Chêne du Liban

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le chêne du Liban (Quercus libani) est un arbre monoïque de la famille des Fagacées originaire d'Asie mineure (Syrie). Il est peu répandu en dehors de cette zone et des arboretum où il a été importé, en France, en 1855.

Description[modifier | modifier le code]

Le port arrondi du Chêne du Liban.

Le chêne du Liban a un port arrondi et peut atteindre une hauteur de 10 mètres.

Il est rustique jusqu'en zone USDA 6.

Ses feuilles dentées vertes sont caduques ou semi-persistantes. Elles mesurent 3 cm de large et 10 cm de long et ressemblent à celles d'un châtaignier.

Ses fleurs en longs filaments sont précoces (fin mars).

Les glands sessiles mesurent 2 à 3 cm de diamètre.

Culture[modifier | modifier le code]

Le chêne du Liban supporte tous types de sols (acide, neutre ou alcalin).

Les glands perdent rapidement leur pouvoir germinatif. Mieux vaut les semer dès leur maturité à leur emplacement définitif car l'espèce supporte mal les transplantations. Ils peuvent ne germer que la deuxième année.

Utilisation[modifier | modifier le code]

Ses glands permettent de fabriquer une farine comestible, et torréfiés, un café de substitution.

Un mulch de ses feuilles écarte les vers et les limaces mais on ne doit pas utiliser les jeunes feuilles car elles ont un effet inhibiteur sur la croissance des plantes (allélopathie).

Histoire[modifier | modifier le code]

L'espèce est évoquée dans le Livre d'Osée :

Os 14:6 - je serai comme la rosée pour Israël, il fleurira comme le lis, il enfoncera ses racines comme le chêne du Liban ;

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :