David Le Marchand

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
David Le Marchand, par Joseph Highmore, circa 1724

David Le Marchand (né le 12 octobre 1674 à Dieppe, décédé le 17 mars 1726 à Londres) fut un sculpteur sur ivoire français.

David Le Marchand naquit à Dieppe en 1674. Son père, Guillaume Le Marchand, étant peintre, David reçut un enseignement artistique. Il se spécialisa en sculpture sur ivoire. Comme d'autres huguenots, il émigra après la révocation de l'édit de Nantes. Il s'installa d'abord à Édimbourg en 1696 puis à Londres en 1705. Il travailla notamment pour Thomas Guy, Isaac Newton, Samuel Pepys, Christopher Wren et les monarques Anne Ire de Grande-Bretagne et George Ier de Grande-Bretagne[1].

Œuvre[modifier | modifier le code]

Allégorie de la vertu théologale Caritas, attribuée à David Le Marchand.

Il se consacra aux portraits de ses commanditaires, mais effectua également quelques œuvres d'inspiration plus antique : un Vénus et Cupidon[2] et une Caritas (illustration ci-contre) qui lui est également attribuée pour des raisons stylistiques[3].

Des œuvres de David Le Marchand sont notamment visibles dans les musées suivants :

Affaire des sculptures volées[modifier | modifier le code]

Le 17 janvier 2004[7], cinq sculptures[8] de David Le Marchand sont dérobées au Musée des beaux-arts de l'Ontario, qui appartenaient à la collection de Kenneth Thomson[9]. Ces sculptures ont été récupérées le 31 janvier 2004[10].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Charles Avery, David Le Marchand, Londres, 1996.
  2. M. H. Longhurst, Some Signed Ivories of the Seventeenth and Eighteenth Centuries, The Burlington Magazine for Connoisseurs, vol. 53, no 308 (novembre, 1928), p. 248-251, première page sur le site de l'éditeur
  3. Source : notice biographique du musée Kestnergesellschaft de Hanovre, consultée en octobre 2007.
  4. Crucifix en ivoire ayant appartenu à un Earl of Caledon, acheté par Art Fund en 1984 et offert au musée, [1] ; portrait de Georges Ier, photo sur le site du musée, [2] ; Vénus et Cupidon, œuvre acquise en 1926.
  5. Madonna and Child, mentionnée dans MVSE, publication annuelle du Museum of Art and Archeology de l'Université du Missouri, volume 8, 1974, [3].
  6. Buste de Newton, montré au lien [4], visite du 25 novembre 2007.
  7. Site du Musée des Beaux-Arts de l'Ontario, nouvelle publiée le 17 janvier 2004, [5] ; Site de Axa, assureur de la galerie d'art, nouvelle publiée le 23 janvier 2004, [6]. Liens consultés le 25 novembre 2007.
  8. Le magazine New Scientist mentionne notamment un portrait d'Isaac Newton et de son assistant Christopher Wren, 31 janvier 2004, [7]
  9. Radio-Canada, 20 janvier 2004, [8], mentionne cinq individus. Voir aussi Canoë [9]
  10. CBC, 31 janvier 2004, [10] ; D'après CBC, elles ont été remises par un individu à un avocat peu après la publication par la police des bandes de vidéosurveillance montrant les trois individus suspects du vol ; article publié le 2 février 2004 [11].

Bibliographie[modifier | modifier le code]