaillances, vont alors guider Isaac pour qu'il puisse procéder aux réparations nécessaires à la reprise en main des systèmes de l'Ishimura et ainsi leur permettre de demander de l'aide[10].

Au gré de sa progression dans le vaisseau afin d'effectuer diverses réparations, Isaac trouve de nombreux rapports écrits et archives vidéo qui lui permettent de reconstituer les événements survenus sur l'Ishimura avant leur arrivée. Tout découle de la découverte sur Aegis VII, au cours des opérations d'exploitation de la planète, du Monolithe, une relique fondamentale d'une religion alors très développée et influente, l'Unitologie. Le capitaine Benjamin Matthius, unitologue convaincu, ordonne — sur demande de l'Église d'Unitologie — la récupération du Monolithe et son rapatriement sur l'Ishimura depuis la colonie installée en surface, d'où seraient venus les monstres qui ont attaqué Isaac et son équipe à leur arrivée[11],[12]. Peu de temps après, les membres de la colonie présentent de nombreux symptômes d'hallucination, d'hystérie collective et de démence ; la situation empira vite au point que le personnel commence à s'entre-tuer. Le capitaine Matthius semblant lui-même affecté, l'officier scientifique en chef, le docteur Terrence Kyne, tente de le relever de ses fonctions, provoquant une altercation au cours de laquelle le capitaine est accidentellement tué[13]. Pendant ce temps, l'infection ravage totalement la colonie et s'est révélée être une sorte de virus extraterrestre, un code génétique encrypté dans le Monolithe et capable d'infecter les cadavres pour les réanimer et les faire muter en créatures, baptisées « nécromorphes » par l'équipe scientifique, qui répandent l'infection en massacrant les personnes saines[14],[15]. La présence d'un nécromorphe dans une navette de secours en provenance de la colonie étend l'infection à l'équipage de l'Ishimura.

Poursuivant son exploration de l'Ishimura, Isaac entre en contact avec sa fiancée, Nicole Brennan, dont il avait reçu un message avant son arrivée à bord[8] ; celle-ci fait de toute évidence partie des rares survivants à bord du vaisseau. Ils ne parviennent toutefois pas à se retrouver. Par la suite, Isaac finit par réparer les systèmes de communications et permet ainsi à Kendra d'envoyer un sigal de détresse. Celui-ci est reçu par un vaisseau militaire, l'USM Valor, qui croise à proximité et se détourne pour faire cap vers l'Ishimura. Mais ce vaisseau, ayant récupéré une capsule de survie dans laquelle Hammond était parvenu à enfermer un nécromorphe[16], se retrouve touché par l'épidémie ; son équipage contaminé, le Valor entre en collision avec l'Ishimura. Hammond s'étonne de la présence de ce vaisseau de guerre lourdement armé croisant non loin d'Aegis VII et suspecte que le Valor ait été envoyé pour détruire l'Ishimura — suspicion qui se verra par la suite confirmée par des données de vol retrouvées à bord du Valor[17].

Résolus à fuir le vaisseau coûte que coûte[18], Hammond et Isaac décident de se rendre à bord du Valor — désormais également infesté de nécromorphes — pour y récupérer une pièce manquante au système de propulsion d'une petite navette de secours autrement encore en état de fonctionnement, située dans les quartiers des officiers ; leur mission réussit mais Hammond y laisse la vie, tué par une brute, un type de nécromorphe massif et extrêmement puissant. C'est alors que Clarke, de retour sur l'Ishimura, est contacté par le docteur Terrence Kyne ; celui-ci lui révèle l'existence de la Reine-Mère, une créature ayant le pouvoir de contrôler les nécromorphes, et l'implore de ramener le Monolithe sur Aegis VII, seul moyen de remettre cette créature sous contrôle et ainsi enrayer l'épidémie[19]. Mais alors qu'Isaac, ayant récupéré et chargé l'artefact sur la navette qu'ils avaient réparée, est sur le point de partir pour Agis VII avec Kyne, celui-ci est assassiné par Kendra[20].

