Chréa

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Chréa
Place centrale de Chréa
Place centrale de Chréa
Noms
Nom algérien الشريعة
Administration
Pays Drapeau de l'Algérie Algérie
Wilaya Blida
Daïra Ouled Yaich
Code ONS 0908
Démographie
Population 783 hab. (2008[1])
Densité 9,8 hab./km2
Géographie
Coordonnées 36° 25′ 32″ N 2° 52′ 36″ E / 36.42556, 2.8766736° 25′ 32″ Nord 2° 52′ 36″ Est / 36.42556, 2.87667  
Altitude 1 927 m
Superficie 80,29 km2
Localisation
Localisation de la commune dans la wilaya de Blida
Localisation de la commune dans la wilaya de Blida

Géolocalisation sur la carte : Algérie

Voir la carte administrative d'Algérie
City locator 14.svg
Chréa

Géolocalisation sur la carte : Algérie

Voir la carte topographique d'Algérie
City locator 14.svg
Chréa

Chréa (en arabe : الشريعة), est une commune de la wilaya de Blida en Algérie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

La commune de Chréa est située au sud de la wilaya de Blida, sur les hauteurs de la ville de Blida, à environ 18 km au sud-est de Blida et à environ 64 km au sud-ouest d'Alger.

Communes limitrophes de Chréa
Blida Ouled Yaïch, Guerouaou, Soumaa Bouinan
Bouarfa Chréa Hammam Melouane
Bouarfa  ? (wilaya de Médéa) Hammam Melouane

Relief et hydrologie[modifier | modifier le code]

La commune est située à plus de 1 500 mètres d'altitude.

Transports[modifier | modifier le code]

Chréa est accessible par :

Localités de la commune[modifier | modifier le code]

Lors du découpage administratif de 1984, la commune de Chréa est constituée à partir des localités suivantes[2] :

  • Chréa
  • Hakou Ferraoun
  • Agueni Marmoucha
  • Kheddaoua
  • Beni Sbiha (II)
  • Bouhartite
  • Kerrache Beni Ali
  • Oued Aberrar
  • Bouhadjar
  • Ghellaie
  • Blithou
  • Amehach
  • Bouhandès
  • Hannous

Histoire[modifier | modifier le code]

Après la guerre de 14-18, un blidéen Gabriel Gelly, ayant été gravement gazé, se voit recommander la montagne, l'air pur, en un mot, l'altitude. Ne pouvant aller vivre en France, il a l'idée de planter sa tente à Chréa. Ce, au sens propre du terme. Il vit sous une guitoune.

De nombreux chasseurs viennent à Chréa dont les alentours sont très giboyeux et Gabriel Gelly a alors l'idée de tenir une sorte de cantine.

Puis, quelques skieurs se risquent à monter, sac et skis sur le dos, car la route carrossable s'arrête aux Glacières, pour le plaisir de glissades bien modestes.

Chréa a été créé par ce « poilu » Gabriel Gelly, connu de tous sous le nom amical de Père Gelly qui fit construire à 1 550 mètres d’altitude le premier hôtel le seul à l'époque, l'Hôtel des Cèdres.
de ce qui deviendra une station estivale très fréquentée.


On y accède à partir de Blida par une route en lacets de 19 kilomètres avec une dénivelée de 1 200 mètres.

Station estivale[modifier | modifier le code]

En 1911, pour éviter des constructions sans plan d'ensemble et le déboisement, le Conseil municipal de Blida décide de créer une station estivale dans cette partie de l'Atlas Blidéen.

En 1913, la forêt est déclarée Parc National de Chréa, confirmé par arrêté gouvernemental du 3 septembre 1925.

Chréa, jusqu'en 1956, dépendait de Blida qui en avait fait une station climatique, à 70 km d'Alger.

En 1946, la ville de Blida demande à Monsieur Socart, architecte du Gouvernement Général, d'établir un projet d'extension de Chréa.

La loi de réforme communale de 1956, fait de Chréa une nouvelle commune distincte de Blida qui est amputée d'une partie des territoires des Sidi Fodhil, des Beni Salah, des Ghellaie, des Ferroukra et des Bena Messaoud.

