Démographie de la République dominicaine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Démographie de la République dominicaine
Évolution de la démographie entre 1961 et 2003 (chiffre de la FAO, 2005). Population en milliers d'habitants.
Évolution de la démographie entre 1961 et 2003 (chiffre de la FAO, 2005). Population en milliers d'habitants.
Dynamique (2011)
Population 10 088 598 hab.
Accroissement naturel 1,305 %
Indice de fécondité 2,73 enfants par ♀
Taux de natalité 19,44 ‰
Taux de mortalité 4,41 ‰
Taux de mortalité infantile 21,3 ‰
Espérance de vie à la naissance 77,44 ans
Âge médian (2011)
Homme 26 ans
Femme 26,3 ans
Structure par âge (2011)
0-14 ans 29,5 %
15-64 ans 64 %
65 ans et plus 6,5 %
Rapport de masculinité (2011)
À la naissance 104 ♂/100 ♀
Moins de 15 ans 104 ♂/100 ♀
15-64 ans 104 ♂/100 ♀
65 ans et plus 86 ♂/100 ♀
Migration (2011)
Solde migratoire -1,98 ‰
Composition linguistique
Espagnol  
Composition ethnique
Mulâtres 73 %
Blancs 16 %
Noirs 11 %
Composition religieuse
Église catholique romaine 95 %
Autres 5 %

En octobre 2002 a été réalisé le VIIIe recensement national de la population dominicaine : VIII Censo de Población y Vivienda 2002 [1]. La population était de 8 562 541 habitants. Pour mémoire, elle était de 894 665 en 1920 et de 3 047 070 en 1960.

Pour le détail de la population par province :

En 2003, la population de la République dominicaine était estimée à 8 715 602 habitants, soit une densité de 180 habitants au km². La plupart des Dominicains sont issus d’un métissage entre Noirs d'origine africaine et Espagnols (71 % de la population), les Blancs créoles représentent environ 16 % de la population, les Noirs 13 %. Près de 66 % sont urbanisés.

La République dominicaine compte également entre 500 000 et 700 000 immigrés haïtiens qui vivent essentiellement dans des bateys près des champs de culture de la canne à sucre. Les Haïtiens constituent la communauté la plus pauvres de ce pays. Beaucoup d'entre eux ne parlent que le créole haïtien qui constitue la seconde langue du pays après l'espagnol[2].

Évolution[modifier | modifier le code]

Dans la période 1960-1965, l'indicateur conjoncturel de fécondité dépassait les six enfants par femme, dans la pédiode 2000-2005, il était en dessous de trois enfants par femme.

L'espérance de vie durant la période 1950-1954 était pour les hommes de 44,7 ans et pour les femmes de 47,3 ans pour une moyenne de 46 ans, durant la période 2000-2004, celle-ci était de 67,8 ans pour les hommes, 72,4 ans pour les femmes pour une moyenne de 70,1 ans[3]

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]