Benoît Dauga

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Benoît Dauga

Pas d'image ? Cliquez ici

Fiche d'identité
Naissance 8 mai 1942 (72 ans)
à Montgaillard (Landes) (France)
Taille 1,95 m
Position deuxième ligne
Carrière en senior
Période Équipe M (Pts)a
Stade montois
Carrière en équipe nationale
Période Équipe M (Pts)b
Drapeau : France France 63

a Compétitions nationales et continentales officielles uniquement.
b Matchs officiels uniquement.
Dernière mise à jour le 26 septembre 2010.


Benoît Dauga (dit Le Grand Ferré - allusion à un héros du Moyen Âge, grand pourfendeur d'Anglais avec sa hache dans son château picard !) est un joueur de rugby à XV né le 8 mai 1942 à Montgaillard (Landes) de 1 m 95 pour 100 kg, deuxième ligne ou troisième ligne centre.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il débuta par le basket, puis fut licencié au Sport athlétique saint-séverin de Saint-Sever pour jouer au rugby, passant rapidement au Stade montois.

Il obtint l'Oscar du Midi olympique (meilleur joueur français du championnat) en 1971.

Il est l'homme qui, au cours de la saison 1972, a porté à 63 le record des sélections en équipe de France de rugby, jusque-là détenu par Michel Crauste, alors qu'il a débuté le 4 janvier 1964, et a ainsi pu inscrire 11 essais et être capitaine à 9 reprises. Son record de 63 capes tint de 1972 à 1981.

Il a fait partie de l'équipe des « mousquetaires » avec Guy Boniface, André Boniface et Christian Darrouy : quatre joueurs du Stade montois sous le maillot du XV de France. En fait les frères Boniface sont sur le départ (mi-66), alors que Dauga arrive (fin 64 - il sera 1/2 finaliste du championnat de France et du challenge du Manoir en 1965,.. mais ne jouera pas la finale de ce dernier en 1966).

Il remportera ainsi le Tournoi des Cinq Nations en 1967, 1968 (Grand Chelem), et 1970 (ex-æquo avec le Pays de Galles).

Il participa aux tournées en Afrique du Sud en 1964, 1967 et 1971, et en Nouvelle-Zélande et Australie en 1968.

Très bon sauteur de touche (il débuta par le basket), il est victime d'un grave accident en plein match le 12 janvier 1975 face au Stade dijonnais. Resté étendu sur le sol après un placage, l'hôpital de Bordeaux diagnostiquera un traumatisme en hyper-extension avec étirement de la moelle épinière, entraînant une tétraplégie. Après une longue rééducation Le Grand Ferré retrouvera une autonomie complète.


Une chanson de Pierre Perret, Vive le XV, "immortalise" ses hauts faits d'armes, à lui et à Jean Gachassin, au sein du XV de France !

Il est depuis 2003 président du club Stade montois Rugby.

Denis Lalanne lui a consacré le livre Dauga, éd. Calmann-Levy, en 1975.

Lien externe[modifier | modifier le code]