La nouvelle commune avait ainsi une superficie d'environ 10 000 hectares et une population évaluée de 6 ou 7 000 habitants pour la plupart en Douars.

Sports d'hiver en Algérie[modifier | modifier le code]

On comprendra facilement que, au cours de la mauvaise saison, certaines régions de notre colonie puissent se prêter à la pratique des Sports d'hiver. En fait, la pratique de ces Sports est très en honneur et le nombre de ceux qui s'y livrent est infiniment plus élevé qu'on ne pourrait le supposer.

Jusqu'ici, seul, le Parc National de Chréa a été méthodiquement organisé dans ce but. Dès que la neige a recouvert les pentes du Kef Chréa (1 497 m.) et du pic d'Abd el Kader (1 629 m.) , le Ski-Club algérien organise un service de renseignements, qui informe, chaque jour, les Skieurs. de l'état de la neige, afin qu'ils ne se dérangent qu'à bon escient. Il existe des pistes de saut, des concours sont organisés et des fêtes très suivies sont données, par le Ski­Club. Au cours de ces fêtes, on se livre avec entrain à la pratique de tous les sports d'hiver.

Or Chréa n'est qu'à 22 kilomètres de Blida, qui elle-même n'est distante d'Alger que de 51 kilomètres. Une route excellente, praticable aux automobiles, conduit de Blida à Chréa, où sont construits des hôtels très confortables.

Le terrain de Ski se trouve donc à 2 h. 1/2 ou 3 heures d'Alger. Il est bon que cela soit connu.

D'autre part, si Chréa est le seul endroit où fonctionne un Ski-Club, il en est d'autres où l'on peut pratiquer, à sa guise, tous les sports d'hiver.

Le ski-club[modifier | modifier le code]

La région était connue pour les « glacières », cavités naturelles aménagées à 1 000 mètres d’altitude, qui fournissaient en glace Blida et Alger pendant la saison d’été.

La création du ski club dans les années 1920 marquera le lancement de la station qui se couvrira de chalets et de villas construits sur des terrains cédés par les Eaux et Forêts sous bail emphytéotique. (99 ans)

Plus tard, un grand centre des « enfants à la montagne » sera créé et suivit dans les années 1940 d’une « auberge de la jeunesse » destinée aux adolescents. Le ski-club : Toutes les administrations, quelques cités de la plaine possédaient des maisons de vacances à Chréa, la plus importante étant l'Aérium de la ville d'Alger ; il accueillait 300 ou 350 enfants de toutes confessions, nécessiteux pour la plupart ; cet établissement assurait, en plus des soins, la scolarisation de ces enfants en 8 classes qui fonctionnaient toute l'année.

Évidemment, Chréa est une création française

Commune de plein exercice[modifier | modifier le code]

En 1956, Chréa sera détachée de Blida et érigée en commune de plein exercice sur un territoire d’environ 10 000 hectares.

Chréa possèdait une charmante église. On y célèbrait tous les offices ainsi que les fêtes carillonées. Pour la messe de Noël, l'église était décorée, une crêche y était installée et c'était une grande joie d'aller à la Messe de Minuit sous la neige.

Station de Sports[modifier | modifier le code]

Selon la légende, c'est un "poilu" blidéen, du nom de Gabriel Gelly connu par "Père Gelly", qui ayant été gravement gazé, aurait eu l'idée de planter sa tente traditionnelle (une guitoune) à Chréa, pour profiter de l'air pur, et qui aurait construit le premier hôtel-restaurant, l'Hôtel des Cèdres, attirant les premiers sportifs [3].

Économie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. [PDF]Recensement 2008 de la population algérienne, wilaya de Blida, sur le site de l'ONS.
  2. Journal officiel de la République Algérienne, 19 décembre 1984. Décret no 84-365, fixant la composition, la consistance et les limites territoriales des communes. Wilaya de Blida, page 1491.
  3. Erreur de référence : Balise <ref> incorrecte ; aucun texte n’a été fourni pour les références nommées ee.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]