Cette dernière dévoile alors son statut d'agent gouvernemental infiltré dont la mission consiste à retrouver, récupérer et rapporter le Monolithe à ses supérieurs. Elle explique également à Isaac que ce Monolithe est une copie réalisée par rétro-ingénierie du Monolithe original, trouvé des siècles plus tôt sur Terre par Michael Altman, fondateur de l'Unitologie. Le but de cette expérience était d'en étudier les propriétés mais, face à l'apparition imprévue des nécromorphes et aux risques de propagation de l'infection que cela implique, le projet avait été abandonné et le Monolithe, laissé sur Aegis VII pour maintenir la Reine-Mère sous contrôle et ainsi « sceller » les conséquences de l'expérience[21],[22]. Sur ces explications, Kendra s'enfuit à bord de la navette contenant l'artefact ; mais Isaac parvient, avec l'aide de Nicole, à en prendre le contrôle à distance pour la ramener sur l'Ishimura, forçant Kendra à fuir à bord d'une capsule de secours[20].

Isaac et Nicole montent à bord de la navette et mettent le cap sur la colonie d'Aegis VII, afin de remettre le Monolithe en place et mettre un terme à l'infection nécromorphe.

Après des efforts laborieux, le marker est remis dans le trou béant d'Aegis VII, provoquant une violente réaction qui sera stoppée par Kendra. Celle-ci révélera alors à Isaac que Nicole est une illusion car elle s'est suicidée durant la contamination du Ishimura, et lui en donne la preuve par la diffusion sur son RIG de la partie manquante de la dernière vidéo laissée par Nicole. Kendra lance alors un champ de gravité pour attirer un astéroïde sur Aegis VII, et cherche à s'enfuir à travers la navette, poursuivie par Isaac. C'est alors que surgit le Hive Mind qui pulvérise Kendra avec ses énormes tentacules. Isaac se retrouve alors seul pour l'affronter tandis que l'astéroïde continue sa chute sur la planète. Après la défaite du Hive Mind, Isaac reprend en hâte place dans la navette et quitte Aegis VII qui explose suite à l'impact avec l'astéroïde, tout comme l'Ishimura qui est désintégré par la déflagration. Retirant son casque, Isaac tente de se remettre du cauchemar et accepte la mort de Nicole. Mais dans l'ombre du cockpit Nicole nécrosée se jette sur Isaac, laissant une fin ouverte : réelle attaque ou énième hallucination d'Isaac ; l'hypothèse de l'hallucination est confirmée par la suite Dead Space 2[réf. nécessaire].

Développement[modifier | modifier le code]

Electronic Arts annonce initialement Dead Space en septembre 2007[23]. Le jeu est développé dans leur studio à Redwood Shores, en Californie. Le producteur exécutif du jeu, Glen Schofield, explique la motivation de l'équipe de développement pour la création d'un jeu « plus sombre et effrayant » que leurs précédents titres : « Nous sommes tous tellement fans d'horreur et de science-fiction ; nous voulions créer le jeu le plus terrifiant que nous pouvions, et constamment garder le joueur en haleine[24]. » L'équipe de design aurait supposément mis du temps à analyser une large variété de films d'horreur afin de s'en inspirer pour le jeu[25].

