Brunonides

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les Brunonides (ou Brunoniens, allemand: Brunonen, Latin: Brunones, c'est-à-dire les Brunons) sont une famille noble de Saxe qui au Xe et XIe siècle détenait des domaines en Ostphalie (autour de Brunswick) et en Frise.


Origine[modifier | modifier le code]

Les Brunonides revendiquaient être les descendants du duc Bruno de Saxe († 880) fils ainé de Liudolf de Saxe ce qui faisait d'eux la lignée ainée des Liudolfides à laquelle appartenait également les empereurs Ottoniens. Ce lien de parenté est considéré comme envisageable dans la mesure où les noms Bruno et Liudolf sont également portés par les Brunonides, et que leurs domaines se trouvent dans la même région que ceux des premiers Liudolfides. Les contemporains semblent avoir considéré les Brunonides comme une lignée masculine parente des rois Ottoniens comme le démontre la candidature au titre royal de Bruno Ier, comte de Brunswick. Cependant rien ne prouve que les Brunonides étaient des parents des Liudolfinges, car l'on ne sait rien des enfants du duc Bruno.

Les plus anciens domaines des Brunonides étaient localisés dans le Derlingau, à partir desquels ils étendent leur aire d'influence sur les contrées voisines. La cité de Brunswick, située dans l'ouest du Derlingau, devient le centre du comté au IXe ou Xe siècle; selon les légendes, Brunswick dont le nom signifie littéralement « la cité de Brun » fut fondée par un Brunonide nommé « Bruno » sans que l'on sache lequel. Leur comté est ensuite connu comme le comté de Brunswick. Le plus ancien Brunonide (allemand: Brunoner) connu est le comte Liudolf, mentionné en 942. Le premier membre certain de la famille est Bruno Ier comté de Brunswick, attesté à partir de 991. Le comte Bruno Ier tente sans succès de succéder à Othon III du Saint-Empire en 1002 comme Roi des Romains. En 1067, le petit-fils de Bruno Egbert reçoit le Margraviat de Misnie de l'empereur Henri IV du Saint-Empire. Son fils , Egbert II de Misnie, s'oppose au même souverain et perd ses droits sur la Misnie et la Frise.

La mort d'Egbert II de Misnie marque la fin de la lignée des Brunonides. La sœur Egbert II, Gertrude de Brunswick, a une fille avec son second époux, Henri le Gros, Margrave de Frise de la maison de Northeim. Cette fille , Richenza de Nordheim († 1141) épouse Lothaire de Supplinbourg, duc de Saxe qui devient empereur . Leur fille Gertrude († 1143) épouse à son tour Henri le Fier duc de Saxe et duc de Bavière, un membre de la maison des Welfs. Par ce biais la lignée des Welfs hérite les domaines des Brunonides autour de Brunswick, qu'ils contrôlent jusqu'au XXe siècle.

Généalogie[modifier | modifier le code]

  1. Bruno Ier de Brunswick († 1015/16), épouse Gisèle de Souabe (né vers 990; † 15 Février 1043 à Goslar) veuve elle épouse en 1016/17 Conrad II († 1039))
    1. Liudolf († 23 avril 1038), épouse Gertrude de Frise († 1077)
      1. Bruno II (né vers 1024; † 26 juin 1057), Margrave de Frise
      2. Egbert I († 1068), épouse Irmgarde de Suse
        1. Egbert II († 1090), épouse Oda d'Orlamünde.
        2. Gertrude de Brunswick († 1117), épouse Dietrich de Katlenburg († 1085) puis Henri de Nordheim, Margrave de Frise († 1101) enfin Henri Ier, Margrave Marche de l'Est saxonne(† 1103)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

  • (en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Brunonids » (voir la liste des auteurs), édition du 26 mai 2014.
  • Anthony Stokvis, Manuel d'histoire, de généalogie et de chronologie de tous les États du globe, depuis les temps les plus reculés jusqu'à nos jours, préf. H. F. Wijnman, Israël, 1966, Margraves de Thuringe, Misnie et Lusace: « Maison des Brunons » et tableau généalogique.
  • (de) Freytag, Hans-Joachim,  Brunonen dans Neue Deutsche Biographie (NDB), volume 2, Berlin : Duncker & Humblot, 1955, p. 684 f.
  • (de) Tania Brüsch, Die Brunonen, ihre Grafschaften und die sächsische Geschichte: Herrschaftsbildung und Adelsbewußtsein im 11. Jahrhundert [The Brunonids, their Counties and the History of Saxony: Development of Power and the Consciousness of Nobility during the 11th Century], Husum, Matthiesen,‎ 2000 (ISBN 3-7868-1459-7)