Démographie du Nicaragua

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Démographie du Nicaragua
Évolution démographique du Nicaragua
Évolution démographique du Nicaragua
Dynamique
Population 5 570 129 hab.
Accroissement naturel 1,89 %
Indice de fécondité 2,75 enfants par
Taux de natalité 24,51 ‰
Taux de mortalité 4,45 ‰
Taux de mortalité infantile 28,11 ‰
Espérance de vie à la naissance 70,63 ans
Âge médian
Homme 20,5 ans
Femme 21,4 ans
Structure par âge
0-14 ans 36,4 %
15-64 ans 60,5 %
65 ans et plus 3,1 %
Rapport de masculinité
À la naissance 105 /100
Moins de 15 ans 104 /100
15-64 ans 99 /100
65 ans et plus 78 /100
Migration
Solde migratoire -1 17 ‰
Composition linguistique
Espagnol 97,5 %
Miskito 1,7 %
Autres 0,8 %
Composition ethnique
Métis 69 %
Blancs 17 %
Noirs 9 %
Amérindiens 5 %
Composition religieuse
Église catholique romaine 72,9 %
Évangélisme 15,1 %
Église De Moravian 1,5 %
Église épiscopale 0,1 %
Autres 1,9 %
Aucune 8,5 %

Cet article contient des statistiques sur la démographie du Nicaragua.

Le premier recensement mené au Nicaragua date de 1778 avec une population dépassant à peine 100 000 habitants. Les chiffres officiels de l'Institut national de la statistique et du recensement donnaient pour 1906 501,849 personnes et, pour 1950 1 049 611. Enfin le dernier recensement de 2005 donne un total de 5 142 098 habitants pour une densité de 42,7 habitants par kilomètre carré.

La population du pays croît à un rythme de 1,8 % par an (un des plus élevés de l'hémisphère nord). Cette forte croissance est due à un taux de naissance élevé de 24/1000 et une baisse du taux de mortalité à 4,5/1000, ce qui laisserait une croissance naturelle de 2,03 % par an. Mais le taux de migration est nettement négatif, de sorte que la croissance de la population tombe à 1,8 % par an.

Émigration[modifier | modifier le code]

Globalement on estime de 1,5 à 2 millions le nombres de nicaraguayens qui vit à l'étranger, un grand nombre de façon clandestine. L'émigration a fortement augmenté depuis 1990 à cause de la pauvreté et du chômage.

Les Nicaraguayens sont parmi les populations d'Amérique centrale qui émigrent le plus aux États-Unis. Une partie importante de ce flux d'émigration traverse le Honduras, le Guatemala puis le Mexique dans le but de gagner les États Unis. Une émigration vers les autres pays d'Amérique centrale, notamment au Costa Rica, et le Mexique est mineure mais existante. Selon le recensement effectué par l'INEGI en 2000, 2464 Nicaraguéens vivaient au Mexique soit 0,5 % de la population de ce pays se déclarant être née à l'étranger. Ce chiffre est certainement sous estimé en raison de la situation de sans papiers de nombreux Nicaraguayens.

Composition ethnique[modifier | modifier le code]

La majorité de la population nicaraguayenne est composée à 69 % de métis (mélange amérindiens et blanc). Les 17 % de « blancs » proviennent de l'immigration d'origine espagnole, allemande, italienne, portugaise et française. Métis et blancs résident principalement dans la région occidentale du pays et constituent donc 86 % de la population nicaraguayenne, soit environ 4,8 millions de personnes.

Environ 9 % de la population du Nicaragua est de race noire ou afro-nicaraguayenne et résident principalement sur la côte atlantique. Il s'agit des descendants des esclaves provenant de la Jamaïque alors que la région était sous protectorat britannique de fait.

Les 5 % restants sont les amérindiens, les descendants des peuples autochtones du pays. Le Nicaragua pré-colombien comportait de nombreuses tribus autonomes. Dans la région les Nicarao, qui ont donné leur nom au pays, et de nombreux autres groupes sont proches par la culture et la langue des Mayas. La côte caraïbe du Nicaragua était habitée par des peuples autochtones du groupe Chibcha provenant d'Amérique du Sud : Miskitos, Sumos et Ramas.

Sources[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]