Bande originale[modifier | modifier le code]

La bande originale de Dead Space est sortie le 11 novembre 2008, et contient 17 morceaux produits par Jason Graves et Rod Abernethy. Les musiques du jeu sont enregistrées par le Northwest Sinfonia Orchestra, et le Skywalker Symphony Orchestra, à Bastyr Chapel et au studio Redwood Shores de Californie. Elle est disponible en téléchargement via EA Trax depuis le 1er novembre 2008. Don Veca, leader de l'audiographie, en dit : « L'idée de départ était de créer l'émotion à travers le sound design. Nous n'avions pas en tête de faire des musiques traditionnelles ou mémorables mais au contraire, nous avons vu l'ambiance sonore comme une unité globale, créant une atmosphère sombre et effrayante. En ce sens, Dead Space a effacé la frontière entre musique et ambiance sonore[26]. »

Lors des Best Games of 2008 Awards, le jeu est nommé dans la catégorie de meilleure atmosphère et meilleur design sonore. Pour le 5th British Academy Video Games Award, le jeu est récompensé pour son utilisation sonore et de compositions originales, en 2009. Lors de la neuvième édition des Game Developers Choice Awards, le jeu remporte le prix de l'audio[27].

No Titre Durée
1. Dead Space Theme 3:35
2. Welcome Aboard the U.S.G. Ishimura 5:21
3. The Necromorphs Attack 5:51
4. Fly Me to the Aegis Seven Moon 4:55
5. Severed Limbs Are Hazardous Waste 4:56
6. Nicole's Farewell 2:51
7. I Left My Heart in Med Lab 3 2:19
8. The Leviathan 3:18
9. Cyanide Systems Offline 3:17
10. Entering Zero-G 2:01
11. I've Got You Devolving Under My Skin 3:10
12. Manual Survival Mode Seven 4:56
13. Plasma Cutters Are Your Friend 3:14
14. The Cost of Living Is on the Rise 4:05
15. Do Not Vomit - Do Not Shout 2:43
16. The Hive Mind 2:37
17. Escape from the Planet of the Red Marker 1:58

Accueil[modifier | modifier le code]

Dead Space est particulièrement bien accueuilli par la presse spécialisée. Xbox World 360 attribue à la version Xbox 360 une note de 91 sur 100, expliquant qu'il s'agit d'une « expérience à couper le souffle[28]. » PlayStation World lui attribue une note de 9 sur 10 et un PSW d'or, notant que Dead Space est le « jeu le plus effrayant au monde[29]. » IGN attribue au jeu une note de 8,7 sur 10, expliquant qu'il est « visuellement bleuffant, des hologrames aux Necromorphes, tout est incroyable[30]. » GamePro, lui, attribue au jeu la note maximale de 5 sur 5[31]. 1UP.com attribue au jeu une note de B+, expliquant qu'il es « incroyablement affiné », mais légèrement répétitif et critique quelques éléments du gameplay qui discréditent le thème horreur du jeu[32]. Eurogamer lui attribue une note de 7 sur 10, expliquant que « bien fourni, ce jeu donne l'occasion de transformer des monstres maléfiques en un tas de décomposition rougeâtre et tout ça en haute définition[33]. » GameSpot lui attribue une note de 9 sur 10, et le décrit comme « une aventure lointaine dans l'espace incroyablement atmosphérique et inquiétante qui vous hantera la nuit[34]. »

Dead Space est un véritable succès commercial, Electronic Arts ayant annoncé le chiffre de ventes à plus d'un million d'exemplaires depuis son lancement en octobre 2008[35],[36]. Le 3 août 2010, EA annonce son chiffre de ventes à plus de 2 millions d'exemplaires[37]. En raison de son niveau de violence et de ses nombreux passages horrifiques, le jeu est interdit au Japon, en Allemagne et en Chine[38],[39].

Héritage et influences[modifier | modifier le code]

Grâce à son succès critique, Dead Space ouvre la voie à plusieurs suites ainsi qu'à divers épisodes et autres médias dérivés. En septembre 2009, Dead Space: Extraction est commercialisé sur Wii, une préquelle à Dead Space[40],[41]. Dead Space 2 est commercialisé le 25 janvier 2011[42] sur Xbox 360, PlayStation 3 et Microsoft Windows[43],[44], avec une nouvelle fois Isaac dans son rôle de protagoniste. Dead Space sur iOS est commercialisé sur iTunes le 14 janvier 2011, et se déroule trois ans dans les faits après Dead Space. Il est par la suite adapté sur Android et BlackBerry Tablet OS. Le denrier, Dead Space 3, est commercialisé en février 2013.

