Corey Gaines

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gaines.
Corey Gaines Portail du basket-ball
Fiche d’identité
Nom complet Corey Yasuto Gaines
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Naissance 1er juin 1965 (49 ans)
Los Angeles
Taille 1,9 m (6 3)
Situation en club
Poste arrière
Carrière universitaire ou amateur
1983-1986
1987-1988
Bruins d'UCLA
Lions de Loyola Marymount
Draft NBA
Année 1988
Position 65e
Franchise SuperSonics de Seattle
Carrière professionnelle *
Sélection en équipe nationale **
1989
1990
1991
1994
1995
Nets du New Jersey
76ers de Philadelphie
Nuggets de Denver
Knicks de New York
76ers de Philadelphie
2,1
1,1
8,3
1,8
5,0[1]
Carrière d’entraîneur
2006-2007
2008-2013
Mercury (ass.)
Mercury

* Points marqués dans chaque club comptant pour le championnat
national et les compétitions nationales et continentales.
** Points marqués pour l’équipe nationale en match officiel.

Corey Gaines, né le 1er juin 1965 à Los Angeles, est un joueur et un entraîneur américain de basket-ball.

Son père est afro-américain et sa mère d'ascendance japonaise[2].

Carrière[modifier | modifier le code]

Joueur[modifier | modifier le code]

À Loyola Marymont, il remporte 26 victoires consécutives avec ses coéquipiers Bo Kimble et Hank Gathers[3].

Drafté au 3e tour (65e choix) par les SuperSonics de Seattle en 1988 à sa sortie des universités d'UCLA puis de Loyola Marymount, il joue cinq saisons en NBA pour quatre franchises différentes : Nets du New Jersey (1988–1989), 76ers de Philadelphie (1989–1990), 1994–1995), Nuggets de Denver (1990–1991) et les Knicks de New York (1993–1994, années des finales NBA). En 80 rencontres, il marque un total de 248 points.

Il joue également en Europe (Galatasaray, Hapoel Eilat, Maccabi Haifa, Rishon LeZion, Pesaro...), au Japon[4] et dans les migues mineures américaines (Racers d'Omaha, Thunder de Quad City, Skyforce de Sioux Falls, Sun Kings de Yakima).

Entraîneur[modifier | modifier le code]

En 2003, il est joueur et assistant coach avec le Jam de Long Beach in 2003, qui remporte le championnat ABA avec des anciens joueurs NBA comme Matt Barnes, Matt Carroll, Yuta Tabuse et Dennis Rodman.

Assistant chargé de l'attaque de Paul Westhead au Mercury depuis 2006, la franchise établit de nouveaux records de points marqués sur les saisons 2006 (87,1) et 2007 (89,0)[3].

Le 7 novembre 2007, il devient coach du Mercury de Phoenix pour remplacer Paul Westhead[5]. Westhead était son coach lors de sa formation universitaire, où il était connu pour sa priorité donné au jeu rapide et à l'attaque, philosophie qu'il a appliquée dans ses diverses expériences et que le Mercury conserve[3].

En 2009, il mène le Mercury à leur second titre WNBA. Diana Taurasi est alors la seconde joueuse de WNBA à remporter le titre de meilleur marqueuse de la saison régulière, le titre de MVP du championnat et des finales, et le championnat[6]

En novembre 2011, il est promu manager général du Mercury, succédant à Ann Meyers-Drysdale. Il est également asiatnt coach pour les Suns de Phoenix pendant les saisons NBA.

Il est remercié de ses fonctions les 8 août 2013 en raison des résultats insuffisants de l'équipe malgré le retour de Diana Taurasi et l'arrivée de la rookie Brittney Griner[7].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Corey Gaines », NBA (consulté le 9 août 2013)
  2. «  Inspire Yourself », The Huffington Post,‎ 9 février 2012 (consulté le 9 août 2013)
  3. a, b et c « Coach Bio », WNBA (consulté le 9 août 2013)
  4. « Mercury's Oga making mark », japantimes.co,‎ 24 août 2008 (consulté le 9 août 2013)
  5. « Gaines announced as Head Coach of the Phoenix Mercury »
  6. « Taurasi, Pondexter lead Mercury to second title in three years », www.espn.com (consulté le 2009-10-10)
  7. « Phoenix Mercury fires head coach and general manager Corey Gaines », Love Women's Basketball,‎ 8 août 2013 (consulté le 9 août 2013)

Liens externes[modifier | modifier le code]