Guillaume-Antoine Olivier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Olivier.

Guillaume-Antoine Olivier

Description de cette image, également commentée ci-après

Guillaume Antoine Olivier

Naissance 19 janvier 1756
Les Arcs (France)
Décès 1er octobre 1814
Lyon (France)
Nationalité Français
Champs Sciences naturelles :
naturalisme
entomologie
Diplôme Faculté de Médecine de Montpellier

Guillaume-Antoine Olivier[1] est un naturaliste et un entomologiste français, né le 19 janvier 1756 aux Arcs près de Toulon et mort le 1er octobre 1814 à Lyon.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il fait ses études de médecine à la Faculté de Médecine de Montpellier. Il découvre l'histoire naturelle au contact de Pierre Marie Auguste Broussonet (1761-1807). Il exerce la médecine dans sa ville natale mais il trouve cet emploi sans intérêt et peu rémunérateur. Gigot D'Orcy, détenteur d'une très riche collection minéralogique et entomologique, l'engage pour aller récolter des insectes aux Pays-Bas, en Grande-Bretagne et dans d'autres pays.

C'est cet emploi qu'il lui permet de rédiger les articles sur les insectes et les araignées de l’Encyclopédie méthodique (1789-1825, 10 volumes, 389 planches) et, plus tard, son grand travail sur les coléoptères (Entomologie ou Histoire naturelle des insectes, avec leurs caractères génériques et spécifiques, leur description, leur synonymie et leur figure enluminée, 1789-1808, 6 volumes, 363 planches).

Il fait un grand voyage de six années au Moyen-Orient et visite notamment l'Empire ottoman, la Perse et l'Égypte. Il rassemble une collection considérable et revient en France en 1798. Elle est aujourd'hui conservée au Muséum national d'histoire naturelle de Paris (une petite partie est au Muséum d'Édimbourg). Il publie en 1807 le compte rendu de son voyage sous le titre de Voyage dans l'Empire Ottoman, l'Égypte et la Perse (Paris, 3 volumes).

Il est membre de l'Académie des sciences de Paris le 5 germinal an VIII (26 mars 1800) et devient peu après professeur de zoologie à l'École vétérinaire d'Alfort.

Il est l'ami de Johan Christian Fabricius (1745-1808) ainsi que le patron et le protecteur de Pierre André Latreille (1762-1833) notamment durant la période tourmentée de la Révolution.

Liste partielle des publications[modifier | modifier le code]

  • Voyage dans l'Empire Othoman, l'Égypte et la Perse, fait par ordre du gouvernement pendant les six premières années de la République. Paris, H. Agasse, 1801-1807, 3 volumes.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Ne pas le confondre avec Guillaume Olivier dit Olivier de Corancez (1734-1810), journaliste, propriétaire de Journal de Paris.

Annexes[modifier | modifier le code]

Sources et bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Olivier est l’abréviation botanique officielle de Guillaume-Antoine Olivier.
Consulter la liste des abréviations d'auteur ou la liste des plantes assignées à cet auteur par l'IPNI