Dead Space: Downfall est un film d'animation, et préquelle de Dead Space. Une suite animée, Dead Space: Aftermath, qui se déroule dans les faits entre les deux jeux vidéo, est commercialisé en parallèle au second opus. Le 24 juillet 2009, Electronic Arts annonce travailler en collaboration avec D. J. Caruso sur un film d'action live du jeu. EA produira le film avec sesp artenaires de Temple Hill, Marty Bowen et Wyck Godfrey[45].

Un comics est commercialisé comme préquelle de Dead Space: Extraction. Un ouvrage est également basé sur le jeu ; Dead Space: Martyr est illustré par Brian Evenson et distribué le 20 juillet 2010 par Tor Books et Visceral Games[46]. L'ouvrage donne des informations sur l'Église de l'Unitologie, entres autres. D'après la presse spécialisée, le personnage principal est un géophysicien du nom de Michael Altman, fondateur de l'Église de l'Unitologie, fait uen découverte majeure qui mènera au commencement de Dead Space[47]. Il existe un autre ouvrage, illustré par Evenson, intitulé Dead Space: Catalyst[48].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c (en) « EA Announces That Dead Space Has Gone Gold »,‎ 4 septembre 2008 (consulté le 26 octobre 2008).
  2. (en) « Dead Space uses The Godfather engine »,‎ 7 octobre 2008 (consulté le 23 octobre 2008).
  3. (en) Michael McWhertor, « Dead Space Devs Change Their Name To Visceral Games », sur Kotaku,‎ 4 mai 2009 (consulté le 24 février 2013).
  4. a et b (en) Wales, Matt, « Dead Space Preview », sur IGN (consulté le 19 mai 2010).
  5. (en) Voodoo Extreme, « Dead Space 2 Release Date Confirmed – January 25, 2011 », sur IGN,‎ 14 juin 2011 (consulté le 21 mai 2012).
  6. (en) « Dead Space 3 Hits Shelves – February 5, 2013 », sur Electronic Arts,‎ 5 février 2012 (consulté le 5 février 2013).
  7. Andy Eddy, « Dead Space First Look Preview (Xbox 360) » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur Team Xbox. Mis en ligne le 9 octobre 2007, consulté le 24 février 2013.
  8. a, b et c Ces événements sont présentés dans la séquence d'introduction du jeu, avant que le joueur ne prenne le contrôle du personnage.
  9. (en) Visceral Games, Dead Space, Niveau/zone : Chapitre 1 — Nouveaux venus.
  10. (en) Visceral Games, Dead Space, Niveau/zone : Chapitre 1 — Nouveaux venus : « Hammond: [après l'explosion du Kellion et qu'Isaac ait combattu quelques nécromorphes] What the hell is happening down there?! What happened to the shuttle? / Kendra: That was our ride home. It's the only way off this ship... / Hammond: Kendra… / Kendra: No, Hammond! This changes everything! / Hammond: Just let me think! [pause] Can you access the Command Computer? / Kendra: It's no good. There's an executive lockdown of all primary systems. Without the Captain's authorization, I can't access them. / Hammond: Well? Where's the Captain? / Kendra: [en se servant d'un terminal informatique] Here he is. Captain Benjamin Matthius. Location... Medlab. Status... Deceased. / Hammond: What? How? / Kendra: I can't access that information. Find the Captain and you'll find his RIG. With his authorization codes, I can crack this computer wide open. / [Des bruits de déplacement se font entendre dans un conduit de ventilation proche] / Hammond: Dammit! Isaac, I'm sending the Tram back to your location. Get to the Medical Deck and find that RIG as fast as you can! »
  11. (en) Visceral Games, Dead Space, Niveau/zone : Chapitre 8 — Enfin les secours ?
