Corroy-le-Château

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Corroy (homonymie).
Corroy-le-Château
Le château de Corroy
Le château de Corroy
Administration
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Région Drapeau de la Région wallonne Région wallonne
Communauté Drapeau de la Communauté française de Belgique Communauté française
Province Drapeau de la province de Namur Province de Namur
Arrondissement Namur
Commune Gembloux
Code postal 5032
Zone téléphonique 081
Démographie
Gentilé Castellocorylétien(ne)
ou Coroyen(ne)
Population 1 136 hab.
Densité 127 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 32′ N 4° 39′ E / 50.533, 4.6550° 32′ Nord 4° 39′ Est / 50.533, 4.65  
Superficie 891 ha = 8,91 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Province de Namur

Voir sur la carte administrative de Province de Namur
City locator 14.svg
Corroy-le-Château

Géolocalisation sur la carte : Belgique

Voir la carte administrative de Belgique
City locator 14.svg
Corroy-le-Château

Géolocalisation sur la carte : Belgique

Voir la carte topographique de Belgique
City locator 14.svg
Corroy-le-Château

Corroy-le-Château (en wallon Côroe-l'-Tchestea) est une section de la ville belge de Gembloux située en Région wallonne dans la province de Namur. La tradition veut que ce lieu soit le repaire des "faisans" ( gentilé non officiel du village)

Le village est situé en Hesbaye belge, sur un petit affluent de l’Orneau, à 5 kilomètres au sud-ouest de la ville de Gembloux. Il possède un château fort de plaine, devenu depuis la seconde moitié du XIXe siècle siècle la demeure des marquis de Trazegnies, qui trouve ses origines dans la commune de Trazegnies, où se développa le marquisat des seigneurs de Trazegnies.

C’était une commune à part entière avant la réorganisation des communes de 1977.

Étymologie[modifier | modifier le code]

La plus ancienne trace manuscrite du village remonte à l’année 1127. Le village s’appelait alors Colroith, dérivation probable du bas latin Coruletum qui signifie « terrain planté de coudriers » (une noiseraie).

Origine et histoire[modifier | modifier le code]

Des traces d’activité humaine remontant à l’époque gallo-romaine ont été relevées. Un hameau au nord de Corroy s’appelle Villez, ce qui est quasi certainement une référence à une ancienne villa gallo-romaine: la grande voie romaine Bavay-Cologne passait d’ailleurs à quelque trois kilomètres au nord de Corroy.

L’agglomération était peu importante, bien qu’étant paroisse desservie par l’abbaye prémontrée de Floreffe (après 1121). L’histoire régionale se souvient du passage en 1119 de Norbert de Xanten, fondateur des prémontrés, accompagné de son discipleHugues de Fosses. Il y aurait accompli un miracle.

À partir du XIIIe siècle, l’histoire du village est étroitement liée à celle de son château, d'abord simple donjon construit pour la défense de la partie sud du duché de Brabant. Les premiers seigneurs furent les d’Orbais, puis, par héritage ou alliance, la famille de Sombreffe et les seigneurs de Perwez. Philippe de Vianden développe ensuite le donjon en un château fort dans les années 1270-1280. Aujourd'hui, le château est la demeure du marquis (Olivier) de Trazegnies d'Ittre.

Au Moyen Âge, le village semble prospère: le seigneur a droit de battre monnaie et y exerce la justice, un banquier lombard y a une officine et on mentionne même l’existence d’un hôtel-Dieu (hôpital).

Au XVIe siècle (1542) le village est incendié par les Gueldres. Beaucoup y perdent la vie. De nouveaux ravages et massacres ont lieu à la fin du XVIIe siècle, durant la guerre de la Ligue d'Augsbourg. Par trois fois, en moins de dix ans (1690, 1692 et 1695) le passage de troupes cause des dégâts. Église, château et village sont dévastés.

L’église Saint-Lambert

Quelques artisanats s’installent à Corroy au cours du XIXe siècle. On signale des métiers à tisser la toile et un moulin à vent. Une usine à fabriquer de la poudre à canon y existe de 1841 à 1864, avant qu'un grave accident en 1860 ne cause son déclin et sa fermeture.

Patrimoine[modifier | modifier le code]

Le château de Corroy est un château fort de plaine construit au début du XIIe siècle. L’édifice est bien conservé et est classé au rang des demeures remarquables de Belgique; Il est le cadre de réjouissances médiévales tous les printemps.

Article détaillé : Château de Corroy-le-Château.

L’église Saint-Lambert date également du XIIIe siècle. Outre les belles pierres tombales que l’on peut voir dans le chœur l’église renferme un patrimoine mobilier (crucifix, fonts baptismaux, autel latéral, etc)

La ferme du Marais est un ensemble de bâtiments datant du XVIIe siècle. Le village contient plusieurs autres fermes hesbignonnes.

Une maison du XVIIIe siècle est visible à la rue de la Maison d’Orbais.

Sur les autres projets Wikimedia :