Couteau à lame rétractable

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Couteau (homonymie) et Cutter.

Un couteau à lame rétractable ou stylet[1] est un outil qui permet de couper des matériaux fins et peu résistants. Il est en général muni d'une lame mobile qui est masquée lorsque l'objet n'est pas utilisé (pour plus de sécurité).

Le mot cutter pour désigner cet outil est un anglicisme qui vient de Box Cutter. On l'appelle également Exacto ou couteau OLFA en référence aux marques de commerce des outils du genre. Le mot tranchet, qui désigne un outil similaire mais très spécifique, a été utilisé mais n'est pas entré dans l'usage courant.

Description[modifier | modifier le code]

Couteau ouvert en métal avec lame trapézoïdale
Couteaux à cadre de plastique avec lame à segments

On retrouve principalement deux types de couteaux. Ils ont tous cependant un boîtier muni d'un mécanisme qui permet d'avancer ou de reculer la lame. Les plus anciens étaient faits de métal avec une lame unique comme sur la photo de droite en haut. Les plus récents sont conçus pour des usages plus légers, la lame est composée de plusieurs sections qui sont cassées au fur et à mesure qu'elles s'usent, de manière à conserver à l'ensemble un tranchant aussi bon que possible, comme sur l'image en dessous de la première

Types de lames[modifier | modifier le code]

Lame trapézoïdale

Plus solides et en métal, les couteaux à lame trapézoïdale unique de la photo de droite servent aux gros travaux. Depuis peu, il en existe utilisant des lames qui au lieu d’être rétractables sont pliants, avec un système de cran de sécurité. Ces modèles sont plus solides car d'un mécanisme simple et qui s'use moins.

Lame crochet

Les couteaux qui acceptent les lames trapézoïdales standard, acceptent aussi des lames "crochet", dont la partie affûtée est l’intérieur d'un crochet. Elles servent a couper des moquettes, et autres produits plats, sans abîmer le support : la partie externe du crochet n’étant pas affûtée peux s'appuyer sur le support de l'objet à découper. Ce type de lame en crochets sert aussi dans des appareils spéciaux pour découper les sols en plastique et les moquettes.

Lame auto-cassante

Pour casser une section usagée, l'embout arrière est habituellement utilisé car il comporte une fente dans laquelle s'insère la section à enlever. Il suffit alors de plier la lame pour qu'elle se casse. Lorsque toutes les sections ont été utilisées, il est possible d'acheter en magasin une lame neuve pour remplacer l'ancienne. Généralement ces outils sont en plastique, mais il en existe aussi en métal, il est toutefois déconseillé d'applique une forcer latérale avec ces couteaux car la lame peu se casser de manière inopinée lors d'un léger mouvement de torsion.

Les deux modèles les plus courants utilisent des lames de 9 mm de hauteur avec 12 segments pour le petit, et de 18 mm et 7 segments pour le plus grand.

Utilisations normales[modifier | modifier le code]

Stylet de précision

Liste non-exhaustive.

Petit modèle

  • découpe du papier (bureau, papier-peint...)
  • modélisme


Grand modèle


Il existe des modèles différents pour des usages bien spécifiques comme :

  • Stylet à lame ronde pour la coupe du papier, du carton, du tissu...
  • Stylet de précision acceptant des lames non-sécables (modélisme)

Utilisations comme arme[modifier | modifier le code]

En général, ce type de couteau n'est pas utilisé comme arme à cause de la lame assez courte. Durant les années 1990, de tels outils ont été utilisés dans quelques vols avec agression commis par des mineurs aux États-Unis ce qui a conduit à les interdire dans les écoles. L'ex-maire de New York, Rudy Giuliani, a alors lancé une campagne pour l'interdiction de leur vente aux moins de 18 ans. Le 1er juin 2004 au Japon, un écolier du primaire, Satomi Mitarai, a tué avec un tel couteau. Plus récemment, les couteaux à lame rétractable ont été associés à des incidents de groupes de jeunes et de hooliganisme au Royaume-Uni.

Cependant, les attentats du 11 septembre 2001 sont les incidents les plus connus de crimes commis avec cet outil, ils sont maintenant bannis dans les transports.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Box Cutter et Exacto knife en français », Le grand dictionnaire terminologique, Office québécois de la langue française (consulté le 15 juillet 2012)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]