Crurotarsi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Crurotarsien

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Exemples de crurotarsiens aujourd'hui disparus.
Dans le sens des aiguilles d'une montre
à partir d'en haut à gauche :
Longosuchus meani (un aetosaure),
Angistorhinus grandis, (un phytosaure),
Saurosuchus galilei (un rauisuchien),
Pedeticosaurus leviseuri (un sphenosuchien),
Chenanisuchus lateroculi (un dyrosauridé) et
Dakosaurus maximus (un thalattosuchien).

Classification
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Sous-embr. Vertebrata
Classe Sauropsida
Infra-classe Archosauromorpha
— non-classé — Archosauria

— non-classé —

Crurotarsi
Sereno & Arcucci, 1990

Classification phylogénétique

Position :

Les Crurotarsiens (Crurotarsi) est un groupe d'Archosauria. Ce clade a été proposé par Paul Sereno en 1991 pour remplacer celui de Pseudosuchia, il regroupe aujourd'hui les crocodiliens et d'autres taxons proches.

Description[modifier | modifier le code]

Outre les espèces de crocodiliens existantes, les fossiles de crurotarsiens découverts ont été datés de 251.0 à 189.6 Ma[1]. Les crânes sont massifs, contrairement par exemple à ceux des Ornithodiriens, le museau est étroit et il a parfois tendance à être allongé, le cou est court et fort. La posture est des os membres par rapports aux ceintures est typique. Le corps est souvent protégé par du cuir épais, avec des rangées de plaques protectrices. Le nombre d'espèce de plus de trois mètres est important, ce qui est rare par exemple chez les mammifères.

Systématique et taxonomie[modifier | modifier le code]

Histoire évolutive[modifier | modifier le code]

Ce clade est apparu à la fin du Trias vers 230 Ma. L'explosion radiative suite à l'extinction du Permien a permis l'émergence de nombreuses espèces carnivores, mais aussi des omnivores bipèdes et des herbivores, certaines espèces avec des tailles colossales d'autres de tailles de l'ordre des lézards actuels. Physiquement, ils devaient être très semblable aux dinosaures, d'ailleurs bon nombre de taxon ont été passés d'un groupe à l'autre. Le nombre des espèces de Crurotarsiens est bien plus élevée que le nombre de dinosaures au Trias, montrant ainsi qu'ils étaient bien plus adaptés à leur biotope que les dinosaures contemporains. Bon nombre de Crurotarsiens et de dinosaures partageaient les mêmes biotopes et ressources alimentaires. Les dinosaures les ont cependant surclassé, sans que la raison en soit connue. L'extinction du Trias-Jurassique d'il y a 200 Ma, due vraisemblablement à un bouleversements climatiques, a été particulièrement redoutable pour ce clade. Seul les Sphenosuchia et les Protosuchia survivent, puis seuls ces derniers, dans les eaux du Mésozoïque, prenant peu à peu la forme des crocodiliens modernes. Ils ne semblent pas avoir beaucoup évolué depuis le Crétacé.

Systématique[modifier | modifier le code]

Les Crurotarsiens font partie, par définition, d'un groupe frère de celui des Avemetatarsalia, taxon qui regroupe lui les oiseaux et les dinosaures. Cladogramme d'après Parrish (1993), Nesbitt (2003 & 2005), et Nesbitt & Norell (2006)[2]

Crurotarsi
|-?Doswellia
|-?Tarjadia
|-?Parringtonia
|-?Ctenosauriscidae
`--Crocodylotarsi
   |--Phytosauria
   `--Suchia
      |--Prestosuchidae
      |-?Turfanosuchus
      `--Rauisuchiformes
         |-?Revueltosaurus
         |--Aetosauria
         `--Rauisuchia
            |--Rauisuchidae
            `--Paracrocodylomorpha
               |--Gracilisuchus
               |--Poposauridae
               `--Bathyotica
                  |--Erpetosuchus
                  `--Crocodylomorpha

Taxonomie[modifier | modifier le code]

Le terme Crurotarsi a été construit à partir de terme grec et peut s'interpréter comme « cheville croisée ». Quatre genres y sont répertoriés Chirotherium, Isochirotherium, Sphingopus, Synaptichnium.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références taxonomiques[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • M. J. Benton, Vertebrate Paleontology, Blackwell Science,‎ 2004, 3rd ed.
  • (en) Paul Sereno, « Basal archosaurs: phylogenetic relationships and functional implications », Journal of Vertebrate Paleontology, vol. (Suppl.) 11,‎ 1991, pp. 1–51

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. (TPBD, 2008)
  2. « Crurotarsi », sur Mikko's Phylogeny