Hugues IV de Nordgau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Gisant d'Hugues IV de Nordgau (ou peut-être son fils ?) dans l'église abbatiale de Hesse

Hugues IV de Nordgau, décédé en 1048[1]. Il est comte d'Eguisheim, puis comte du Nordgau; il est également comte de Dabo (Dachsbourg à l'époque, ou encore Dagsburg en allemand) du chef de sa femme. Il est le fils d'Hugues II de Nordgau.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il succède en 1027 à son neveu Eberhard VI dans le comté du Nordgau, après une mort sans postérité.

Cette même année 1027, Ernest II, duc de Souabe, s'étant révolté contre son beau-père, l'empereur Conrad II le Salique, vient ravager et piller les châteaux du comte Hugues en Alsace, avant d'être contraint de se rendre et être emprisonné.

Il est cousin germain de l'empereur Conrad II le Salique, car la mère de ce souverain, Adélaïde, est la sœur de son père Hugues II de Nordgau (Conradus imperator consobrinus erat Hugonis patris Brunonis, seu Leonis IX).

Il fonde l’abbaye de Hesse près de Sarrebourg, dont son fils le pape saint Léon IX confirme les privilèges en 1050. Il fonde également celle de Wolfenheim.

Il décède en 1048 et sa femme en 1046.

Filiation[modifier | modifier le code]

Il épouse Helwige fille et héritière de Louis, comte de Dachsbourg, dont:

  • Gérard, comte d'Eguisheim, tué dans une bataille en 1038, a épousé Kuniza (ou Pétronice de Lorraine),
  • Mathilde, mariée à Richwin, comte de Charpeigne,
  • Hugues, comte de Dachsbourg, décédé avant son père, marié à Mathilde,
  • Bruno, chanoine, puis évêque de Toul en 1026, puis couronné pape le 12 février 1049, canonisé sous le nom de saint Léon.
  • Adélaïde, mariée à Adalbert, comte en Ufgau,
  • Gertrude, qui a épousé Luidolf, margrave de Frise,
  • ----, mariée à Otton II de Souabe, duc de Souabe,
  • Geppa abbesse de Nuitz ou Neuss ((Rhénanie-du-Nord-Westphalie) en Allemagne face à Düsseldorf.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]