Communauté internationale

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Entrée vers le palais des Nations, siège de l'ONU à Genève.

Le terme de Communauté internationale est une expression politique désignant de façon imprécise un ensemble d'États influents en matière de politique internationale. Il peut désigner :

Utilisation politique et médiatique[modifier | modifier le code]

Cette expression est souvent employée par les médias[2]. En fait, elle n'a de sens que quand les pays du monde s'expriment massivement sur un sujet. Il n'existe pas de ligne précise définissant à partir de quel moment il y a intervention de la communauté internationale dans une affaire locale. De plus, le nombre de pays n'est pas un critère suffisant, l'expression sous-entendant que les pays se mêlant de l'affaire représentent un poids important dans la politique internationale. De même, la question de la reconnaissance par la communauté internationale de l'indépendance d'un État n'est pas très précise, puisque souvent un État cherchant à établir son indépendance est reconnu ou non suivant les intérêts politiques des autres États.

On rencontre souvent l'expression « la communauté internationale est divisée » quand des blocs ou pays importants s'expriment en sens contraire dans une affaire internationale (tel l'avis mitigé sur la guerre en Irak). En fait, on peut parler de division de la communauté internationale quand les pays les plus influents tels que les États-Unis, la Russie ou la Chine s'opposent au reste de l'Organisation des Nations unies[3].

Pour le linguiste et philosophe américain Noam Chomsky, l'utilisation politique de l'expression communauté internationale est généralement contraire à son littéral[1]. Bien que son sens littéral semble désigner de façon approximative les États membres de l'ONU, elle désigne le plus souvent uniquement la position des États-Unis et de ses États clients[1].

Il remarque : « Lorsque le terme communauté internationale est utilisé en Occident, la communauté internationale désigne les États-Unis et quiconque va dans son sens. Si le monde, la majorité du monde, s'oppose, ils ne font juste pas partie de la communauté internationale. »[4]

Utilisation juridique[modifier | modifier le code]

La valeur juridique de cette notion politique est discutée :

Approches sociologiques[modifier | modifier le code]

La notion de communauté internationale a été interrogée par la sociologie pragmatique à propos notamment des instances juridiques ou morales invoquées par les mobilisations internationales[7].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Site officiel de Noam Chomsky publication intitulée The Crimes of 'Intcom', Foreign Policy, September, 2002
  2. [1] Google News
  3. Exemple sur RTBF.be: guerre au Liban en 2006
  4. Thenewstribe, interview de Noam Chomsky du 14 juin 2012 « Where the term (international community) is used in the West, the international community refers to the United States and anyone who happens to be going along with it. If the world happens to be, most of the world is opposed, they’re just not part of the international community. »
  5. Par exemple David W. Kennedy (en).
  6. Par exemple Alfred Verdoss (de), Bruno Simma (en), Christian Tomuschat (en), Mireille Delmas-Marty, Jurgen Habermas.
  7. Francis Chateauraynaud, Une entéléchie d'après la guerre froide. Note sur les modes d'existence de la communauté internationale

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :