Bernard Mabille (philosophe)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bernard Mabille et Mabille.

Bernard Mabille était un historien de la philosophie français né le 3 juillet 1959 et décédé le 1er septembre 2014[1].

Il était professeur de philosophie à l'Université de Poitiers. Ses travaux portent sur l'histoire de la métaphysique, sur la philosophie allemande de Leibniz à Heidegger, et plus particulièrement sur Hegel et l'idéalisme allemand.

Après avoir été reçu à l'agrégation en 1983, il soutient sa thèse de doctorat sur la contingence chez Hegel en 1992 sous la direction de Jean-François Marquet. Longtemps maître de conférences à l'Université Paris IV-Sorbonne, il fut professeur à Poitiers à partir de 2005.

Publications[modifier | modifier le code]

  • Hegel. L'épreuve de la contingence, Paris, Aubier, janvier 1999.
  • Une pensée singulière. Mélanges offerts à Jean-François Marquet, Pascal David et Bernard Mabille (éd.), Paris, l’Harmattan, 2003.
  • Hegel, Heidegger et la métaphysique. Recherches pour une constitution, Paris, Vrin, 2004.
  • Cheminer avec Hegel, Éditions de la Transparence, 2007.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]