  12. (en) Visceral Games, Dead Space, Niveau/zone : Chapitre 2 — Soins intensifs : « Hammond: I found the deck logs. Whatever is happening around here, it came from the planet when they cracked it open. It spread to the colony, and reached the ship. Isaac, this isn't an infection; it's some form of alien life! »
  13. (en) Visceral Games, Dead Space, Niveau/zone : Chapitre 4 — Impact imminent : « [Kyne se tient face à Matthius ; deux soldats du service de sécurité se tiennent derrière lui] Matthius: This is mutiny. You'll all be tried for mutiny! Kyne, make them listen to reason. / Kyne: Settle down, now. [s'adressant aux deux soldats] Hold him. [les deux hommes prennent le capitaine chacun par un bras] By Maritime Law Article 54-69, I hereby declare Captain Benjamin Matthius unfit for duty. Matthius: The Marker... must be delivered to the church! Terrence! Please! / Kyne: I'm sorry, Ben. But I can't let you do this. / Matthius: [en colère] Traitor. Heretic! Kyne: [s'approchant de Matthius, une seringue à la main] Hold his head. / Matthius: Murderer! / Kyne: Hold him! / [Matthius commence à se débattre violemment. Kyne tente de lui injecter le cotenu de sa seringue mais, dans la confusion, l'aiguille se plante dans l'œil du capitaine. Matthius hurle de douleur et s'effondre sur le sol] Soldat 1: He's...dead! / Kyne: N-No, it was an accident! I had to stop him! / Soldat 2: Arrest the doctor. »
  14. (en) Visceral Games, Dead Space, Niveau/zone : Chapitre 4 — Impact imminent : « Kendra: Isaac, listen up. I've gone over the medical reports. These things are bio-recombinators. They take dead tissue, absorb it and molds it into new forms. One iteration seems to have the sole purpose of infecting corpses; the others... well, seem to be making corpses to infect. And that body tissue we keep seeing on the walls is part of it, too. I found a report that says it's a habitat changer. »
  15. (en) Visceral Games, Dead Space, Niveau/zone : Chapitre 2 — Soins intensifs : « Mercer: I finally convinced Jurgens to show me the video feed from the colony. And what I saw was glorious. Breathtaking. Miners undergoing a transformation into something extraordinary. I must know more. Even as the believer within me wants to become one of them, the scientist needs to uncover their secrets. I need to study one of these... Necromorphs, as Kyne so clinically puts it. I need to witness this infection first hand. Perhaps that patient from the colony... »
  16. (en) Visceral Games, Dead Space, Niveau/zone : Chapitre 2 — Soins intensifs : « Hammond: Isaac! Somehow, one of them [parlant d'un nécromorphe] found a way down to the captain's nest! I managed to contain it in a damaged escape pod. »
  17. (en) Visceral Games, Dead Space, Niveau/zone : Chapitre 10 — La fin des temps : « Hammond: I just read through the Valor's munition logs. Their presence here can't be a coincidence. [...] They were on a search-and-destroy mission, do you hear me?! »
  18. (en) Visceral Games, Dead Space, Niveau/zone : Chapitre 9 — Mort à l'arrivée : « Hammond: Isaac? Isaac, are you there? [...] / Kendra: Hammond?! Where the hell have you been? / Hammond: Surviving. Barely. [...] Listen up: I'm calling abort on the mission. Fuck the CEC crew and fuck the chain of command. We've gotta get the hell out of here. »
  19. (en) Visceral Games, Dead Space, Niveau/zone : Chapitre 10 — La fin des temps.
