Colby Rasmus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pix.gif Colby Rasmus Baseball pictogram.svg
Colby Rasmus April 2014.jpg
Agent libre
Voltigeur de centre
Frappeur gaucher  Lanceur gaucher
Premier match
7 avril 2009
Statistiques de joueur (2009-2014)
Moyenne au bâton ,246
Circuits 116
Points produits 352
Équipes

Colby Ryan Rasmus (né le 11 août 1986 à Columbus, Géorgie, États-Unis) est un joueur de champ extérieur de la Ligue majeure de baseball. Il est présentement agent libre après avoir joué pour les Cardinals de Saint-Louis et les Blue Jays de Toronto.

Vie personnelle[modifier | modifier le code]

Colby Rasmus joue de 2009 à 2011 pour les Cardinals de Saint-Louis.

Colby Rasmus a trois frères, plus jeunes, qui pratiquent le baseball[1] : Cory Rasmus est un lanceur qui a fait ses débuts en MLB en 2013, Casey est un receveur des ligues mineures dans l'organisation des Cardinals de Saint-Louis[2] et Cyle Rasmus est un lanceur qui jouait en 2012 à l'Université Columbus State en Géorgie[3].

Carrière[modifier | modifier le code]

Cardinals de Saint-Louis[modifier | modifier le code]

Après des études secondaires à la Russell County High School de Seale (Alabama), Colby Rasmus est drafté le 7 juin 2005 par les Cardinals de Saint-Louis au premier tour de sélection (28e choix)[4]. Il perçoit un bonus d'un million de dollars à la signature de son premier contrat professionnel le 10 juin 2005[5].

Rasmus passe quatre saisons en Ligues mineures. Durant cette période, il est sélectionné en équipe nationale des États-Unis pour les Jeux olympiques de Pékin mais n'a pas joué en raison d'une blessure au genou[6].

Colby Rasmus joue en 2009 sa saison recrue en Ligue majeure avec les Cardinals de Saint-Louis. Il joue son premier match le 7 avril 2009[7] et devient dès lors titulaire dans le champ centre.

Un conflit supposé entre le manager des Cardinals Tony La Russa et Colby Rasmus défraie la manchette en 2011. La Russa déclare aux médias que le jeune joueur n'est pas à l'écoute des instructeurs de l'équipe et ne cherche pas à s'améliorer[8]. Il refuse de faire jouer Rasmus en maintes occasions. La Russa sous-entend que Tony Rasmus, entraîneur de baseball dans un high school et père de Colby, a trop d'influence sur son fils[9].

Blue Jays de Toronto[modifier | modifier le code]

Saison 2011[modifier | modifier le code]

Le 27 juillet 2011, les Cardinals échangent Rasmus aux Blue Jays de Toronto en compagnie des lanceurs Brian Tallet, Trever Miller et P. J. Walters, en retour du voltigeur Corey Patterson et des lanceurs Edwin Jackson, Marc Rzepczynski et Octavio Dotel[10].

La fin de saison de Rasmus chez les Jays n'est pas très bonne : il ne frappe que pour, 173 avec trois points produits en 35 matchs. Sa moyenne est de, 225 en 129 parties au total pour Saint-Louis et Toronto en 2011, avec 14 circuits et 53 points produits.

Saison 2012[modifier | modifier le code]

En 151 matchs en 2012 pour Toronto, il égale son record personnel de 23 circuits en une année et produit un nouveau sommet de carrière de 75 points. En revanche, sa moyenne de présence sur les buts de ,289 n'est pas très bonne.

Saison 2013[modifier | modifier le code]

Il obtient des Jays en janvier 2013 un nouveau contrat d'une année[11] et réplique avec une bonne saison : malgré 33 matchs joués de moins en 2013, il égale presque son total de coups de circuit de l'année précédente, avec 22 longues balles et 66 points produits. En 118 matchs, il frappe pour ,276 et est nommé meilleur joueur défensif de la saison chez les Jays[12].

Saison 2014[modifier | modifier le code]

De retour à Toronto sur un nouveau contrat d'un an[13], Rasmus est limité à 104 parties en 2014 et ne peut faire mieux qu'une moyenne au bâton de ,225 et une moyenne de présence sur les buts de ,287. Il claque 18 circuits et produit 40 points. Déçu de ses performances, les Blue Jays ne lui font débuter qu'un seul match en septembre, le dernier mois de la saison, et lui indiquent qu'ils ne l'invitent pas à revenir le printemps suivant[14].

Statistiques[modifier | modifier le code]

Statistiques de frappeur en saison régulière[15]
Saison Équipe G AB R H 2B 3B HR RBI SB BA
2009 Saint-Louis 147 474 72 119 22 2 16 52 3 .251
2010 Saint-Louis 144 464 85 128 28 3 23 66 12 .276
Totaux 291 938 157 247 50 5 39 118 15 .263
Statistiques de frappeur en séries éliminatoires[15]
Saison Équipe G AB R H 2B 3B HR RBI SB BA
2009 Saint-Louis 3 9 1 4 3 0 0 1 0 .444
Totaux 3 9 1 4 3 0 0 1 0 .444

Note : G = Matches joués ; AB = Passages au bâton; R = Points ; H = Coups sûrs ; 2B = Doubles ; 3B = Triples ;
HR = Coup de circuit ; RBI = Points produits ; SB = Buts volés ; BA = Moyenne au bâton.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Sibling rivalry: Blue Jays’ Colby Rasmus may face brother Cory in series against Atlanta Braves, Curtis Rush, Toronto Star, 27 mai 2013.
  2. (en) Statistiques de Casey Rasmus, baseball-reference.com.
  3. (en) Rasmus' Q-C stop a family affair, Steve Batterson, Quad-City Times (en), 7 juin 2012.
  4. (en) « 1st Round of the 2005 MLB June Amateur Draft », sur baseball-reference.com.
  5. (en) Fiche de Colby Rasmus sur thebaseballcube.com.
  6. (en) « Knee injury will sideline Redbirds' Colby Rasmus for next month », The Commercial Appeal, Memphis (Tennessee), 23 juillet 2008.
  7. (en) Rapport du match PIT-STL du 7 avril 2009, sur twins.mlb.com.
  8. (en) Prelude to a trade? Tony La Russa says Colby Rasmus “doesn’t listen” to Cardinals coaches, Aaron Gleeman, NBC Sports, 27 juillet 2011.
  9. (en) Rasmus' dad blasts Tony La Russa, Bob Elliott, Toronto Sun, 27 juillet 2011.
  10. (en) Jackson to Cards, Rasmus to Jays in big swap, Joey Nowak / MLB.com, 27 juillet 2011.
  11. (en) Blue Jays re-sign Colby Rasmus, bring back Adam Loewen, La Presse canadienne, 14 janvier 2013.
  12. (en) Rasmus recognized as Blue Jays' best defender, Gregor Chisholm / MLB.com, 7 novembre 2013.
  13. (en) Colby Rasmus, Brett Cecil, Esmil Rogers re-sign with Blue Jays, La Presse canadienne, 17 janvier 2014.
  14. (en) Blue Jays’ Colby Rasmus bids farewell to Toronto and heads for the Montana wilderness, John Lott, National Post, 30 septembre 2014.
  15. a et b (en) Statistiques de Colby Rasmus en Ligue majeure sur baseball-reference.com

Liens externes[modifier | modifier le code]