Claude Frollo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Frollo.
Claude Frollo
Personnage de fiction apparaissant dans
Notre-Dame de Paris

Frollo recueille Quasimodo enfant, Paris, Bibliothèque nationale de France.
Frollo recueille Quasimodo enfant, Paris, Bibliothèque nationale de France.

Naissance 1446
Origine France
Décès 1482
Sexe Masculin
Activité(s) Archidiacre de Notre-Dame
prêtre
alchimiste
Caractéristique(s) intellectuel, passionné des sciences
Entourage Quasimodo (l'enfant qu'il a élevé)
Jehan Frollo (son frère cadet)
Ennemi(s) Phœbus de Châteaupers

Créé par Victor Hugo
Roman(s) Notre-Dame de Paris

L'archidiacre Claude Frollo est un des personnages centraux du roman Notre-Dame de Paris de Victor Hugo.

Archidiacre de Notre-Dame de Paris, prêtre et alchimiste, Claude Frollo est l'archétype de l'intellectuel, passionné de science, quêteur d'absolu. Sa découverte tardive de l'amour, de la femme, du corps, dans sa passion pour Esméralda, bouleversera tout ce qui le structurait au préalable. Perdu par cette révélation, il entraînera dans sa chute la jeune fille, ainsi que ses proches.

Biographie[modifier | modifier le code]

Victor Hugo fait naître Claude Frollo en 1446, d'une famille de petite noblesse ayant hérité du fief de Tirechappe. Destiné dès l'enfance à l'état ecclésiastique, il fait ses études au collège de Torchi. Élève brillant, il se retrouve à dix-huit ans docteur des quatre facultés, théologie, droit, médecine et arts.

En 1466, ses parents succombent à l'épidémie de peste. Frollo, orphelin, prend alors en charge son jeune frère nouveau-né, Jehan. La même année, il recueille un enfant abandonné, difforme, qu'il élèvera et nommera Quasimodo.

À l'automne 1481, une jeune danseuse tsigane, Esméralda, vient se produire sur le parvis de Notre-Dame. Il en tombe profondément amoureux. Pour se libérer de sentiments qu'il juge coupables, il fait interdire le parvis de la cathédrale à la jeune fille, sans succès. Le 6 janvier 1482, il tente de l'enlever avec l'aide de Quasimodo, mais elle lui échappe. Il la dénonce ensuite à l'official, en l'accusant de sorcellerie. À trois reprises, il tentera de posséder Esméralda par la force ou la menace d'une condamnation à mort, sans y parvenir.

En juillet 1482, Esméralda est livrée au bras séculier. Alors qu'elle est pendue au gibet en place de Grève, Frollo est précipité du haut des tours de Notre-Dame par Quasimodo, qui venge ainsi l'Égyptienne. Frollo meurt en même temps que la jeune fille.

Caractère[modifier | modifier le code]

Frollo est le modèle de l'intellectuel, du scientifique chercheur d'absolu. Bien que le public ait généralement donné la primeur aux autres personnages de Notre-Dame de Paris, tels que Esméralda ou Quasimodo, Frollo en demeure le héros central, auquel Hugo donne des traits pour partie autobiographiques. Les évènements du roman sont décrits à travers le regard de l'archidiacre, à travers l'évolution de sa passion : passion intellectuelle pour la science et pour Dieu, amour paternel pour son frère, miséricorde pour Quasimodo, sollicitude envers ses élèves, passion charnelle pour Esméralda. Mais, contrairement à Faust, aucun de ces amours ne saura aboutir, et tout se précipitera dans le drame et la destruction.

Le personnage de Frollo possède un caractère extrêmement complexe : idéaliste, conquérant dans son œuvre, sévère dans sa doctrine, miséricordieux envers les plus petits, violemment passionné mais toujours chaste, cette complexité le rend profondément humain. La force que Hugo donne à son personnage, tant dans sa soif de connaissance que dans son désir pour la bohémienne, cette puissance extrême qui l'habite à la fois dans son esprit et dans sa chair, cette volonté de conquête et de possession en font un héros romantique et tragique, à tout le moins en décalage avec l'esprit de l'époque où il vit. Passionné, malheureux, incompris mais personnage d'exception, en vrai héros romantique exilé en un siècle où ses idéaux commencent à se trouver désavoués, la figure de Frollo est d'autant plus tragique que ses interdits sont intérieurs.

L'impossibilité dans laquelle il se trouve de réaliser ses ambitions et sa volonté de puissance le fera basculer dans la mort, détruisant au passage tout ce qu'il avait édifié dans l'œuvre de sa vie, science, religion, paternité, maîtrise, amour, et entraînant dans cette destruction ceux qui en étaient les involontaires protagonistes.

Liens externes[modifier | modifier le code]