  20. a et b (en) Visceral Games, Dead Space, Niveau/zone : Chapitre 11 — Dernier espoir.
  21. (en) Visceral Games, Dead Space, Niveau/zone : Backstory logs.
  22. Il est révélé dans les backstory logs, débloqués une fois le jeu terminé, que le Monolithe créé un « espace mort » — en anglais : dead space — qui neutralise les processus d'infection et de réanimation des corps par l'émission de divers signaux, plongeant les nécromorphes alentour dans une sorte de stase.
  23. (en) « EA Announce Dead Space », sur EA (consulté le 26 juillet 2013).
  24. (en) IGN Entertainment, « EA Announces New Sci-Fi Survival Horror Title », sur Gamespy,‎ 24 septembre 2007 (consulté le 24 juin 2008).
  25. (en) IGN Entertainment, « Dead Space First Look »,‎ 9 juillet 2007 (consulté le 20 août 2008).
  26. (en) « Dead Space Sound Design »,‎ 22 août 2008 (consulté le 17 août 2008).
  27. (en) « Dead Space Enjoys Audio Awards Hoard »,‎ 31 mars 2009 (consulté le 14 juillet 2012).
  28. (en) Andy Robinson, « Dead Space Review – Xbox World 360 Magazine », Xbox World 360,‎ 2 octobre 2008.
  29. (en) Mike Jackson, « Dead Space : Dead Space review : world's scariest game », Computer and Video Games,‎ 8 octobre 2008.
  30. (en) « Review », Xbox360.ign.com (consulté le 6 juin 2013).
  31. (en) EA, « Review : Review: Dead Space (360) [Xbox 360] - from GamePro.com », Gamepro.com (consulté le 17 juillet 2008).
  32. (en) « Dead Space Review » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?). Consulté le 17 octobre 2008.
  33. (en) Dan Whitehead, « Dead Space Review — Page 1 // Xbox 360 /// Eurogamer — Games Reviews, News and More », Eurogamer.net,‎ 13 octobre 2008 (consulté le 17 octobre 2008).
  34. (en) « Dead Space for Xbox 360 Review », GameSpot, CBS Interactive,‎ 13 octobre 2011 (consulté le 17 octobre 2013).
  35. « Dead Space passe également le million »,‎ 4 février 2009 (consulté le 24 février 2013).
  36. (en) « Mirror's Edge, Dead Space Break 1 Million », Shacknews,‎ 3 février 2009 (consulté le 7 février 2009).
  37. (en) « Electronic Arts F1Q11 Earnings Call Transcript »,‎ 4 août 2010 (consulté le 6 octobre 2010).
  38. « Dead Space interdit au Japon »,‎ 5 septembre 2008 (consulté le 23 février 2013).
  39. (en) « Dead Space Banned in Germany, China, Japan »,‎ 5 septembre 2008 (consulté le 23 février 2013).
  40. (en) « EA Fills A (Dead) Space on Wii »,‎ 4 février 2009 (consulté le 4 février 2009).
  41. (en) « EA Announces Dead Space Extraction Exclusive For The Wii », Electronic Arts,‎ 18 février 2009 (consulté le 20 février 2009).
  42. (en) « Horror videogames scare up record sales », Reuters,‎ 30 octobre 2009 (consulté le 31 octobre 2009).
  43. « Dead Space 2 announced »,‎ 7 décembre 2009 (consulté le 7 décembre 2009).
  44. (en) « Dead Space 2 Bringing More Strategic Dismemberment to Consoles », Dreadcentral.com,‎ 7 décembre 2009 (consulté le 6 juin 2013).
  45. (en) « Army of Two, Dead Space And BF: Bad Company Sequels In Planning », sur Gamer Center Online (consulté le 23 novembre 2014).
  46. (en) « Dead Space Novel Announced »,‎ 14 avril 2010 (consulté le 5 mai 2010).
  47. « Dead Space universe set to expand via prequel book »,‎ 13 avril 2010 (consulté le 5 mai 2010).
  48. (en) « Dead Space: Catalyst: Brian Evenson: 9780765325044: Amazon.com: Books », Amazon (consulté le 6 juin 2013).

Lien externe[modifier | modifier le code]