Olivetti

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Olivetti est une société italienne fondée par Camillo Olivetti en 1908 à Ivrée[1]. Sous l'égide de la famille Olivetti, la société est devenue un des leaders mondiaux dans la fabrication de machines à écrire mécaniques, puis électriques.

Histoire[modifier | modifier le code]

Machine à écrire Valentine (1969) de Ettore Sottsass

En 1908, Camillo Olivetti ouvre la première fabrication de machines à écrire d'Italie. Trois ans plus tard, Olivetti lance sa première machine : la M1. Le fils de Camillo, Adriano Olivetti, nommé directeur général en 1933 développe la société jusqu'à sa mort en 1960[1].

La société se développe ensuite dans l'informatique. Elle est alors l'une des plus grandes multinationales de la péninsule, jusqu'à sa reconversion dans les télécommunications au début des années 1990. En effet, la crise informatique mondiale a entraîné de lourdes restructurations de son outil industriel (lequel avait employé jusqu'à 20 000 salariés dans la région d'Ivrea).

En 2003, l'opérateur national Telecom Italia a lancé une OPA sur Olivetti, devenant ainsi le plus grand opérateur de télécommunication de la péninsule.

Galerie[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir
Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Charlotte Fiell, Peter Fiell, Design of the 20th Century, Cologne, Tashen,‎ 1999 (ISBN 3-8228-5873-0)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Charlotte Fiell, Peter Fiell 1999, p. 526-529

Liens externes[modifier | modifier le code]